Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Agrégateur de flux

Sauvons le Parc de la Porte d'Aix

Infos Mille babords - 19. mai 2015 - 20:23

Signer la pétition :
https://www.change.org/p/jean-claude-gaudin-maire-de-marseille-bernard-morel-pr%C3%A9sident-d-eurom%C3%A9dit%C3%A9rann%C3%A9e-sauvez-l-espace-vert-de-la-porte-d-aix?recruiter=288583189&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

Il n'existe qu'un seul espace vert digne de ce nom à Marseille-centre : le Parc de la Porte d'Aix, bien connu pour ses pelouses et ses arbres cinquantenaires (au point de jonction des 1er, 2ème et 3ème arrondissements).

Au lieu de le valoriser et de l'entretenir, l'aménageur EUROMEDITERRANEE va le détruire complètement et construire en lieu et place des bâtiments de 7 étages. Il assure aux riverains, mais aussi à tous les marseillais, que la destruction de ce magnifique et indispensable espace vert sera compensé par la création du parc Saint Charles dans une partie du couloir de l'ancienne autoroute, en plein mistral, mal exposé, essentiellement pavé et de très petite taille !

C'est faire peu de cas des besoins en verdure de l'hyper-centre où les arbres et les pelouses sont rares. Certes, en intégrant les calanques, Marseille compte beaucoup d'espaces verts ! Pour autant en centre-ville les espaces verts accessibles sont le Parc Borély (8ème arrt), les pelouses des plages du Prado (8ème arrt), le parc du 26°centenaire (8ème arrt), et le Parc Longchamp (4ème arrt). Rien dans l'hyper-centre !

Le centre-ville et surtout ses habitants ont besoin de respirer, il est aberrant de vouloir les priver du peu de verdure encore présente !


Nous demandons donc l'annulation concrète du projet de construction sur le terrain du Parc de la Porte d'Aix et l'aménagement de l'espace vert actuel en véritable parc entretenu.

Collectif de défense du Parc de la Porte d'Aix - CIQ St Lazare Racati - Amicale des locataires « Turenne Matteï » - Riverains de la Porte d'Aix

Histoire et histoire coloniale de la Nouvelle Calédonie

Infos Mille babords - 19. mai 2015 - 20:00

Isabelle Merle est historienne, chargée de recherche au CNRS, spécialiste des processus de colonisation dans le Pacifique sud. Elle est l'auteur d'une histoire de la colonisation en Nouvelle-Calédonie (Expériences coloniales. La Nouvelle- Calédonie, 1853-1920, Paris, Belin, 1995). et avec Elsa Faugère, La Nouvelle-Calédonie : vers un destin commun ? (Paris, Karthala, 2010).

en savoir plus :
http://equitablecafe.org/

Quand les femmes ont pris la colère

Infos Mille babords - 19. mai 2015 - 19:30

Cinéaste et militant, combattant de la cause anticoloniale et anti-impérialiste, René Vautier est une figure majeure du cinéma français. Quelques mois après sa disparition, nous lui rendons hommage à travers la projection de trois films emblématiques.

Mardi 5 mai 2015 à 19h30
Projection des films : Petit Blanc à la caméra rouge de Richard Hamon et Afrique 50 de René Vautier. Suivie d'une rencontre avec le réalisateur Richard Hamon

Mardi 12 mai 2015 à 19h30
Projection du film : Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier

Mardi 19 mai 2015 à 19h30
Projection du documentaire : Quand les femmes ont pris la colère de Soazig Chappedelaine et René Vautier

Infos pratiques :
http://www.lafriche.org/content/mini-r%C3%A9tro-ren%C3%A9-vautier

Les policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna relaxés

Infos Mille babords - 18. mai 2015 - 19:00

La police tue, la justice acquitte !

Rendez-vous ce soir à 19 heures devant le palais de justice à Marseille pour exprimer notre colère !

Le genre : débats, enjeux et perspectives

Infos Mille babords - 18. mai 2015 - 19:00

De la naissance du genre comme catégorie d'analyse à sa mise en accusation en tant que prétendue « théorie », nous proposerons de clarifier ses apports quant à l'analyse d'un ordre sexué toujours à l'oeuvre dans les rapports humains.

avec Chrystel Breysse, linguiste, formatrice en linguistique du genre.

universite-populaire-aix chez orange.fr
http://www.universitepopulairedupaysdaix.com/

Rassemblement national pour Zyed et Bouna

Infos Mille babords - 18. mai 2015 - 18:00

La décision de la Cour d'appel, concernant les deux policiers impliques dans la mort de Zyed et Bouna en 2005, sera rendue publique ce lundi 18 Mai. Pour soutenir les familles et les collectifs qui se réuniront à Rennes ce jour-là, auront lieu des rassemblements dans toute la France.

A Marseille, nous nous réunissons le lundi 18 Mai à partir de 18 heures à l'angle de la Canebière et du Cours Belsunce.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site
http://zyed-bouna-18-mai.com/

10 ans après, nous ne les oublions pas !

Réforme du collège : tous et toutes en grève le mardi 19 mai 2015 pour une école émancipatrice !

Infos Mille babords - 18. mai 2015 - 17:32

Une nouvelle réforme s'annonce pour toutes les classes du collège à la rentrée 2016. Affichant un élan généreux en matière de pédagogie et un regain d'intérêt soudain pour la démocratisation de l'École, le gouvernement annonce une refondation du « collège unique » dont tout le monde s'accorde sur le fait qu'il avance cahin-caha et n'a jamais tenu ses promesses. Mais derrière les principes de façade, de quelle réforme s'agit-il ? Pour avoir un panorama plus complet, il convient aussi de mettre en relation cette réforme avec les nouveaux programmes, en cours d'élaboration, et les textes réglementaires sur les obligations de services.

cnt_so_13_4p_reforme_clg_mai2015

Sous couvert d'autonomie, la porte ouverte aux logiques inégalitaires

L'autonomie est devenue le maître mot de toute réforme, pesant autant sur l'élève, le professeur ou l'établissement. Voilà que l'institution somme à chacun d'être autonome ! Curieux paradoxe, surtout si l'on regarde de près ce qu'il en est : cette réforme restreint les grilles horaires nationales par discipline et par année, au profit d'une modulation de 20 % des horaires enseignants. Celle-ci sera définie par le chef d'établissement et le conseil pédagogique, institution sans légitimité ni représentativité, boycottée dans de nombreux établissements. L'autonomie prend donc un sens plutôt managérial que pédagogique, cette logique étant renforcée avec les textes réglementaires sur les ORS induisant la création de hiérarchies intermédiaires et des inégalités salariales entre collègues (voir encadré).
Si l'on peut être favorable aux nouveaux cycles (Cm1-CM2-6ème, 5ème-4ème-3ème) qui favoriseront peut être plus de souplesse dans les temps d'apprentissage, on ne peut que s'inquiéter d'une modulation des horaires aléatoire et soumise à des rapports de force entre disciplines. En effet, comment concilier une flexibilité accrue des enseignements et une garantie d'égalité face aux connaissances ? La réforme des rythmes scolaires qui allait dans le sens d'une décentralisation et d'une plus grande autonomie des municipalités et des écoles n'est pas là pour nous rassurer : on a trop vu le désastre de sa mise en œuvre, et à Marseille tout particulièrement.

L'interdisciplinarité en trompe-l'œil

Comment ne pas se réjouir d'une réforme qui remettrait au goût du jour la pédagogie de projet, la valorisation du travail en équipe et la créativité de l'élève ? Les EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) proposés aux élèves de la cinquième à la troisième sur un créneau de 4h (partagé avec l'Aide Personnalisée) ouvrent de belles promesses. Mais comment croire à ce nouveau dispositif avec des moyens absents pour mettre en place un travail en petits effectifs (et les 4000 postes annoncés n'y suffiront pas), sans heures de concertation prévue à l'emploi du temps des professeurs, et sans formation de ces derniers à la transversalité ?
Comment croire à ce nouveau dispositif pour tous ceux et celles qui ont connu les Travaux Croisés, les IDD, les TPE au lycée, dispositifs qui se sont tous effrités, ont vu diminuer progressivement les moyens de leur mise en place, et ont parfois complètement disparu, sans rétablissement des heures disciplinaires ? Comment faire en sorte que l'interdisciplinarité ne soit pas le nouveau cheval de Troie pour une dissolution des enseignements ?

Contre l'échec scolaire, refusons les rustines !

Notre ministre Najat Vallaud- Belkacem a raison de déplorer les 140 000 élèves qui décrochent de l'école chaque année. Elle aurait aussi raison de s'inquiéter que la France en 2012 a rejoint le peloton des pays les plus inégalitaires du monde. Selon Pisa en effet, l'école française, coude à coude avec l'école belge, est en tête dans l'accroissement des inégalités sociales de départ !
Que nous propose-t-on pour remédier à l'échec scolaire ? Un travail plus cohérent entre les disciplines via les EPI porteurs de plus de sens pour les élèves, un socle commun minimal corrélé à une évaluation permanente, quelques heures d'AP (3 h d'aide personnalisée en 6ème, un taux flou et modulable pour les autres années). Et l'on croit que ces aménagements périphériques changeront la donne ?!
Seul un investissement massif en termes de moyens pour des classes à petits effectifs et ce, dès la maternelle, peut inverser la courbe des inégalités et lutter contre la ségrégation sociale. Pour réussir une véritable démocratisation de l'école, cette mesure d'urgence devrait être associée à des politiques de mixité sociale qui passent par la révision de la carte scolaire, une réelle revalorisation de l'éducation prioritaire et une politique de la ville ambitieuse pour désenclaver les quartiers. On ne peut demander à l'école de cicatriser par des moyens de pacotille les désastres causés par une économie libérale qui sacrifie des pans entiers de la société. Non les AP et EPI, PPRE et autres sigles qui disent le vide n'y suffiront pas !

Ne soyons pas dupes de la novlangue de l'école libérale !

Quand on vous dit « autonomie », entendez : auto-débrouille , décentralisation inégalitaire, mise en concurrence des établissements, des équipes disciplinaires et logiques de dérégulation.

Quand on vous dit « compétences », pensez : adaptation au marché de l'emploi, flexibilité, smic culturel mais culture du résultat systématisée.

Quand on vous dit « interdisciplinarité », comprenez : fin d'une culture commune, détricotage du cadre national, flou pédagogique, diversification hiérarchisante des parcours et à termes, baisse des moyens.

Rappelons à cet égard qu'un rapport de l'OCDE en 2001 indiquait que « les programmes scolaires ne peuvent être conçus comme si tous devaient aller loin » !

Décryptage des principales nouveautés

Tronc commun et "enseignements complémentaires" :
Accompagnement personnalisé : (3H en 6° et au moins une heure de la 5° à la 4°). Le terme personnalisé est inadéquat puisque cet AP se fera en groupes ou classe entière ! Déjà mis en place au lycée, ce type de dispositif -sans contours clairement définis- y est un échec, servant majoritairement a rattraper du temps disciplinaire.
Enseignements Pratiques Interdisciplinaires : démarche de projet autour de 8 thèmes transversaux permettant de croiser des disciplines, 3 H/ semaine à partir de la 5° . 2 thèmes devront être traités chaque année et au moins 6 sur l'ensemble de la scolarité pour chaque élève. Nous sommes très favorables à l'interdisciplinarité et à une pédagogie active mais il est nécessaire de pérenniser des temps de formation et de concertation pour accompagner la mise en place d'un tel dispositif.
Langues : la LV2 débutera en 5°. Les sections bilangues, européennes et internationales sont supprimées. Les langues anciennes et régionales passent dans les enseignements complémentaires. Ce dernier point reste problématique, le maintien de ces enseignements relevant d'arbitrages locaux et d'une concurrence entre disciplines.
La troisième « prépa-pro » aura le même volume horaire que les autres (avec un complément de dotation spécifique), les enseignements complémentaires devant ouvrir sur « les champs professionnels ». Comme auparavant nous devons être vigilant pour ne pas faire de ces classes, des filières de relégation, que la découverte soit celle du monde du Travail et non pas uniquement du point de vue de l'entreprise.

Horaires et modulation des enseignements
Possibilité de variation, par niveaux, de la répartition du volume horaire par discipline dans le respect du volume horaire global de chaque discipline sur un cycle, et du volume horaire annuel pour l'élève.
Possibilité de semestrialiser les enseignements artistiques (2 heures d'AP un semestre et 2 heures de musique un autre). Possibilité de fusionner les disciplines scientifiques en 6°.
Il conviendra d'être vigilant pour que ce type de globalisation et de modulation corresponde bien à une volonté pédagogique des équipes et ne soit pas une variable d'ajustement comptable de DHG serrées. Concernant les matières scientifiques autant nous sommes favorables aux croisements disciplinaires autant nous nous opposerons à une fusion de ces enseignements.
Limitation à 06h de cours par jours en 6°. Pause méridienne d'1h30 minimum. L'attention aux rythmes de l'enfant semble décidément à géométrie variable avec ce gouvernement, qui tantôt semble s'en soucier, tantôt détruit toute cohérence, comme le révèle l'adoption d 'un nouveau calendrier scolaire scandaleux pour la rentrée 2015, au profit des lobbies touristiques, et avec un dernier trimestre de plus de 12 semaines pour notre académie !

« Autonomie » renforcée
Dès 2016, une enveloppe correspondant à 2h45 par semaine et par classe (puis 3h en 2017) sera consacré à « l'autonomie » dans chaque établissement devant notamment permettre le travail en groupe réduit. L'intention est louable mais les moyens insuffisants pour permettre des dédoublements plus systématiques, d'autant que les heures d'enseignement des langues anciennes et régionales devront être prises sur ce volume horaire.Cela présage d'une concurrence malsaine entre enseignant-e-s et disciplines pour obtenir des moyens.
L'organisation et la répartition de cette part « autonome » des enseignements sera faite par le chef d'établissement et le conseil pédagogique puis validée en CA. Nous sommes absolument hostiles au renforcement du rôle pédagogique des chefs d'établissement et dénions toute représentativité au conseil pédagogique dont nous renouvelons l'appel au boycott. Pour nous, cela renforcera les logiques clientélistes et comptables au détriment du pédagogique. Nous notons que les enseignant-e-s sont minoritaires en voix dans les CA et pourraient s'y voir imposer des dispositions contraires aux avis des équipes pédagogiques !

ORS &IMP
Des indemnités pour mission particulière seront mises en place dès la rentrée 2015. La mise en œuvre de ces IMP se fait par le chef d'établissement avec l'aide du conseil pédagogique et avis du CA, dans le cadre d'une enveloppe attribuée par les Rectorats. Si cela indemnisera certaines missions existantes (prises en compte auparavant dans les dotations comme les coordinateurs-trices EPS ou numériques) cela va en créer de nouvelles comme les « coordinateurs-trices de cycle » ou « coordinateurs-trices de niveaux ». Instituée auparavant (dans le cadre de la refonte des ORS), ces IMP s'inscrivent dans la logique d'autonomie managériale induite par la réforme du collège. Elles vont créer une hiérarchie intermédiaire, sur le modèle des « professeurs référents » ou « préfets des études » qui avaient largement été rejeté en Éducation Prioritaire ces dernières années, et des disparités salariales inacceptables. La pérennisation d'un temps de concertation pour tous les personnels, permettant une horizontalité de la coordination et de la prise de décision, nous semble une solution beaucoup plus pertinente.

Revendiquons :

  • Des classes à petits effectifs (15 à 20 élèves suivant la typologie des établissements)
  • Des moyens et une formation à la hauteur d'une interdisciplinarité digne de ce nom
  • Un temps de concertation inscrit dans le temps de travail de tou-te-s les personnels enseignants et d'éducation, sous la forme d'une décharge horaire de 3 heures .
  • Une assurance des dédoublements existants et liés aux nouveaux dispositifs
  • La création de réseaux d'aides spécialisés dans le second degré
  • Une révision de la carte scolaire au service de la mixité sociale
    • Luttons contre une école utilitariste adossée au seul marché de l'emploi, une école soumise au capital et aux logiques managériales libérales.
    • Luttons pour une école émancipatrice, polytechnique, respectant le rythme de chacun, luttant contre tous les déterminismes !

Syndicat des Travailleurs-euses de l'Éducation et de la Recherche CNT - Solidarité Ouvrière 13
www.cnt-so.org/13
education13 chez cnt-so.org

La Soixante-huitième Assemblée mondiale de la Santé s'ouvre à Genève

Actualités OMS - 18. mai 2015 - 11:00
Madame Angela Merkel, Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, a pris la parole devant les délégués en cette première matinée de la Soixante-Huitième Assemblée mondiale de la Santé. «L’OMS est la seule organisation internationale qui ait une légitimité politique universelle pour les questions de santé à l’échelle mondiale», a-t-elle déclaré.

La Chancelière Merkel a préconisé un nouveau plan pour faire face aux «catastrophes» comme la récente flambée de maladie à virus Ebola. Cette flambée a montré l’impérieuse nécessité d’intervenir conjointement en situation d’urgence et l’importance de disposer sur place de structures efficaces. La Chancelière Merkel a rendu hommage à toutes les personnes qui s’emploient à préserver la santé humaine dans le monde, en les priant instamment de « travailler de concert ».

Emiliano MUSLIA et sa famille doivent rester en France !!!

Infos Mille babords - 17. mai 2015 - 23:38

Emiliano et Fatiola, les parents de Rejhan (3 ans ½) sont arrivés en France le 26 Juillet 2013 : la famille MUSLIA était menacée de mort en Albanie.
Depuis Naza leur petite fille est née et Emiliano se bat tous les jours pour pouvoir vivre dignement.

Emiliano et Fatiola veulent refaire leur vie en France, et font tous les choix pour y arriver : Rejhan a rejoint l'école de la Solidarité (Marseille 15ème) où il est très apprécié par tous les enseignants. Emiliano redouble d'efforts, Il prend des cours de français qu'il parle correctement aujourd'hui après seulement 18 mois de présence. Cette famille nous prouve au quotidien sa volonté de s'intégrer en France.

Malheureusement la demande d'asile de la famille été rejetée le 3 décembre 2014 et celle-ci prépare actuellement son recours contre l'OQTF.
Convoquée par les services de la préfecture, on la prie de quitter son logement rapidement.

Les renvoyer serait les condamner !!!!
LES CONDAMNER à MORT car c'est bien cette menace qui pèse sur la famille MUSLIA !!!!!
Nous ne les laisserons pas tomber.
Nous demandons que la famille Muslia soit régularisée !!!!!

Signez la pétition de soutien http://resf.info/P2914

Réseau Education Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

« Opération Correa, 1re partie : les ânes ont soif » de Pierre Carles

Infos Mille babords - 17. mai 2015 - 18:00

« Opération Correa, 1re partie : les ânes ont soif » de Pierre Carles, 2015, 54 min
précédé d'un court métrage : « On a mal à la dette »
suivi d'une rencontre avec le réalisateur

Thèmes : dette, audit, traitement médiatique de ces sujets, à partir du cas de l'Équateur et de son président Raphaël Correa

bus aller retour Bourse-Canebière jusqu'à 21 h 30 : 31,32,33,34,
métro Saint Charles ou National + 15 min à pied
tram : arrêt National + 15 min à pied

http://www.lafriche.org/content/r%C3%A9volutions-sixi%C3%A8me-programme-du-gyptis

information transmise par Attac Marseille

Journée mondiale contre l'homophobie

Infos Mille babords - 17. mai 2015 - 14:00

de 14h à 18h

Pour Amnesty international l'orientation sexuelle et l'identité de genre sont des composantes essentielles de l'identité humaine et, à ce titre doivent être considérées comme des droits humains.

De par le monde nombreux sont les gouvernements qui déploient un arsenal de lois et de pratiques répressives qui privent les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées(LGBTI) de leur dignité et de leurs droits humains quand elles ne mettent pas leur vie en danger.

Pour faire reconnaître les droits des personnes LGBTI Amnesty international s'appuie sur des textes internationaux et participe chaque année avec les associations LGBTI à la journée mondiale contre l'homophobie(IDAHO).

G-Stud l'association organisatrice de l'IDAHO vous donne rendez-vous sur le Vieux Port dimanche 17 mai de 14H à 18H.
Animations et stands d'information des associations LGBTI de Marseille.

Pour plus d'informations : http://amnesty-marseille.fr/spip.php?article541

« Quelque part au milieu de la nuit »

Infos Mille babords - 16. mai 2015 - 19:00

Lecture théâtralisée (19h)
sur le rapport à la maladie et à la dépendance

« Quelque part au milieu de la nuit »
Texte de Daniel Keene (auteur dramatique australien). Traduction de Séverine Magois.

Agnès, la soixantaine, atteinte d'Alzheimer, et sa fille Sylvie, la trentaine, doivent faire face à la maladie. La pièce retrace le voyage des deux femmes, de l'appartement d'Agnès, dont on apprend qu'il a été vidé dans la journée, à la maison de Sylvie, où une nouvelle chambre attend Agnès. Cheminement physique et mental, dans lequel les deux femmes transforment leurs rapports au monde et à leur filiation. Sylvie doit accepter de devenir la mère de sa mère, pendant qu'Agnès lutte pour se souvenir.
Sans jamais nommer la maladie, le texte pose les questions de la perte d'autonomie, des rapports filiaux...

laretive chez riseup.net

« Yaya », par la Cie Plume en ciel

Infos Mille babords - 16. mai 2015 - 19:00

La LDH (Ligue des droits de l'homme) présente Yaya, une pièce de théâtre d'Enzo Corman sur l'esclavage moderne.

Yaya, tenue en esclavage « moderne », tente de se libérer entre mensonges et vérité…

Réservation au 06 80 34 05 89
Participation libre au bénéfice de la LDH

http://transit-librairie.org/event/yaya-par-la-cie-plume-en-ciel/

Marche aixoise de la visibilité et de l'égalité

Infos Mille babords - 16. mai 2015 - 14:30

Dans le monde, 77 États pénalisent toujours les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres ou intersexes par de la prison, de la torture, des travaux forcés ou la peine de mort.

C'est en Afrique et au Moyen-Orient que la situation est la plus préoccupante, notamment au Nigéria, en Arabie Saoudite, en Iran et en Afrique subsaharienne.

Aux États-Unis, la situation est contrastée : certains Etats voient une nette amélioration de leur législation concernant les personnes LGBTI, tandis que d'autres s'enfoncent dans le conservatisme (souvent religieux) le plus absolu, légiférant dans la foulée sur la restriction de l'Interruption Volontaire de Grossesse (IVG).

Mais on aurait tort de penser que l'Europe est épargnée : la Russie, membre du Conseil de l'Europe, a interdit la « propagande LGBT auprès de mineurs » récemment. La plupart des pays de l'Union Européenne ne dispose toujours pas d'une législation adéquate sur l'identité de genre, ou pratique des procédures presque insurmontables. Concernant le don du sang, les personnes homosexuelles restent toujours fortement discriminées.

Dans notre pays, alors que le mariage a été ouvert aux personnes homosexuelles, les discriminations n'ont fait qu'augmenter, comme en atteste le dernier rapport de l'association SOS Homophobie, en date de 2014. La Procréation Médicalement Assistée (PMA) n'est toujours pas légalisée et oblige les lesbiennes à y avoir recours à l'étranger avec une officialisation longue et coûteuse en France.

Nous voulons que les changements d'identité de genre soient facilités, comme c'est le cas en Argentine par exemple.
Nous voulons la reconnaissance de la PMA.
Nous voulons que les intersexes cessent de subir les opérations moyenâgeuses de réassignation sexuelle[*] lorsque ce n'est pas médicalement nécessaire.
Nous voulons que le don du sang ne soit plus discriminatoire, et que le questionnaire préalable au don se concentre sur les pratiques à risque uniquement.

Plus largement, nous souhaitons que la France fasse siens les principes de Yogyakarta pour la protection des personnes LGBTI et pour l'interdiction absolue de la discrimination à leur égard et les soutienne à l'international.

Mais nous voulons davantage que des droits, nous voulons un engagement actif et effectif des élus et du gouvernement pour que cessent les discriminations quotidiennes ici et ailleurs dans le monde.

Le 16 mai à Aix, Marche pour tes droits, Défends ceux des autres.

Note
[*] Il s'agit d'opérations chirurgicales sur les enfants dont l'organisme paraît assez atypique aux médecins pour les amener à corriger leur sexe par des opérations peu après la naissance. Les études ont montré qu'il ne s'agit pas de la simple reconnaissance d'une réalité naturelle évidente, mais le résultat d'une construction sociale susceptible de varier d'une société à l'autre et au cours de l'histoire. Depuis 2013, l'Allemagne autorise la déclaration indéterminé pour le sexe des nouveau-nés à l'état-civil pour laisser à chaque individu la liberté de définir lui-même son identité sexuelle et son identité de genre.


Avant la Marche le 15 mai projection du film « Pride », en partenariat avec le Cinéma Le Mazarin, à 20h30.

Après la Marche le 16, apéro au 3C à 17 heures
Café Culturel Citoyen, 23 bd Carnot, 13100


Organisation : Aix Vanguard
avec : Collectif Aixois pour l'égalité [Fédération Total Respect - Tjenbé Rèd, Fac Verte (Aix-Marseille), la Ligue des Droits de l'Homme (Aix), Osez le Féminisme 13, le Parti de Gauche (Aix), le Parti Communiste Français (Aix), la Gauche Anticapitaliste et les Jeunes Écologistes Aix-Marseille Métropole]
Associations LGBTI [ACEVP, collectif IDEM, Gayt'up, G-Stud, Le Refuge]
Autres associations [Amnesty, Attac, les Repaires]
Syndicats [CGT, FSU, SUD-Solidaires]
Association politiques [Antifas Marseille]
Partis Politiques [Ensemble, les Jeunes Communistes, Europe Ecologie les Verts, Parti Occitan, NPA]

Rassemblement en mémoire des victimes de la france coloniale

Infos Mille babords - 16. mai 2015 - 14:30

CRIMES COLONIAUX DE LA FRANCE :
L'indispensable information, prélude à la nécessaire reconnaissance

Il faut que notre sang s'allume, et que nous prenions feu. Pour que s'émeuvent les spectateurs. Et pour que le monde ouvre enfin les yeux, non pas sur les dépouilles, mais sur les plaies des vivants. Kateb Yacine

8 mai 1945 – 8 mai 2015

Cela fait soixante dix ans que le corps expéditionnaire colonial, sur ordre du chef de la résistance contre l'occupant nazi, le général De Gaulle, écrasa dans le sang le soulèvement pacifique des populations de l'Est Algérien (Sétif, Guelma, Kherrata, etc.…). Ce terrible massacre, fidèle aux grandes razzias perpétrées durant la première période de la conquête coloniale (1830-1890), a causé la mort de 45 000 Algériens.

L'expédition coloniale n'a pas seulement sévi en Afrique du Nord. Les massacres coloniaux concernèrent aussi d'autres peuples d'Afrique :

Le soulèvement de mars 1947 à Madagascar contre le système colonial est écrasé : 90 000 morts.

Des tirailleurs sénégalais revenus des champs de bataille européens après le second conflit mondial et parqués au camp de Thiaroye près de Dakar revendiquent leurs pécules. La haine de leurs supérieurs français provoqua un massacre commis par des gendarmes et des militaires dans la nuit de 1er eu 2 décembre 1944. 35 ; 70 ; 100 morts ? La vérité n'est à ce jour pas encore connue.

La guerre totale contre le soulèvement algérien en novembre 1954 et celle quasi secrète contre le peuple camerounais à partir de 1955 provoquèrent près de 2 millions de morts dans les deux pays.

Même si les pays d'Afrique colonisés par la France accèdent dans les années 1960 à l'indépendance, cette dernière demeure encore formelle. Les tentatives d'arracher ces pays de la domination néo coloniale, initiées par les peuples sous la direction de leaders révolutionnaires, ont échoué, en partie à cause de l'assassinat de ces derniers (P. Lumumba ; R.U. Nyobe, F. Moumié, E. Ouandié, M. Keïta, M. Ben Barka, Th. Sankara, etc.). La France porte une responsabilité certaine dans leur élimination.

Le rappel de ces faits occultés participe à notre sens d'un devoir de mémoire et de l'indispensable information de l'opinion publique française la plus large possible.

C'est un prélude à la revendication légitime des peuples d'Afrique que le gouvernement et les élites françaises reconnaissent enfin leur responsabilité historique des crimes commis au nom de la France durant la longue nuit coloniale. Mais une telle reconnaissance ne se décrète pas. Elle ne peut être que la résultante d'un rapport de force qui se construit au quotidien et dans la durée, d'abord au sein de la société française.
Notre initiative d'aujourd'hui s'inscrit donc dans la construction de ce rapport de force.

Et pour continuer dans cette perspective, nous vous invitons à venir vous informer et débattre :

SAMEDI 16 MAI 2015
DE 14H30 A 18H
AUX MOBILES (hauts de la Canebière)
RASSEMBLEMENT EN MEMOIRE DES VICTIMES DE LA FRANCE COLONIALE

Programme :

14h30–16h30 : Exposition, stands associatifs, documents sonores, etc…
16h30-18h :Meeting avec des représentants du SENEGAL, MADAGASCAR, CAMEROUN, et ALGERIE

Signataires :

Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP), COMprendre et Agir contre la GUERre (COMAGUER), MOUvement pour la SOUveraineté et la Respect des Peuples d'Afrique (MOSOURPA), La Moubadara-France, Collectif Mémoire en Marche, Union Juive Française pour La Paix (UJFP), Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie (CRI), Front Populaire Tunisien-Sud, Rassemblement des Algériens de France (RAF13), Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et de leurs Amis (ANPNPA), Survie13.

Procès des militants mauritaniens Biram, Djibi et Brahim

Infos Mille babords - 16. mai 2015 - 10:00

De 10 h à 18 h

Amnesty international demande la libération immédiate de Biram, Djibi et Brahim, 3 militants mauritaniens contre l'esclavage condamnés à l'issue d'un procès inique.

Leur procès-minute sera représenté à plusieurs reprises au cours de la journée. Venez nous rejoindre pour faire libérer ces 3 prisonniers d'opinion.

Pour plus d'informations :
http://www.amnesty-marseille.fr/spip.php?article542

« Résistons Ensemble » n° 141 mai 2015

Infos Mille babords - 16. mai 2015 - 1:08

Voici en pdf, le No 141, MAI 2015, du petit journal mobile recto-verso A4
"RESISTONS ENSEMBLE" du réseau contre les violences policières et sécuritaires.
Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement, si le journal
vous plaît. Vous êtes invitEes à participer à son élaboration, à sa rédaction,
à se joindre à l'équipe de rédaction. Nous attendons vos contributions,
propositions, critiques ...

à bientôt.
L'équipe de rédaction

Pour télécharger ce bulletin mis en page au format pdf :
http://resistons.lautre.net/spip.php?article550

au sommaire
' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' '

La Méditerranée, un nouveau mur de Berlin ?

3 ans déjà, Amine, on ne t'oublie pas !

Lahoucine : seule la lutte paie

[ C H R O N I Q U E D E L ' A R B I T R A I R E ]
Morts entre les mains de la police
Flashball : 6 mutilés - 1 policier jugé
Procès du site Le Jura libertaire
Des bus pour les Rroms
« Le droit à la vie privée n'est pas une liberté »
Vers la légitime autorisation de tuer pour les policiers ?
« Non à la surveillance généralisée ! »

[A G I R ]
Pour Zyed Et Bouna
Rencontre avec les familles et collectifs qui luttent contre les violences d'État
Fête de l'insurrection Gitane
Signer la pétition

http://www.millebabords.org/IMG/pdf/re141-mai-2015.pdf

contact chez resistons.lautre.net

Petit Journal d'informations antinucléaires sur l'actualité de Fukushima et d'ailleurs

Infos Mille babords - 16. mai 2015 - 0:49

Un grand incendie fait rage depuis deux jours dans la zone interdite autour de la centrale de Tchernobyl. Malgré la présence sur place de 350 pompiers ukrainiens et de trois avions bombardiers d'eau, des centaines d'hectares ont déjà été la proie des flammes. Les autorités expliquent qu'il n'existe aucun risque de radioactivité puisque le foyer se trouve à une dizaine de kilomètres des réacteurs à l'arrêt et de celui qui a explosé il y a vingt-neuf ans.

Certes la centrale accidentée et les réacteurs à l'arrêt ne sont pas menacés, mais la végétation et les sols et sous-sol tourbeux en train de brûler sont toujours chargés d'éléments pollués par l'accident de 1986. Avec la chaleur et les flammes, la radioactivité rémanente, celle qui justifie l'interdiction de se rendre dans cette zone, est en train de se disperser dans les airs et rejoint peu à peu les nuages qui survolent actuellement la région. Et le vent de 23 km/h qui souffle du Nord-est risque de disperser cette pollution vers une partie de l'Ukraine puis vers des pays d'Europe. La France ne sera pas épargnée, même si les spécialistes affirment que la teneur en radioactivité n'atteindra pas un niveau alarmants. D'ailleurs, si la situation était aussi « normale et sous contrôle » que l'affirment les autorités du pays, le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, n'aurait pas pris la pris le peine de se rendre mercredi sur place pour tenter d'évaluer les risques et les dégâts à venir en compagnie des spécialistes du ministère des Situations d'Urgence.

La suite sur : http://www.politis.fr/Alerte-a-la-r...

750 grammes de Césium sur le Japon
Une intervention du Pr Hiroaki KOIDE au club des correspondants étrangers au Japon
Le 25 Avril 2015 à Tokyo

Le Pr Koide est l'un des rares experts nucléaires qui ait quitté le « village nucléaire » japonais. Il est connu pour ses critiques de l'establishement nucléaire et de la façon dont a été gérée la catastrophe de Fukushima Dai ichi.
Il a été professeur assistant au « Kyoto University Research Reactor Institute »

Pendant son intervention du 25 Avril 2015, il a d'abord passé en revue l'histoire de la catastrophe de Fukushima pour les journalistes qui n'en seraient pas familliers. Il a souligné à quel point le public a été trompé sur la gravité de la catastrophe.

Le niveau des rayonnements à l'intérieur des réacteurs accidentés est si élevé qu'il n'y a aucun moyen encore connu (et il n'y en aura vraisemblablement aucun à l'avenir) pour que l'homme ou une machine puisse déplacer les déchets nucléaires vers un endroit plus sûr.

Il n'y a aucun moyen d'arrêter la fuite de radioéléments dans l'océan ; et il y a une limite quant à la quantité d'eau radioactive qu'on est capable de stocker.

Il pense que vraisemblablement les autorités japonaises vont reconnaître leur défaite et juste ensevelir l'ensemble du site.

La suite sur : http://www.vivre-apres-fukushima.fr/

Une épidémie de maladie à méningocoque progresse rapidement au Niger

Actualités OMS - 15. mai 2015 - 19:47
Du 1er janvier au 10 mai 2015, le ministère de la Santé publique du Niger a notifié à l’OMS 5855 cas suspects de méningite à méningocoque, parmi lesquels 406 décès. Il s’agit d’une épidémie en progression rapide, présentant certaines caractéristiques inédites.

Le nombre de cas suspects augmente très rapidement et a été multiplié par trois sur les deux dernières semaines. C’est la première épidémie à grande échelle de méningite due à Neisseria meningitides, sérogroupe C à frapper un pays de la ceinture africaine de la méningite.
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE