Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Agrégateur de flux

Résistons Ensemble, numéro 134, octobre 2014

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 23:00

Voici en pdf et l'édito dans le texte le No 134, OCTOBRE 2014, du petit journal mobile recto-verso A4 RÉSISTONS ENSEMBLE du réseau contre les violences policières et sécuritaires.
Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement, si le journal vous plaît. Vous êtes invitEes à participer à son élaboration, à sa rédaction, à se joindre à l'équipe de rédaction. Nous attendons vos contributions, propositions, critiques ...

à bientôt.
L'équipe de réaction

Pour télécharger ce bulletin mis en page au format pdf :
http://resistons.lautre.net/spip.php?article543

sommaire

' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' '

Bonnet blanc, blanc bonnet ?

D'abord il y a l'égorgement filmé des otages. Ces images minutieusement mises en scène nous brûlent la peau. Puis une grande « fraternité », non moins savamment orchestrée, des pays va-t-en guerre. Des Etats autocrates comme l'Arabie Saoudite, ex-financeurs des "jihadistes" et des grandes puissances « démocratiques » occidentales, avec en prime Bachar el-Assad, le dictateur syrien qui, d'ennemi de hier devient tout un coup un allié tacite et précieux. Quel attelage puant.
On nous sert, une fois de plus, le plat de la « défense de la démocratie contre la barbarie ».

Sauf qu'il y a triche. Des deux côtés. Les "jihadistes" de l'« État islamique » ne sont pas des combattants anti-impérialistes, mais des assassins dingues qui camouflent leur soif de pouvoir par une appropriation frauduleuse de l'Islam. Les peuples opprimés n'ont rien à gagner grâce à eux.
Quant à la coalition en guerre, elle défend ses propres intérêts, chacun veut refaire les frontières de l'Iraq, de la Syrie… à sa sauce et s'accaparer des riches champs pétroliers.

Cette guerre ne servira à rien qu'à massacrer encore plus de civils et renforcer encore plus l'emprise des jihadistes. Faux ? En Afghanistan, au bout de plus de 10 ans de guerre et le massacre des milliers de civils par des Américains et leurs alliés, les talibans sont plus forts que jamais. Cette fois-ci on ne voit pas pourquoi cela changerait.

Et pour la France ? La guerre en cours pousse déjà des centaines de jeunes en quête d'idéal mais séduits par des idées inhumaines à se mettre sous la coupe de ces faux prophètes. Mais il y a plus grave. Le pouvoir se sert de sa « croisade » pour justifier une nouvelle loi « antiterroriste » (la 16ème depuis 1986), votée par la gauche comme par la droite. Contre ? personne. Pourtant cette loi n'aura aucune autre efficacité que de s'en prendre, encore davantage aux libertés démocratiques de nous tous. Souvenons-nous, le fichage ADN qui avait été introduit sous le prétexte de lutter contre les pédophiles. Résultat des courses : aujourd'hui tout ce qui bouge est fiché ADN.

Bonnet blanc, blanc bonnet ? On ne portera les drapeaux ni de l'un, ni de l'autre.

Le « juste arbitraire »

[ C H R O N I Q U E D E L ' A R B I T R A I R E ]

La police se protège d'un « dangereux » suicidaire en le tuant
Dorsaf et Walid relaxés
Lyon : classement sans suite de la plainte contre les flics qui ont réprimé des supporters pro algériens
Tant qu'il y aura des bouilles
C'est ça la France !
Clôtures pour chefs d'État recyclées à Calais
No one is illegal

[ R I P O S T E dans les quartiers populaires ]

au Val Fourré
à Die dans la Drôme

[ A G I R ]

Semaine contre les violences policières et le racisme d'État
Permis de tuer. Chronique de l'impunité policière
Défendons « Jean Patrick Gille »

Réseau RESISTONS ENSEMBLE
our consulter le site : http://resistons.lautre.net

Manifestation pour Kobanê

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 16:30

Après trois semaines de sièges, les djihadistes sont rentrés à Kobanê dans le nord de la Syrie, la communauté internationale dont la France est restée sourde aux appels d'urgence des dirigeants kurdes du Rojava, qui ne cessent en vain de demander des armes pour défendre la ville et ses habitants des gangs du Daesh...

Lire le communiqué unitaire :
http://www.millebabords.org/spip.php?article26753

APPEL À MANIFESTER
SAMEDI 11 OCTOBRE A 16H30
Mobiles, métro Réformés (en haut de la Canebière)

Pour l'humanité, contre la barbarie, mobilisons nous et faisons pression auprès de la communauté internationale dont la France, demandons :
les mesures de sanctions qui s'imposent contre les états complices de la terreur islamiste, notamment la Turquie,
la livraison d'armes aux forces kurdes engagées dans la défense de Kobanê,
la destruction de l'armement lourd à disposition des djihadistes,
la reconnaissance internationale du Rojava, à l'exemple du Kurdistan Irakien,
une aide humanitaire d'envergure pour les populations concernées.

Demandons également de soutenir toutes les initiatives politiques prises dans le cadre de l'ONU visant à tarir les financements de l'EI et favorisant un règlement politique qui mette un terme à la violence dans cette partie du monde.

Les organisations souhaitant être signataires, peuvent nous faire parvenir leur accord aux deux adresses suivantes : dieudonne.philippe chez orange.fr, solidarite.et.liberte chez gmail.com

Premiers signataires : Alternatifs Libertaires Marseille, Association ZARI pour la promotion de la culture amazighe 13, Centre Culturel Alevis, Centre Démocratique de la Communauté Kurde – Marseille, Collectif Solidarité Maghreb, Kali Production, Forum Femmes Méditerranéennes, Images et Paroles, Ligue des Droits de l'Homme 13, MRAP13, Parti de Gauche Marseille, Parti Communiste Français 13, Solidarité et Liberté,

Rencontre avec Velibor Colic, auteur

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 16:00

Dans le cadre des Littorales et du partenariat noué avec le festival, une rencontre avec Velibor Colic, auteur invité par Peuple & Culture Marseille pour sa troisième résidence d'écriture « D'une langue à l'autre ».

Rencontre animée par Yann Nicol, lecture de Raphaël France-Kullman.

Velibor Colic n'écrit pas sans la guerre, réalité de la région Bosniaque qui l'a vu naître. Il s'approprie pourtant la phrase de Jerzy Lec Ne succombez jamais au désespoir, il ne tient pas ses promesses.

Dans son dernier roman, Ederlezi (Gallimard 2014), jour de fête de la Saint-Georges et de celle du printemps chez les Tziganes, la musique accompagne toute l'empathie qu'il a pour chacun de ses personnages, hauts en couleurs. Au fil des livres - qu'il défend toujours avec beaucoup d'humour et de réalisme - les questions des frontières, des langues et de l'altérité animent l'écrivain.

Les rendez-vous de Peuple & Culture :
http://www.peuple-culture-marseille.org/rendez-vous/a-venir

Une sourde colère gronde aux Cèdres dans le XIIIe à Marseille

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 15:11

ANNIVERSAIRE DE L'ANRU 10 ANS DEJA UN SUCCES !!!!!!

Une sourde colère gronde aux Cèdres dans le XIIIème à Marseille

Certes, les projets ANRU transforment le paysage des quartiers mais ils perturbent gravement la vie des habitants. Au Cèdres, le malaise est palpable depuis longtemps mais aujourd'hui les habitants disent « STOP ». Les Cèdres sont habités par des familles populaires, très attachées à leur quartier, leurs petits immeubles de trois étages, leur arrêt de bus en bas de l'immeuble, leurs commerces de l'autre coté de la rue : « ça fait 30 ans que je suis là, ils veulent nous jeter dehors », « j'ai une pile au cœur et une prothèse à la jambe si je sors de là, je meurs », « ma mère, elle a du jeter ses meubles, ils ne rentraient pas dans l'appartement qui lui ont donné », « j'ai refusé trois appartements alors ils m'expulsent », « ils me proposent un appartement mais je ne peux pas le visiter avant de donner mon accord », « nous qui vivons ici depuis toujours nous devons quitter nos voisins pour aller on ne sait où » « moi, je suis toute seule et âgée, je ne veux pas aller n'importe où » …

LES HABITANTS DISENT « STOP »

Depuis quelques mois c'est la colère qui gronde. Le bailleur veut accélérer les relogements « on a pris du retard »… alors on propose des logements et ceux qui résistent on les expulse. Plusieurs familles ont déjà reçu leur convocation au tribunal. On propose 1,2 et 3 logements. Il faut des réponses rapides alors que les habitants laissent toute une vie !
Les habitants se sentent impuissants, non reconnus, comme si « on ne les calculait pas ». Et en plus c'est pour « leur bien » ! Oui effectivement, les habitants pensaient que leur quotidien allait s'améliorer. Ils ont mis beaucoup d'espoir dans ce projet. Dans la convention ANRU un des objectifs est de « maintenir les populations locales dans des conditions d'habitat améliorées ». Mais, aujourd'hui il en est tout autrement. « On nous chasse … ». On leur promet qu'ils reviendront mais on ne dit pas quand. Dans deux ans, cinq ans … ils reviendront dans un quartier qu'ils ne reconnaîtront plus où voisins et amis seront dispersés dans différentes cités … Le sort de ces familles est le même que celui de beaucoup d'autres des quartiers qui subissent ces projets ANRU alors qu'ils devraient en être les premiers bénéficiaires eux qui ont vécu tant d'années, comme oubliés par les bailleurs à qui pourtant ils payent leurs loyers depuis plus de 50 ans pour les plus anciens.

LES HABITANTS VEULENT PARTICIPER AUX DECISIONS

L'arrêt complet des relogements. Les Bailleurs doivent construire les immeubles prévus et reloger au fur et à mesure. Oui, les habitants ont des idées. On évoque partout la nécessité de la participation des habitants mais quand est-ce que les institutions françaises prendront les moyens d'une véritable implication des citoyens dans ces quartiers ? Les habitants ne seraient pas assez compétents pour participer aux décisions. Leur formation serait trop chère pour les budgets de la politique de la ville qu'on préfère attribuer à des « experts ». Alors les locataires écoutent les comptes rendus publics et déménagent … ou résistent !

Le communiqué

Gaz de schiste, accords de libre-échange, filière nucléaire

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 15:00

TOUS À NIMES samedi 11 octobre 2014,

devant la maison carrée, RDV à 15h pour une grande et sympathique action visuelle à 15h30

Venez nombreux, en famille …...avec vos parapluies et gilets jaunes

Le 11 octobre 2014, que se passe-t-il ?

C'est la 3ème journée internationale contre l'exploration et l'exploitation des gaz et pétroles de schiste

A l'heure où les scientifiques lancent des cris d'alarme sur le changement climatique,

Alors qu'un très récent sondage BVA (2-10-14) confirme que 62% des français disent "non au gaz de schiste", énergie aux conséquences catastrophiques pour l'environnement et la santé humaine, et grandement émettrice de gaz à effet de serre,

La France continue d'attribuer de nouveaux permis aux sociétés pétrolières et gazières pour explorer notre sous-sol.

Le 11 octobre, mobilisons-nous pour stopper cette industrie mortifère !
www.nongazdeschiste.fr

C'est la 1ère journée d'action européenne contre les accords de libre-échange TAFTA, CETA, TISA et contre les multinationales

Ces sigles désignent des accords de libre-échange et d'investissement négociés dans le plus grand secret. S'ils sont adoptés, ils consacreront la domination des multinationales sur nos sociétés, au détriment des citoyen.ne.s et de la démocratie.
Visant une hypothétique relance de la croissance, ces accords s'attaquent aux normes sociales, financières, sanitaires, culturelles et environnementales. Si elles s'estiment lésées, les multinationales pourront poursuivre les Etats devant des tribunaux privés d'arbitrage, hors de tout contrôle démocratique.
Ces accords menacent de mettre en péril ce qui rend nos sociétés encore vivables.

Le 11 octobre, mobilisons-nous pour faire échouer ces négociations ! www.collectifstoptafta.org

C'est une mobilisation nationale contre le premier salon international de la filière nucléaire au Bourget, le "World Nuclear Exhibition",

Un salon indécent visant à exporter la technologie nucléaire française au quatre coins du globe, et où « plus de 430 exposants s'attendent à rencontrer 7000 visiteurs, en provenance du monde entier » peut-on lire sur le communiqué de presse de l'AIFEN (association des industriels français exportateurs de nucléaire), organisateur du salon.

Alors que nous serons en plein débat parlementaire sur la loi de transition énergétique, et à un an de la conférence climatique COP 21, qui se déroulera elle aussi au Bourget, nous nous devons de réagir afin que le nucléaire ne se positionne pas comme alternative au changement climatique, et pour dire NON aux fausses solutions.

Le 11 octobre, mobilisons-nous pour dire stop au nucléaire !

Du bruit contre TAFTA

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 14:30

Le 11 Octobre 2014 est une journée européenne d'action contre TAFTA. Le collectif STOP TAFTA Marseille se mobilise donc et organise une grande manifestation festive au départ de la mairie Centrale. Le 11 Octobre, soyons nombreuses et nombreux à nous mobiliser contre les traités de libre échange ! RDV à 14h30 devant la mairie centrale de Marseille.

TAFTA, CETA, TISA, c'est quoi ?
Ces sigles désignent des accords de libre échange et d'investissement négociés dans le plus grand secret.

S'ils sont adoptés, ils consacreront la domination des multinationales sur nos sociétés au détriment des citoyen.nes et de la démocratie. Sous couvert d'une hypothétique relance de la croissance, ces accords s'attaquent aux normes sociales, financières, sanitaires, culturelles et environnementales. Si elles s'estiment lésées, les multinationales pourront poursuivre les Etats devant des tribunaux d'arbitrage privés, hors de tout contrôle démocratique. Ces accords menacent de mettre en péril tout ce qui rend nos sociétés encore vivables.

Le 11 octobre, mobilisons-nous pour faire échouer ces négociations. Des actions sont prévues partout en France et à travers l'Europe.

Facebook page
https://fr-fr.facebook.com/StopTAFTAmarseille

Facebook event
https://fr-fr.facebook.com/events/1491091294472796/

Manif'action festiveNon aux multinationales, leurs traités et leur monde !

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 14:30

Manif'action festive dans les rues organisée par le collectif Stop-Tafta, non au Grand marché transatlantique

Stop TAFTA-CETA-TISA
Non aux multinationales, leurs traités et leur monde !

Départ devant le Darius à 14h30 (av Giuseppe Verdi, bas allées provençales)
Déambulation en ville avec batucada, slogans, chanson « Tafta du démon ! », Dracula, pancartes, prises de paroles, distribution de tracts ; discussion avec le public et demande à la mairie d'Aix et aux autres communes de se déclarer Hors Tafta comme l'ont déjà fait Gardanne et Martigues.

Samedi prochain, le collectif Stop Tafta Aix-Salon-Gardanne vous invite à le rejoindre à 14h30 et dans les rues d'Aix pour dire non aux multinationales, leurs traités et leur monde. Des actions auront lieu partout en France et en Europe à l'occasion d'une journée unitaire de mobilisation. D'abord contre TAFTA, CETA, TISA et les autres accords. Mais aussi contre les pétroles et les gaz de schiste.

Cette manifestation festive sera suivie d'un café citoyen sur le thème "stop TAFTA, CETA, TISA etc..." au café le Mansard, mercredi 15 octobre à 18h30.

Alors que le texte du traité de libre échange avec le Canada (CETA) vient d'être finalisé, tout aussi effrayant que ce que laisse présager le TAFTA, alors que les négociations sur l'accord sur le commerce des services (TiSA) annoncent une dérégulation généralisée, nous avons une responsabilité. Celle de faire comprendre à tous et à toutes que nous taire face à cet assaut néolibéral revient à nous laisser manger tout cru par les multinationales.

Les actions répertoriées en Europe :
https://www.collectifstoptafta.org/11-octobre-stop-tafta-ceta-tisa/

en savoir plus :
http://local.attac.org/13/aix/spip.php?article2088

TAFTA, CETA, TISA ?

Ces sigles désignent des accords de libre-échange et d'investissement négociés dans le plus grand secret. S'ils sont adoptés, ils consacreront la domination des multinationales sur nos sociétés, au détriment des citoyen.ne.s et de la démocratie.

Sous couvert d'une hypothétique relance de la croissance, ces accords s'attaquent aux normes sociales, financières, sanitaires, culturelles et environnementales.

Si elles s'estiment lésées, les multinationales pourront poursuivre les Etats devant des tribunaux privés d'arbitrage, hors de tout contrôle démocratique.

Ces accords menacent de mettre en péril ce qui rend nos sociétés encore vivables.

TAFTA : un accord sur le commerce et l'investissement très toxique

Depuis juillet 2013, la Commission Européenne et les États- Unis s'affairent en cuisine pour concocter un accord commercial de libre-échange extrêmement toxique : le TAFTA (ou PTCI).
Les multinationales européennes et américaines fournissent tous les ingrédients .Comme les meilleures recettes doivent rester secrètes, ni les peuples ni même les parlements nationaux ne sont et ne seront consultés si nous ne l'imposons pas !
Il y a aussi, en entremet, sur le feu CETA (un accord avec le Canada) et TISA (accord sur les services).

Le silence de nos gouvernants est accablant !

Dans cet accord, les retraites par répartition, la sécurité sociale, l'école publique, les principes de précaution. sont vus comme des « obstacles inutiles » au commerce qu'il convient « d'éliminer » (art. 5).
Selon cette idéologie, une entreprise pourra porter plainte et réclamer à un État ou même à une commune des centaines de millions d'Euros auprès d'un tribunal constitué d'arbitres... privés !

Ne laissons pas des instances non élues négocier le menu dans notre dos, sinon nous allons déguster !

Refusons que nos décisions démocratiques concernant nos conditions de travail, notre santé, nos biens communs et la protection de notre environnement soient remis en cause au nom du profit !

De plus en plus de régions et de communes résistent (Île-de-France, PACA, Martigues, Gardanne...). Elles refusent de passer à table et se sont déclarées « hors-TAFTA ». Pourquoi pas Aix, Salon etc. ?

Le 11 octobre, le collectif Aix-Salon-Gardanne interpelle aussi les élus pour qu'ils rejettent cet accord.

Ce traité (comme CETA avec le Canada) organise le règne des multinationales.
C'est la pire agression (non militaire) jamais subie par les peuples.
Une attaque sans précédent contre nos droits et la démocratie.

Collectif Aix-Salon-Gardanne « stop Tafta, non au Grand Marché Transatlantique
Attac Aix, Attac Gardanne, Artisans du monde Aix, CADTM, Collectif aixois pour l'égalité, Confédération paysanne, Collectif vigilance Gaz de Gardanne-Pays d'Aix, Ensemble Aix, LDH Aix, PCF Aix, PG Aix, Front de Gauche Aix, Partit Occitan, Résister aujourd'hui, NPA, Jeunes Ecologistes Aix-Marseille ; Europe Ecologie les Verts, Nouvelle Donne Aix, Mouvement des jeunes socialistes 13, Salon en transition, citoyens engagés. stoptafta.aix.salon.gardanne chez gmail.com
stoptafta.aix.salon.gardanne chez gmail.com

5e anniversaire du Cercle de Silence d'Aix-en-Provence

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 11:30

Depuis 5 ans à Aix en Provence : notre silence est un cri :
fraternité aussi avec les étrangers

Nous refusons les camps pour étrangers, nous refusons l'expulsion des personnes au seul motif qu'elles sont sans papiers, nous refusons les faux prétextes pour stigmatiser les étrangers en demande d'humanité et de dignité, nous refusons les discours de rejet et la xénophobie.

C'est pourquoi, depuis cinq ans, nous avons choisi à Aix-en-Provence le silence - le cercle de silence - pour exprimer notre volonté de faire respecter la liberté de circulation inscrite dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et pour manifester notre solidarité avec tous ceux qui sont pourchassés, à la fois physiquement par la police et psychologiquement par l'expression haineuse de certains hauts responsables politiques, simplement parce qu'ils cherchent asile ou réconfort auprès de nous en France.

C'est pourquoi nous continuerons inlassablement ce combat pour que l'on applique enfin concrètement les principes républicains dans notre pays vis-à-vis de toutes les personnes, quelle que soit leur origine ou leur situation administrative, notamment quand elles sont démunies ou dans la détresse.

Nous maintiendrons ce rendez-vous silencieux à Aix-en-Provence autant qu'il le faudra et nous appelons tous les citoyens qui sont scandalisés par le fait que des femmes et des hommes ayant fui la guerre, la torture ou la faim soient traités comme des délinquants, à rejoindre notre cercle de silence pour que la Fraternité s'exerce aussi avec les étrangers.

Pour l'équipe de coordination des Cercles de Silence d'Aix-en-Provence

11 h 30 - 12 h aux Allées Provençales
Avant et après le Cercle de Silence, paroles autour d'un verre.

« Podemos »

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 10:00

Le 15 mai 2011 naît en Espagne un mouvement populaire d'une ampleur jusque-là inégalée où se mêlent tous les âges, toutes les catégories sociales, le 15 M .

Comment du rejet de la politique politicienne arrive-t-on à l'émergence de Podemos, aujourd'hui d'après certains sondages, troisième force politique de l'Espagne talonnant de très près le PSOE ?

Quelles leçons pour notre combat en France ?

La conférence sera suivie d'un apéritif dans le jardin, animé par la fanfare Tahar tag'l


Un nouveau local associatif et politique à Marseille

Au 152 Avenue de la Rose, 13013

Qu'est-ce que c'est ?

Un lieu de débats et de rencontres, que les mouvements politiques, syndicaux et associatifs peuvent utiliser librement pour leurs réunions et permanences. Situé au cœur de ces Quartiers Nord, soumis à une offensive en règle du FN et de l'UMP.

Un lieu géré par toutes celles et ceux qui y contribuent financièrement.

Ne ratez pas l'inauguration le 11 octobre !!

Comment y aller ?

en métro, on sort à Frais vallon, et on remonte le chemin de la rose sur 150m, sur la droite, juste à côté de l'UL CGT,

en vélo ou en voiture, on remonte l'avenue de la Rose après BricoDépôt, vers La Rose, la deuxième traverse sur la droite, juste avant un tabac, mène à un parking qui longe le métro aérien. Revenir sur le chemin de la Rose, 20m à gauche juste avant la CGT.

Fête de l'Agriculture Paysanne du Vaucluse

Infos Mille babords - 11. octobre 2014 - 9:00

Pour fêter la fin d'une belle saison de travail,
les paysans de l'Adear et de la Confédération Paysanne de Vaucluse vous invitent à
la Fête de l'Agriculture Paysanne du Vaucluse !
L'occasion de se retrouver dans un beau moment d'échanges et de festivités !
Le Samedi 11 octobre à Cucuron de 9h à minuit
Entrée gratuite - à la miellerie sur la route de Lourmarin (D27)

Programme détaillé et plan d'accès en pièce jointe.

Programme
Plan d'accès

www.agriculturepaysanne.org/adear84

On a grèvé

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 21:00

On a grèvé, le dernier film de Denis Gheerbrant, documentaire sur la lutte des femmes de chambre en grève dans un hôtel Campanile Première Classe de Suresnes, sera montré cette semaine dans deux salles des Bouches-du-Rhône :

samedi 4 octobre à 20h45 au cinéma Méliès de Port-de-Bouc
vendredi 10 octobre au cinéma Alhambra de Marseille
et dimanche 12 octobre à l'Alhambra à 18h30

projection suivie d'une rencontre avec le réalisateur.

Depuis quelques années, un mouvement revendicatif se développe parmi les femmes de chambre de l'hôtellerie française.

Une étape victorieuse de ce mouvement, la grève, en 2012, d'une vingtaine d'entre elles à Suresnes, dans un hôtel Campanile Première Classe, a été filmée par Denis Gheerbrant. C'est une grève qui, sur bien des points, fut exemplaire par la conjonction d'une stratégie syndicale pertinente et de la détermination des grévistes. Entre le petit syndicat d'entreprise, CGT HPE (Hôtels de Prestige et Economiques), appuyé par la CNT - Solidarité ouvrière du Nettoyage, et ces femmes, en majorité africaines, récemment arrivées en France et souvent illettrées, le partage des rôles fut particulièrement efficace... jusqu'à la victoire.


"Ce mini-conflit social est un des plus joyeux jamais filmés." Les Inrockuptibles
"Il était une fois, en 2012, sur un trottoir de Suresnes, une grève exemplaire. Et un film nécessaire." Le Monde
"Denis Gheerbrant filme avec simplicité cet intense huis clos à ciel ouvert, danse initiatique aussi enjouée que poignante." Première
"Un beau doc militant, sur l'apprentissage de la lutte et de la solidarité." Télérama
"Je me réchauffe en filmant, glisse un jour Denis Gheerbrant à l'une des grévistes. Nous, c'est en regardant On a grèvé qu'on se réchauffe." Politis

https://www.facebook.com/pages/On-a...

Offensive israélienne contre Gaza : les partis pris du traitement médiatique

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 19:00

Julien Salingue est Docteur en science politique, spécialiste de la question palestinienne, membre de l'observatoire critique des médias Acrimed"
Il vient de publier "La Palestine d'Oslo. Anatomie de l'échec du processus de construction étatique palestinien" (Bibliothèque de l'Iremmo) éditions de l'Harmattan.

Soirée en collaboration avec l'émission Critiques (radio grenouille) et avec Marseille Solidarité palestine

« Qui a tué Jean Jaurès ? » un docu-fiction de Philippe Tourancheau, avec philippe Torreton.

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 19:00

Présenté et animé par Gérard Leidet,
coprésident de Promémo-Provence mémoire et monde ouvrier.

Cycle : En commémoration de celles et ceux qui ont dit "non".

En ce mois de Juillet 1914, alors que l'Europe est au bord de la guerre, un homme se dresse avec courage pour éviter la catastrophe. Un homme que la lucidité et le talent d'orateur ont imposé comme le chef de file du pacifisme en Europe : Jean Jaurès.
Pourtant, le 31 juillet 1914 à 21h45 Il est assassiné et trois jours plus tard, la guerre éclate...
A travers la dernière journée du leader socialiste, véritable concentré de son combat politique et de ses convictions, ce docu-fiction propose sous forma de saynètes dialoguées et d'interventions d'historiens, de revenir sur les dernières heures de la paix.
Autour d'un scénario proche du thriller, une enquête policières tente d'établir le mobile de l'assassinat de Jean Jaurès et fait toute la lumière sur la complexité de la situation internationale de l'époque.

Vendredi 10 Octobre, à 19h, local de Solidaires, 29 bd Longchamp, 13001

Projections-Discussions-Apéro-dînatoire.

Entrée gratuite.

Rassemblement Palestine et projection

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 18:30

CONVERGENCE PALESTINE

ENSEMBLE NOUS DISONS : ÇA SUFFIT ! BASTA !

Une fois de plus, l'État d'Israël a bafoué les règles du droit international et humanitaire et des droits humains les plus élémentaires.

L'IMPUNITÉ EST UN FEU VERT AUX CRIMINELS DE GUERRE

Ceux qui se sont mobilisés cet été attendent des actes politiques concrets :

Nous voulons sans délai la levée du blocus de Gaza et, au- delà, la fin de la colonisation et de l'occupation.

Pour cela, la France doit

SANCTIONNER L'ÉTAT D'ISRAEL

Mettre l'embargo sur les armes et cesser toute coopération militaire avec Israël
Interdire l'entrée des produits en provenance des colonies et toute relation d'affaires profitant à la colonisation
Faire suspendre l'accord d'association économique Union européenne - Israël.

RECONNAITRE L'ETAT DE PALESTINE

Elle doit aussi engager des poursuites contre les Français auteurs ou complices de crimes de guerre lors des opérations contre la population palestinienne.

POUR PORTER CES EXIGENCES, RASSEMBLONS- NOUS

VENDREDI 10 octobre à DIGNE à 18h30,

près de l'olivier de la paix, square Bayetti (à côté du Cinéma)

et dans la suite de nos mobilisations locales, nous enverrons une délégation pour converger au niveau national à Paris le 18 octobre.

au CINE TOILES de DIGNE à 20H 30

Projection du film « STOP THE WALL »

5 € la place dont 1 € reversé au collectif Palestine 04 "L'urgence de la paix et du droit"

en présence de sa réalisatrice Muriel JACOUB.

Elle voulait voir ce mur, le toucher, comprendre mieux les enjeux de ce territoire découpé de toutes parts, sans le filtre désincarné que nous proposent les médias. D'un témoignage à l'autre, la caméra nous fait voyager le long de ce mur à la découverte des paysages et des habitants, avec lenteur et poésie, pour un beau message de paix, de résistance et de tolérance.

Cette initiative est portée par le collectif Palestine 04 « L'urgence de la paix et du droit » : ACAT, ACDPP, ADECR, ADM, AFPS 04,ATTAC 04, Assemblée citoyenne Manosque, CCFD, CGT, CFDT, Confédération paysanne 04, EELV, Ensemble, Femmes Solidaires, Forum Civique Européen, France-Cuba, FSU, INDECOSA, LDH, Les Amis de l'Humanité, MAN, Mouvement de la Paix 04, NPA, PCF, PG, Radio Zinzine, Sud-Education ,Terre des Hommes France.

http://04.demosphere.eu/files/docs/f-72ff04fd67-empty-fname.pdf

Roms & riverainsUne politique municipale de la race

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 18:30

Le livre montre comment l'État français, empêché par ses propres lois de traiter les Roms, citoyens européens, comme il traite les sans-papiers tunisiens ou maliens, délègue aux municipalités la tâche de démolir les camps et de chasser leurs habitants. Et comment pour ce faire, maires et adjoints s'appuient sur un réel ou supposé « ras-le-bol » des riverains...

Entrée libre

Appel à s'organiser contre la fermeture des CAF des Bouches du Rhône

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 18:00

Depuis le début de l'année 2014, les accueils de l'ensemble des Caisses d'Allocations Familiales des Bouches-du-Rhône sont fermés au public. Les conseillers sont uniquement accessibles sur rendez-vous, qui doivent être pris en passant par un numéro de téléphone surtaxé et une très longue attente. La grogne des allocataires monte et la CAF y répond seulement par l'augmentation des radiations arbitraires ainsi que par la multiplication de vigiles. Les Bouches-du-Rhône ne sont pas le seul territoire où ce dispositif a été mis en place. À notre connaissance c'est également le cas dans le Val de Marne ainsi qu'en Meurthe et Moselle utilisés également comme départements test avant une extension nationale de ce dispositif.

Quelles que soient les raisons qu'ils invoquent, c'est inacceptable. Leur objectif est de rendre l'accès aux allocations encore plus compliqué, nous décourager et réduire le nombre d'allocataires tout en réduisant le nombre d'agents pour faire des économies sur le dos des plus faibles.

Devant cette situation plusieurs groupes rassemblant des allocataires se sont organisés au printemps 2014. Les rassemblements et les occupations des locaux de la CAF à Marseille et Salon ont permis le traitement collectif de nombreux dossiers en attente. Mais ce traitement au cas par cas est loin de nous suffire. Les accueils de la CAF restent fermés, les radiations se poursuivent, la colère des allocataires augmente.
Depuis la rentrée la CAF marseillaise a rouvert les pré-accueils de deux de ses locaux pour tenter de calmer la grogne des usagés excédés. Mais cet accès limité se fait de manière très restreinte (seulement cinq personnes à la fois son autorisées à rentrer dans la CAF), créant ainsi des queues interminables de plus de trois heures. De plus ces pré-accueils ne sont pas là pour traiter les dossiers, mais seulement pour indiquer aux usagers comment prendre rendez-vous et donc ne règlent aucun des problèmes.
Seul un rapport de force large pourra permettre de faire rouvrir les CAF et stopper les radiations. Nous vous appelons à une réunion pour discuter des modalités que nous pouvons mettre en place ensemble dans le cadre de cette lutte qui prend forme. Cet appel vise à la fois des organisations et des individus cherchant à mettre leurs forces en commun pour faciliter le développement de ce conflit social affectant directement près de la moitié de la population vivant en France.

Réunion le vendredi 10 octobre à 18h à mille babords, 61 rue Consolat

Signataires actuels : Autodéfense des Précaires en Lutte – apl13 chez riseup.net, CIP Marseille - Coordination des Intermittents et Précaires – cipmarseille13 chez gmail.com

Pour une analyse critique des circuits cours

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 16:00

16 h – Table-ronde
Comprendre la « face cachée » des circuits-courts

Vit-on mieux de son métier ? Les relations avec les consommateurs amènent-elles une meilleure connaissance du monde agricole, une plus grande solidarité ? Sont-ils porteurs de réels changements ? Quelles en sont les limites ? Et qu'en est-il des circuits-courts en amont de la production ?...

La discussion sera enregistrée en vue d'un montage pour une écoute en ligne.
Entrée libre

Lieu et accès :
Au magasin de producteurs « Luberon Paysan »
Bd Saint Roch (D956) - 84 133 La Tour d'Aigues

À prévoir Vendredi 17 octobre à Lourmarin rencontre :
Accompagner des agricultures durables sur leur territoire


Les CIVAM sont un réseau national d'associations nées dans les années 1950 à l'initiative d'enseignants, agriculteurs et ruraux. Fondés sur les valeurs de l'Éducation Populaire, ils ont pour objectif l'autonomie des agriculteurs grâce à la formation et l'autoformation.
Engagés vers d'autres modes de développement, les CIVAM accompagnent les agriculteurs et sont force d'expérimentation et d'échanges collectifs vers des systèmes agricoles durables, diversifiés, intégrés dans des territoires ruraux vivants et solidaires, générateurs de revenus décents pour les agriculteurs et d'une À l'interface entre villes et campagnes, ils promeuvent la cohésion sociale, les pratiques et la cohérence écologiques, l'éducation du consommateur et du citoyen, la valorisation des paysages, patrimoines et savoirs ruraux.

www.civampaca.org

Mare Nostrum noyé dans Triton ?

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 12:47

Communiqué de presse
Mare Nostrum noyé dans Triton ?

L'opération Mare Nostrum doit, selon le calendrier annoncé, prendre fin au 1er novembre 2014. Aux lendemains de la commémoration du naufrage du 3 octobre 2013, la question se pose de ce qui va remplacer ce dispositif, que l'Italie a déployé dans un contexte de conflits aux portes de l'Europe qui pousse des dizaines de milliers de personnes à partir en quête de protection.

La Commission européenne et les États membres de l'UE ne proposent aucune solution susceptible de relayer Mare Nostrum et de mettre fin à l'hécatombe en Méditerranée. Le renforcement des contrôles des frontières par Frontex via l'opération « Triton » - dite aussi « Frontex Plus » - ne deviendra pas une opération de sauvetage en mer, comme l'agence Frontex le précise elle-même. Lutter contre les passeurs et injecter des fonds pour le "dialogue" avec les pays tiers n'aura aucun impact positif sur la situation actuelle : les routes que continueront d'emprunter les migrants n'en seront que plus dangereuses.

Avec Mare Nostrum, l'Italie a entrouvert une porte, celle du sauvetage en mer des migrants. Si elle n'est pas exempte de critiques – son caractère militaire, l'absence de transparence sur le sort des personnes sauvées de la noyade, et... ses échecs, puisque selon le HCR 3000 personnes auraient péri noyées depuis le début de l'année –, cette opération a néanmoins amorcé une autre vision. L'Italie a pris en octobre 2013, en allant secourir des migrants jusque dans les eaux libyennes, une responsabilité que l'UE, qui se contente de déplorer hypocritement les « drames de la migration » à chaque annonce de naufrage tout en renforçant les contrôles, n'a jamais été capable d'assumer.
L'Italie a complété cette initiative d'une désobéissance salutaire à des règles européennes absurdes : la prise d'empreintes des personnes considérées comme « irrégulières » à leur arrivée sur le territoire européen, découlant de l'application des règlements Eurodac et Dublin. En permettant le renvoi des demandeurs d'asile ainsi « tracés » vers les pays par lesquels ils ont pénétré en Europe, ces règles font peser sur les pays de premier accueil comme la Grèce ou l'Italie) un poids que les États d'Europe du Nord sont loin de vouloir se répartir.

En mettant en place Mare Nostrum, en refusant l'injuste mécanisme du règlement Dublin, l'Italie a instauré, de fait, une forme de circulation naturelle pour pénétrer dans l'espace européen et pour s'y déplacer. Cette tentative de mise en place du seul « corridor humanitaire » adapté au contexte euro-méditerranéen est une première étape. Elle n'est pas suffisante. Si elle veut réellement mettre fin à l'immigration "irrégulière", l'UE doit la rendre "régulière" en permettant l'accès au territoire européen à celles et ceux qui choisissent ou sont contraints à l'exil.

Le 8 octobre 2014

Contact presse :
contact chez migreurop.org

Rassemblement en soutien devant le TGI

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 8:15

Le groupe Nutrixo a assigné 2 camarades des Moulins Maurel ce vendredi. Ils sont accusés de s'être interposés au démantèlement de leur usine.
Par le biais de ces deux assignations, le groupe Nutrixo attaque toute la CGT et espère ainsi briser la lutte des camarades des Moulins Maurel.

L'Union départementale CGT appelle à un rassemblement ce vendredi 10 octobre 2014 à partir de 8 H 15 devant le TGI de Marseille, 6 rue Joseph Autran (6ème) pour soutenir nos deux camarades.

Le rassemblement sera suivi d'une conférence de presse.
Il faut que nous soyons le plus nombreux possible, ainsi nous montrerons à Nutrixo que nous sommes plus déterminés que jamais.

https://fr-fr.facebook.com/cgtmarseillecentre

Rythmes scolaires... Journée d'action

Infos Mille babords - 10. octobre 2014 - 7:45

7 h 45 à 8 h 30 : Accueil des élus à l'entrée du bunker place Bargemon
Bruit, tracts, café... Soyons très nombreux !

à partir de 11 h 30 : Rassemblement unitaire
Sortie du conseil, débats, échanges,
animations, pique-nique...

à l'appel des parents mobilisés et de :
MPE13, DZ, FSU, SNUIpp-FSU, SDU-FSU, CGT Educ'action, CGT Territoriaux, SUD Éducation, SE-UNSA, UNSA Territoriaux, SEP-UNSA, SGEN-CFDT, CFDT Interco, Collectif ND Du Mont, Groupement des Parents du 16.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE