Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Agrégateur de flux

Blocage du commissariat et de la gendarmerie

Infos Mille babords - 23. novembre 2014 - 19:04

Vendredi 21 novembre, une soixantaine de personnes se sont
retrouvés à Millau (12) faisant écho à l'appel de L'Assemblée Populaire du
Plateau de Millevaches à "bloquer la sortie des uniformes globalement
inutiles, malfaisants et régulièrement assassins qui peuplent les
commissariats et les gendarmeries".

Vous trouverez ci-dessous le récit et les photos de la journée.
A Millau comme partout : désarmons la police !

........................

Le cortège s'est d'abord rendu au commissariat de police où ses
occupants n'ont guère semblés apprécier notre venue. Notre présence
les empéchant de sortir un fourgon qui nous étaient sans doute
destiné, ils s'en servirent pour bloquer le portail qui nous séparait
d'eux en collant le véhicule à celui-ci. Excellente idée ! nous qui ne
trouvions nulle prise à nos chaînes pour sceller leur enfermement, nous
encadenassâmes donc le portail au fourgon !

http://img15.hostingpics.net/pics/450082comico.jpg

Quelque excés de paranoia ayant conduit les autorités locales (mairie et
force de l'ordre) à vider une partie du centre ville en bloquant la
circulation par crainte d'eventuels "débordements", nous décidames de
quitter ce vide et d'aller communiquer notre colère en rejoignant le
marché hebdomadaire.

http://img15.hostingpics.net/pics/797392marche.jpg

lecture du tract appelant au rassemblement y fut faite :


VU l' Appel de l'Assemblée populaire du plateau de Millevaches à
bloquer les commissariats et les gendarmeries ;
VU l'Appel de la ZAD pour faire du 22 novembre une date nationale et
internationalecontre les violences policières ;
VU que notre nombre grossit de jour en jour et qu'il nous est
indispensable d'agir ;
ENFIN VU que Millau a déjà été témoin de violences policières et qu'il
s'agit de la sous-préfecture de l'Aveyron ;

Empêchons les de nuire ! Bloquons les commissariats et les gendarmeries
! Désarmons la police !
Considérant que nous ne les laisserons pas aménager nos vies et
transformer notre monde en désert ;
Considérant qu'il existe une sinistre continuité entre l'abattage
d'une forêt et celui d'un Homme ;
Considérant que les forces de police n'ont de légitimité que celle de
l'ordre politique et économiquequ'elles consitent à maintenir ; que
pour protéger ces grands projets inutiles le bras armé de l'Etat s'est
vue offrir un permis de tuer ;
Considérant que la strétégie d'en blesser un pour en effrayer cent
vise essentiellement à dissuader quiconque d'agir et à établir comme
normal le fait que lutter puisse se payer d'un oeil, d'un nez, d'une
mâchoire voire désormais d'une vie ;
Considérant que la mort de Rémi Fraisse n'est en effet pas une bavure
mais la conséquence logique d'une telle stratégie ;
Considérant que l'assassinat de Rémi au Testet n'est pas une
exception, qu'il y a eu Nabil à Millau en 2012 et qu'il y en aura
d'autres si nous ne faisons rien ;
Considérant que la police a continué à utiliser des grenades
offensives notamment le premier novembre à Toulouse et à Nantes ;
Considérant que la solidarité est notre plus belle arme ;

Nous, réunis ici et là-bas, nous appelons tous et chacun à s'organiser
et lutter ensemble. Inversons le rapport de force dès maintenant !


Nous reprîmes ensuite notre route, et pour ne pas faire de jaloux, le
cortège prit la direction de la gendarmerie où affiches et cadenas
furent également posés.

http://img15.hostingpics.net/pics/631076gendarmerie4.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/937881gendarmerie1.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/984385gendarmerie3.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/968264gendarmerie2.jpg

"Ils sont bloqués à nous la liberté !"

http://img15.hostingpics.net/pics/847156picnic.jpg

Rencontre-Expo photos « Rojava » (Y. Renoult)

Infos Mille babords - 23. novembre 2014 - 16:00

De 16h à 19h.
Avec à 17h la présentation par Y. Renoult de son voyage au Rojava et de son travail là-bas.

RWANDA 20 ans après

Infos Mille babords - 22. novembre 2014 - 20:00

Soirée pour mémoire en présence de :
Gaël Faye, Samuel Kamanzi,
Duval MC, Edgar Sekloka,
Et bien d'autres...

Au programme, 2h de plateau avec :
Live musical // Projection // Témoignages et Prises de paroles // Lectures de texte // Exposition
L'association Survie et la librairie Transit tiendront une table de presse.

Le 22 novembre, à 20h
à la Dar Lamifa, 127 rue d'Aubagne
Entrée libre ! Attention - nombre de places limité !

Cet événement s'inscrit dans la continuité avec le mois de commémoration organisé par le collectif Rwanda en avril dernier : "Rwanda, 20 ans après le génocide des Tutsis, comprendre une histoire Franco-Rwanda". Plusieurs spécialistes et témoins sont venus à cette occasion expliquer ce qui s'était passé, et le rôle néfaste qu'y avait joué la France.

Le collectif Rwanda regroupe des associations citoyennes qui travaillent sur les relations entre les peuples - L'association Survie, La Ligue des Droits de l'Homme, le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples, Jeunesse Arménienne de France.

Depuis le génocide des juifs et des tziganes, nous scandons : « Plus jamais ça ! » Et pourtant. En 1994, sur les collines du Rwanda, « ça » a recommencé. Alors que les yeux du monde étaient tournés vers Mandela et la guerre en Bosnie, Le génocide des Tutsis se déroulait au Rwanda.

Des enfants, des femmes et des hommes massacrés, par leurs voisins d'à côté. Par le simple fait d'avoir « l'étiquette » Tutsi, ou pour avoir voulu s'opposer aux massacres.

En trois mois, près d'un million de personnes exterminées. Cette histoire paraît lointaine. Mais un génocide concerne toute l'humanité. Cette histoire paraît lointaine. Mais elle est pourtant intimement liée à la France.

Les autorités civiles et militaires de notre pays se sont impliquées directement au Rwanda à partir de 1990, en soutenant un régime de plus en plus raciste, jusqu'au génocide commencé en avril 1994 et au delà.

Comment en est-on arrivé là ? Que pouvons-nous nous en apprendre pour aujourd'hui et pour demain ? 20 ans après, nous vous proposons de revenir sur cette histoire complexe.

Comprendre l'horreur du génocide ainsi que les différentes dimensions du rôle politique et militaire joué par la France.

Mais aussi, comprendre les lueurs d'espoirs dans cette tragédie : à travers l'histoire d'hommes et de femmes qui ont risqué leur vie et celle de leur famille pour sauver des Tutsis, à travers ces citoyens français qui se mobilisent pour faire reconnaître le rôle de leur pays, à travers la vie qui renaît aujourd'hui au Rwanda où la population tente de revivre ensemble.

Luttes sociales en Bosnie-Herzégovine

Infos Mille babords - 22. novembre 2014 - 19:00

19h - projection de deux courts documentaires
puis discussion avec un camarade qui nous parlera de la situation sociale et politique en Bosnie

ENTRETIEN AVEC DES TRAVAILLEURS DITA A TUZLA
8min. , 2014, Labournet.tv

LE SOULÈVEMENT EN BOSNIE
12min. 2014, Labournet.tv

Au début des années 80 surgissent en Yougoslavie, dans le même mouvement qu'en Europe occidentale, une vague de restructurations socio-économiques violemment imposées aux différents secteurs du prolétariat. C'est dans ce contexte que se développe en Yougoslavie à partir de 1984 la plus importante vague de résistances, en Europe, aux nouvelles normes d'exploitation. En une demi-douzaine d'années, la vigueur et la persévérance de ces luttes aboutissent à paralyser la capacité de l'État yougoslave d'imposer la poursuite des directives exigées par les instances financières internationales. C'est par la segmentation de l'ancienne Fédération Yougoslave que la « Communauté des Nations » obtient une série de petits États plus malléables, et mieux adaptables à l'imposition du nouvel ordre mondial. L'aspect social de la dissolution de la Yougoslave est une guerre de restructuration qui se concrétise, avec près de 150 000 morts, par l'écrasement militaire des résistances ouvrières.

L'État de Bosnie-Herzégovine, créé par les accord de Dayton, est le résultat de cette segmentation. Après 19 ans de calme relatif, les révoltes de février 2014 annoncent un processus d'usure du cadre politico‑jurique nationaliste qui a servi depuis 20 ans à écraser le prolétariat de cette région.

Concert contre le racisme et pour la régularisation des sans-papiers

Infos Mille babords - 22. novembre 2014 - 18:00

Samedi 22 novembre à partir de 18h à la salle du Grès : concert au profit du RESF
avec Daryl & Marc (musique du monde) / Kawa guinguette (chants traditionnels français et orientaux) / Zoulouzbek band (musique franco-tsigano-irlandaise) et..... Kamel Flouka (feat. Saïdou du groupe Z.E.P).

Entrée libre et repas sur place.

Programme du Festival :
http://www.millebabords.org/spip.php?article26893

25 années de mensonges sur le TAV

Infos Mille babords - 22. novembre 2014 - 15:00


← Un camarade tué au Testet – Appel à manifester contre la violence d'Etat – à Nantes et ailleurs
Ces jours-là, ces nuits-là, nous étions tou(te)s présent(e)s !
Posted on 17 novembre 2014 by notavfrance

25 années de mensonges sur le TAV, voilà ce qui se dégage et que le mouvement No Tav dénonce depuis toujours.

Aucune estimation de coûts sérieuse, des financements européens toujours plus incertains, l'absence d'un projet exécutif et d'une d'analyse coûts-bénéfices recevable, mais surtout l'inutilité de ce projet milliardaire confirmée noir sur blanc par experts et techniciens de toute Europe. Que se passe-t-il maintenant ?

Ministres et politiciens intéressés uniquement par la sauvegarde de leur fauteuil et autres chargés du projet répètent comme une litanie “tout est réglementaire, le TAV se fera” et pendant ce temps la mafia remercie et les poches des habituels se remplissent.

Tous ces milliards qu'ils veulent dépenser pour le TAV, ils pourraient l'utiliser pour restaurer les écoles qui s'écroulent, pour mettre en sécurité les territoires, pour soutenir ceux qui sont restés sans revenu et sans maison et qui, malgré tous leurs efforts, n'arrivent pas à la fin du mois.

2014_11_22_appellocorteoCes faits ont toujours été clamés par les No Tav qui depuis toujours luttent pour bloquer ce projet inutile et dévastateur.

Le parquet de Turin, avec les procès au No Tav, tente d'arrêter le mouvement, en créant un précédent avec l'accusation de terrorisme dans l'objectif de voir tous les mouvements sociaux enquêtés avec des hypothèses criminelles.

Le 14 novembre, 9 ans et 6 mois ont été requis contre les No Tav Chiara, Claudio, Mattia et Niccolo', en prison depuis le 9 décembre dernier avec l'accusation de terrorisme pour acte de sabotage (l'incendie d'un compresseur) bien que la Cassation de Rome aie déjà exclu que l'on puisse parler de terrorisme. La sentence sera émise en décembre. Trois autres camarades sont en prison pour le même épisode en attente de procès.

Au mois de janvier, tombera également la sentence du maxi-procès contre 53 No Tav pour les faits du 27 juin et 3 juillet 2011, dates historiques de la lutte No Tav. Les procureurs ont demandé en tout presque 200 ans d'emprisonnement et plus de 2 millions d'euros pour dommage à personnes, matériel et à « l'image de l'Etat italien » !

CES JOURS-LA, CES NUITS-LA, NOUS ETIONS TOU(TE)S PRESENT(E)S !

LIBERTE POUR TOU(TE)S LES NO TAV

SAMEDI 22 NOVEMBRE

15h PIAZZA CASTELLO, TURIN

texte publié sur Comité No Tav Paris :
https://notavparis.wordpress.com/2014/11/17/ces-jours-la-ces-nuits-la-nous-etions-toutes-presentes/

Halte au Féminicide, de Sinjâr à Kobanê les femmes résistent !

Infos Mille babords - 22. novembre 2014 - 14:00

Le 25 Novembre sera la "journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes", la grande résistance des femmes kurdes et de toutes les femmes de la planète.

Mais aussi, la commémoration de l'assassinat des sœurs Mirabal, Patria, Minerva et María Tereza, exécutées par le régime dictatorial de Trujillo le 25 novembre 1960.

À la dernière ère du système patriarcal, les forces de la modernité capitaliste se noient dans un grand chaos. Les politiques violentes perdurent actuellement au plus haut degré à l'égard des femmes, des peuples, et de l'environnement. Le féminicide qui se traduit par une situation de guerre perpétuelle à l'égard des femmes perdure depuis 5000 ans. Il s'appelle aujourd'hui "DAESH".

Daesh, avec ses attaques génocidaires contre les populations de Sinjâr, s'en est pris en premier lieu aux femmes kurdes yézidies, pour s'attaquer à Kobanê à partir du 15 septembre 2014.

7000 femmes et enfants yézidis ont été kidnappés par ces bandes de barbares.

Les femmes ont été violées, exécutées ou vendues dans les bazars de l'esclavagisme sexuel. Des centaines de milliers de personnes ont été obligées de fuir et de quitter leur village natal.

Le féminicide a atteint aujourd'hui un niveau mondial !

Ces atrocités ne sont pas l'apanage du Kurdistan : 286 femmes ont été exécutées dans la République autonome du Donetsk, 400 femmes ont été kidnappées ; au Niger des centaines de femmes ont été assassinées, violées et enlevées par les bandes de Boko Haram. Mais encore…

Il est urgent de dépasser et construire ensemble notre propre système alternatif et notre société libre basée sur la libération des femmes, sur la libération de toutes les femmes opprimées.


Le système d'autodéfense basé sur une grande mobilisation permet aux combattantes féminines du YJA STAR et de l'YPJ de s'opposer héroïquement aux attaques de Daesh. De Sinjâr à Kobanê, du Kurdistan jusqu'en Afghanistan, de l'Europe à l'Amérique latine le combat de ces femmes kurdes est devenu un symbole pour la libération des femmes et représente une nouvelle étape de cette lutte universelle.doc8048

Par ce soulèvement populaire, c'est une force de détermination et de solidarité à l'échelle internationale qui s'est engagée pour contrer les violences des forces colonisatrices représentées aujourd'hui par Daesh.

Ensemble exprimons notre colère :

• Mobilisons nous et condamnons ces politiques génocidaires appliquées par Daesh aux femmes et à l'Humanité.

• Soutenons les campagnes pour la libération des femmes yézidies de Sinjâr.

• Participons activement à la campagne de soutien humanitaire.

Vive la résistance des femmes kurdes à Sinjâr et Kobanê

Vive la lutte solidaire des femmes de la planète

Vive la "journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes"

À bas le système de la domination masculine et sa créature Daesh !

Centre Démocratique Kurde Marseille (CDKM) - Mouvement des femmes Kurdes en Europe (TJKE)

Les organisations souhaitant être signataires, peuvent nous faire parvenir leur accord au plus tard mercredi 19 novembre, aux adresses suivantes :
Nezahat : sertaw chez hotmail.fr
Aydin : mirebotan84 chez hotmail.com

Ça brûle à Lure

Infos Mille babords - 22. novembre 2014 - 13:10

. Malgré un vaste mouvement de contestation,
. Malgré l'opposition de 400 communes dans les zones d'approvisionnement,
. Malgré une manifestation de 500 personnes à Gardanne avec de nombreux élus,
. Malgré deux recours juridiques déposés contre l'autorisation...

...la multinationale allemande E.On poursuit ses travaux de mise-en-oeuvre de cette aberrante centrale à « énergie pseudo verte » de Gardanne, qui va brûler presque un million de tonnes de bois, déchets verts et bois de rebut (agglo, palette...) pour un rendement minable de 30 %.

Ce projet, qui n'est aucunement écologique, recevra 1 million d'euros de subvention par emploi et par an (soit 1,5 milliard sur 20 ans).

Depuis le 20 août, de nombreux camions chargés de grumes arrivent tous les jours sur le site. L'entreprise Sicard coupe sur la forêt communale de Saint-Étienne-les-Orgues dans la Montagne de Lure.

Si on les laisse faire qu'adviendra-t-il
de la forêt de la Montagne de Lure ?

Il est URGENT d'agir pour stopper cette monstruosité qui menace :

. les forêts dans le rayon d'approvisionnement
. (400 km autour de Gardanne),
. les forêts de pays comme le Canada (notamment la forêt boréale)
d'où la moitié du bois sera importé,
. la santé publique, à cause des émissions extrêmement dangereuses de particules fines et de dioxines, ainsi des poussières de bois (ces dangers ont été largement documentés aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Italie),
. les populations autour confrontées à une augmentation massive de trafic routier (un camion toutes les deux minutes),
. la filière bois locale (le projet détruira plus d'emplois qu'il n'en créera).

Des actions collectives s'opposant à ces coupes doivent rapidement être organisées
(pique nique sur place, réunions publiques, rassemblement...)

Dès à présent, diffusez l'information, interpellez vos élus...


Collectif SOS Forêts du Sud – Non à la biomas'carade !
http://sosforetdusud.wordpress.com

Ça brûle à Lure

Documents joints
http://solidarites04.free.fr/IMG/pdf/tract-lure.pdf

http://solidarites04.free.fr/spip.php?article154

Un mort dans une manifestation, pour qui, pour quoi ?

Infos Mille babords - 22. novembre 2014 - 11:00

Samedi 25 octobre, plusieurs milliers de personnes venues de toute la France, se sont rassemblées au Testet (Tarn) en opposition au projet de barrage et à la répression violente des opposant-e-s qui a lieu sur place depuis plusieurs mois. Des affrontements violents ont opposé une partie des militant-e-s aux gendarmes jusqu'à tard dans la nuit.

Flashball, lacrymos et grenades de désencerclement ont blessé plusieurs opposant-e-s aux abords du chantier.

Lors de ces affrontements Rémi, 21 ans, est décédé. Ce mort par les forces dites de l'ordre est le dernier en date d'une longue série. Il fait suite aussi aux nombreuses mutilations subies lors de différentes mobilisations les dernières années. Rien qu'à Nantes le 22 février, trois personnes ont perdu un œil par des tirs de flash ball.

Le mouvement existant contre les grands projets nuisibles imposés, cristallisé dans les ZAD, ces Zones à Défendre, se doit de répondre à cette situation.

Le collectif ZAD Partout-Idées fixes (sous-section Les Ami-e-s de Christophe) vous invite à venir vous informer et échanger sur ce sujet, et d'autres, samedi 22 novembre, place du Bourguet autour d'un pique-nique de 11h00 à 15h00.

http://04.demosphere.eu/files/docs/f-9d5af74c96-empty-fname.pdf

Plus d'infos sur :
http://zad.nadir.org
http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com

http://mediaslibres.org

Venez nombreu.x.ses à cette assemblée ! Apportez votre pique-nique à partager !
En soutien au Testet et à toutes les ZAD !

Et faites passer le message !

http://04.demosphere.eu/rv/575

Manifestation contre les violences policières et pour le désarmement de la police

Infos Mille babords - 22. novembre 2014 - 11:00
Exigeons le désarmement total de la police et de la gendarmerie !

Organisons-nous pour manifester notre solidarité aux occupant-e-s de la ZAD du Testet, contre ce barrage nuisible et les violences policières ayant causé la mort de Rémi le 25 octobre sur site.

Multiplions les actions contre les grands projets nuisibles et imposés, ici et ailleurs !
Collectifs de soutien à la lutte de la ZAD de Notre Dame des Landes, contre la centrale biomasse de Gardanne, contre la ferme des 1000 vaches dans la Somme, anti-THT dans la vallée de la Durance, contre l'autoroute A 51 et bien d'autres, unissons-nous car nous résistons contre la même logique capitaliste et industrielle qui détruit les humains et la planète !

De nouvelles actions vont avoir lieu dans le 05 pour soutenir la ZAD du Testet et d'autres luttes contre les grands projets nuisibles (prochain rendez-vous le jeudi 27 novembre à partir de 18h30 place grenette à Gap pour une soirée projection-discussion-soupe party).
Restons attentifs et actifs. Les personnes pouvant passer, séjourner, apporter du matériel sont toujours les bienvenues dans la forêt de Sivens et sur toutes les ZAD occupées actuellement.

La coordination 05 de lutte contre les grands projets nuisibles et imposés

affiche
tract

Plus d'info :
www.tantquilyauradesbouilles.wordpr...
http://05.demosphere.eu/

solidaritenddl05 chez calucha.lautre.net

Festival "les bienvenus" n°7

Infos Mille babords - 21. novembre 2014 - 20:30

Le RESF Ouest Etang de Berre est heureux de vous inviter à la 7° édition de son festival annuel.

vendredi soir et samedi après midi à la MJC de Martigues : ateliers, débats dessinés, rencontres... sur les liens BD/Immigration (avec des auteurs comme clément baloup, leyla benabid, yann madé... mais aussi les sans-papiers de Martigues et Port de Bouc qui travaillent la mise en récit de leur quotidien).

VENDREDI 21 NOVEMBRE à 20 h 30 à la MJC de Martigues : débat dessiné BD et immigration autour du film "bulles d'exil", en présence du réalisateur et d'illustrateurs (Clément Baloup, Layla Benabid, Yann Madé)

SAMEDI 22 NOVEMBRE à partir de 18h à la salle du Grès : soirée contre le racisme au profit du RESF - Entrée libre et repas sur place

avec entre autres :

  • Daryl & Marc
  • Kawa guinguette, le groupe rock oriental
  • Kamel Flouka (Y'a baba, djibou la police, salamaleikoum…). La voix de Rachid Taha, les mots de baaziz, le chaabi dans la peau, Kamel décortique la société française et algérienne avec humour et talent. Accompagné pour cette soirée de Saïdou du groupe ZEP.
  • Zoulouzbek band, qui animeront musicalement la soirée en acoustique
  • ..... et plein d'autres surprises.....

C'est une soirée importante pour les combats que nous menons contre le racisme ... On rappellera nos mots d'ordre sur la régularisation des sans-papiers, on fêtera les cartes de séjours nouvellement obtenues et une victoire importante du collectif de solidarité Rom qui a su déjouer le discours dominant du type « les Roms n'ont pas vocation à rester en France » !
Les sans-papiers suivent un atelier « chants du monde » à Martigues et ils viendront aussi chanter, il y aura aussi le repas sur place préparé par les militants du RESF et de la LDH, le thé et les gâteaux des bénévoles de l'ASTI, une expo photo sur les roms

Bref, la 7° édition du festival "les bienvenus"...

Éboueurs de Marseille. Entre luttes syndicales et pratiques municipales

Infos Mille babords - 21. novembre 2014 - 20:00

Ce livre retrace l'histoire du service public de la propreté urbaine à Marseille. Il analyse les différents conflits sociaux qui ont jalonné sa mise en place et qui se sont intensifiés à partir du milieu des années 1970. Il les replace dans le contexte des évolutions techniques et économiques qui ont affecté les métiers de la filière des déchets dans les dernières décennies.

Les auteurs décrivent l'incapacité des municipalités successives à gérer la conflictualité et à conduire, sur une base sociale élargie, les négociations sur la modernisation du service public. Ils mettent en évidence la contradiction entre un souci de préservation de la paix sociale par le maintien d'une cogestion clientéliste des relations professionnelles et les pressions économiques grandissantes tendant à la dérégulation de l'ensemble de la filière des déchets.
Mais les Marseillais n'acceptent plus un système qui coûte de plus en plus cher et qui leur paraît tellement opaque qu'il est parfois qualifié de mafieux. Même si certains trouvent opportun de cultiver cette image, il y a aussi, au-dela du folklore, une lutte pour l'avenir du service public...

Éboueurs de Marseille. Entre luttes syndicales et pratiques municipales,
un livre de Pierre Godard et André Donzel
Préface de Michel Samson

contact chez ballonrouge.org / http://ballonrouge.org

Les collectifs d'habitants s'expriment

Infos Mille babords - 21. novembre 2014 - 19:30

Des Collectif citoyens qui défendent un projet de ville durable, solidaire, tournée vers ses habitants et leur expertise d'usage, face a des "acteurs" sous la casquette promoteurs, élus qui défendront de leur côté la métropole, les besoins d'une ville tournée vers l'international.

Un moment d'échange et de présentation pour des collectifs qui s'inscrive dans la ville et cherche à redonner une place aux citoyens souvent évincés des décisions qui touchent leur environnement.

Suivie d'une discussion avec la salle.

Plus d'infos sur les collectifs :
http://equitablecafe.org/

Réunion du collectif Marseille / Rojava (kurdistan syrien)

Infos Mille babords - 21. novembre 2014 - 18:30

Collectif de solidarité, d'échange et de promotion des expériences d'auto-administration et d'autogestion, ici et là-bas, d'une expérience rupturiste en cours, d'un processus révolutionnaire anti-autoritaire en devenir, à défendre et promouvoir.

L'intérêt des participantEs de ce collectif se porte sur : assembléisme et communalisme (pouvoir décisionnel des assemblées de village ou de quartier, les délégués ont un pouvoir exécutif mais pas décisionnel) ; autonomie et inter-culturalité (plus de cent ethnies, clans et tribus) ; confédéralisme versus Etat-Nation (idée d'un modèle de cohabitation, de partage du pouvoir et des richesses entre tous les peuples du moyen-orient) ; féminisme et lutte contre les dominations patriarcales et religieuses ; modèle économique de production anticapitaliste et écologique, sur la base de coopératives notamment ; organisations populaires à vocation d'autodéfense ; solidarité antifacsiste et anti-totalitaire.

Vendredi 21 novembre 18h30 – Ache de Cuba (Place Paul Cézane)

Parents d'élèves entre relégation, lutte et dignité

Infos Mille babords - 21. novembre 2014 - 18:30

Égalité, ségrégation, ghetto, stigmatisation, parentalité, éducation prioritaire... Partagés entre l'auto-censure et l'ouverture du champ des possibles, des parents d'élèves des quartiers Nord de Marseille prennent la parole et nous confient leurs espoirs, craintes, désillusions et attentes vis à vis de l'école de la république.

Vendredi 21 novembre 2014 à 18h30
Auditorium du lycée Saint-Exupéry, 529 chemin de la Madrague-Ville, 13015 Marseille

Entrée libre

La projection sera suivie d'une discussion avec les protagonistes du film (auteurs, parents, partenaires).

En savoir plus :
http://www.approches.fr/Parents-d-eleves-entre-relegation

« Notre Monde », film de Thomas Lacoste

Infos Mille babords - 21. novembre 2014 - 17:30

Faites de la politique et si possible autrement…

Sorti en mars 2013 après des mois de travail, ce documentaire ressemble un peu à une série de ciné-entretiens d'une trentaine d'intellectuels (philosophes, sociologues, anthropologues, psychiatre, écrivain...) s'exprimant chacun sur des grands sujets politiques pendant environ 5 mn. Le tout est ponctué par des extraits de films de Godard et par la lecture du roman de Marie N'Diaye, Trois femmes puissantes.

Proposé par le département Société

Violence à l’encontre des femmes et des filles: une crise insidieuse qui appelle une action mondiale

Actualités OMS - 21. novembre 2014 - 10:01
D’après une nouvelle série d’articles publiée par The Lancet, les efforts actuellement déployés pour prévenir la violence à l’encontre des femmes et des filles sont insuffisants. On estime que, dans l’ensemble du monde, une femme sur trois a subi des violences physiques ou sexuelles infligées par son partenaire et que 7% des femmes seront victimes d’une agression sexuelle perpétrée par un autre que leur partenaire à un moment donné de leur vie.

Pourtant, malgré l’attention de plus en plus soutenue portée à la violence à l’encontre des femmes et des filles au niveau mondial et en dépit des connaissances acquises dernièrement sur les moyens d’éviter ces maltraitances, la fréquence de la violence à l’encontre des femmes – violences infligées par le partenaire intime, viol, mutilations sexuelles féminines, traite des femmes et mariages forcés – demeure intolérablement élevée, avec de graves conséquences sur la santé physique et mentale des victimes. Les conflits et autres crises humanitaires peuvent aggraver la violence déjà exercée contre les femmes.

Précisions sur les nouveaux cas de maladie à virus Ebola au Mali

Actualités OMS - 21. novembre 2014 - 2:27
À la date du 21 novembre, le Mali a notifié officiellement un total cumulé de 6 cas mortels de maladie à virus Ebola. Sur les six cas, cinq ont été confirmés en laboratoire et un demeure probable car aucun échantillon n’était disponible pour analyse.

Ces chiffres comprennent la petite fille de 2 ans ayant à l’origine importé le virus au Mali et décédée de la maladie le 24 octobre.

Assemblée contre les violences policières

Infos Mille babords - 20. novembre 2014 - 18:00

Vital Michalon, Malek Oussekine, Zyed et Bouna, Remi Fraisse si ces noms sont connu, d'autres restent inconnu parce qu'ils ne sont ni des symboles ni des facilitées médiatique. La police tue, mutile, humilie, dans les commissariats, dans les rues, dans les manifs et les mouvements de grèves. Pour eux tous les moyens sont bons pour nous enfermer dans nos misères, nos galères, leur travail de merde. Face a ces violences policières des organisations liées aux partis de gauche récupèrent, détournent la volonté des proches de pointé du doigt les responsabilités de la police, la justice et de l'État. D'un autre côté, certains tentent en collectif, de manière autonome et parfois en assemblée de s'organiser concrètement face à la police et à la justice. Certaines fois juste pour ne pas tomber dans l'oublie.

Afin de s'organiser ensemble sur le problème des violences policières, nous essayons de réunir toutes personnes ou collectif concerné. Le jeudi 20 novembre au Kiosque aura lieu une assemblée publique a laquelle nous invitons toutes personnes, collectif ou organisation qui souhaite mettre en commun des outils, des pratiques de luttes contre les violences policières.

Contact : marscontrelesviolencespolicieres chez riseup.net

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE