Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Agrégateur de flux

Appel à un grand pique nique aux cols frontaliers

Infos Mille babords - 7. avril 2017 - 19:07

Citoyens et Délinquants solidaires alpins se mobilisent et affirment leurs convictions en appelant à un grand pique nique aux cols frontaliers.
Plusieurs collectifs et sympathisants à la cause des migrants, français et italiens, se retrouveront en plusieurs lieux le long de la frontière , ce dimanche de Pâques.

En écho à une proposition de mobilisation franco-italienne les 15 et 16 avril à Draguignan, initiée par la vallée de la Roya, le Mouvement Citoyen Tous Migrants propose l'action Tous au Cols !
Tous Migrants dont le siège est à Briançon, Hautes Alpes, invite les militants de ce département à partager un pique-nique tiré du sac au col du Montgenèvre le 16 avril. Il appelle les autres départements frontaliers alpins à faire de même sur leurs cols emblématiques. Conviviale et militante, cette invitation à rassemblement veut réaffirmer une solidarité vis à vis du drame des migrants en Europe et souhaite faire valoir que les valeurs d'entraide et d'assistance qui sont inconditionnelles en montagne, ne peuvent être pénalisées.

Les collectifs de Guillestre, Embrun, L'Argentière et du Queyras ont répondu présents à l'invitation. En Maurienne, des cheminots et des citoyens exprimeront également leur solidarité avec les migrants qui sont régulièrement interpellés dans les trains, en se retrouvant aussi autour d'un pique-nique dans cette vallée. Des collectifs italiens feront également le déplacement.

Au delà, cette mobilisation transfrontalière exprime une opposition aux renvois en Italie des migrants présents sur les territoires cités suite au démantelèment des campements de Stalingrad (Paris) et de Calais (application du règlement Dublin III), alors qu'ils souhaitent demander l'asile en France et qu'ils commencent seulement à se reconstruire après tous les traumatismes vécus dans leurs pays d'origine et au cours de leur exil.

Plus d'infos tousmigrants chez gmail.com,
www.tousmigrants.org/tous-aux-cols
www.Facebook.org/tousmigrants)

Projection-discussion

Infos Mille babords - 7. avril 2017 - 19:00

Vendredi 7 Avril à 19h à l'équitable Café, une soirée projection rencontre et discussion pour commémorer le 23ème anniversaire du génocide des Tutsi au Rwanda et discuter ensemble du lien présent aujourd'hui avec le Burundi voisin.

En 2014, Survie, la LDH, la librairie Transit et l'Équitable Café avaient déjà tenté au travers d'une série de conférences et films de faire comprendre comment la France avait pu, de 1990 à 1993, accompagner militairement un régime raciste, puis en 1994, continuer à soutenir ce même régime ayant basculé dans le génocide.

Depuis 2014, des éléments nouveaux sont advenus, au premier rang desquels, 3 procès de génocidaires s'étant réfugiés en France, ces procès ayant aboutis à la condamnation à 25 ans de réclusion Pascal Simbikangua, un proche du pouvoir, et à perpétuité deux bourgmestres, Tito Barahira et Octavien Ngenzi. Un petit progrès en France car il reste beaucoup à faire dans ce domaine.

La cour a reconnu lors de ces procès qu'il y avait bien eu génocide, c'est à dire extermination planifié par un Etat, celui là même dont nous étions les alliés avant le génocide et derniers soutiens internationaux pendant le génocide.

Le second élément nouveau est venu de la CNLG, Commission Nationale de Lutte contre le Génocide au Rwanda, qui demande à la France de l'aider à enquêter sur 20 officiers français de haut rang ayant eu des responsabilités en France auprès de la Présidence ou au Rwanda durant le génocide. Ces demandes recoupent des plaintes que nous avons déposé, ou pour lesquelles nous sommes partie civile : plainte contre l'ex- Capitaine Paul Barril, plaintes contre X visant des militaires de l'opération Turquoise suite à l'abandon par des patrouilles françaises de survivants Tutsi pourchassés dans des collines boisées à Bisesero , des auditions ont eu lieu de militaires visés par la CNLG tels que le Géneral Lafourcade, le Capitaine Marin Gillier ou le Colonel Rosier. Nous sommes aussi solidaires de plainte contre des soldats de l'opération Turquoise pour viol de Tutsies dans des camps de réfugiés.

Enfin, de nouveaux témoignages sont apparus, tel celui de Stéphane Audouin-Rouzeau, historien et chercheur se définissant comme plutôt conservateur et militariste, que l'approfondissement de la question rwandaise à amené à mettre en cause dans la douleur son propre pays dans son dernier livre « L'initiation ».

Ainsi nous tenterons de continuer à vous faire comprendre cette histoire, avec une incidente sur la situation du Burundi voisin dont les tensions interethniques Hutu-Tutsi, instrumentalisées par le pouvoir, pourraient basculer dans le drame si nous n'y prêtons attention.

Site internet de l'Équitable Café

Présentation de La Fabrique du Musulman de Nedjib Sidi Moussa

Infos Mille babords - 7. avril 2017 - 19:00

Entre le marteau et l'enclume : racisme anti-musulmans et enfermement identitaire
Dans le cadre du cycle de débats : "Comment lutter contre le racisme ?" la commission bibliothèque de Mille Babords a décidé d'organiser une discussion autour du livre La fabrique du Musulman (Libertalia) de Nedjib Sidi Moussa, en présence de l'auteur.

Mille Babords : VENDREDI 07 AVRIL, à 19H00

Les Arabes pas traités comme humains en Allemagne. Avant ça va. Mais depuis la catastrophe de Munich, c'est plus bon. [Extrait du film Tous les autres s'appellent Ali (1974)]

En France (comme en Allemagne), le racisme anti-arabe ne date pas d'aujourd'hui, et il n'a pas attendu le 11 septembre ni les récents attentats pour s'exprimer. Ce qui est nouveau en revanche, c'est l'importance, d'un côté de comme l'autre, du thème religieux. La laïcité et la défense de la République contre l'islam servent souvent de prétexte à un recyclage du bon vieux racisme anti-immigrés et anti-maghrébins en particulier. Du côté de ces derniers l'islam va souvent servir de marqueur identitaire, d'autant plus fort « qu'il » semble attaqué. Le racisme et la réaction identitaire vont ainsi s'alimenter mutuellement, enfermant chacun dans des identités figées et ne laissant debout, l'un face à l'autre, que la République de la matraque et la « religion des opprimés ».
Face au raidissement de la société française, oublieuse de son passé révolutionnaire et de plus en plus enfermée sur elle-même, face aux tentatives de fragmentation et de segmentation de la classe ouvrière, une partie de la gauche radicale en est venue à confondre la défense des musulmans contre le racisme d'État avec la défense de la religion en tant que telle. Au nom de l'adage selon lequel les ennemis (ou présumés tels) de mes ennemis sont mes amis se sont ainsi forgées d'improbables alliances entre religieux et libertaires, gauchistes et frères musulmans. Comme s'il suffisait de retourner le discours du pouvoir et de l'inverser, pour obtenir la vérité ! Comme si la religion avait jamais fait bon ménage avec la révolution ! Pris entre le marteau de la République et l'enclume de la religion, les présumés « musulmans d'apparence » (selon la formule d'un certain Sarkozy) se retrouvent coincés.
C'est en pensant à tous ceux et celles, athées, mécréants, libre-penseurs, qui se retrouvent ainsi privés de parole et d'existence sociale et politique, de tous ces « Musulmans » et « Musulmanes » présumés, ayant préféré la lutte des classes et la poursuite de la liberté à la quête des origines, et qui refusent de choisir entre la république de l'abjection et la religion de l'enfermement, que Nedjib Sidi Moussa a écrit La fabrique du musulman, qui éclaire d'une façon plus générale la manière dont le pouvoir instrumentalise les questions religieuses et identitaires afin de désamorcer toute perspective émancipatrice.

contact chez millebabords.org

Tél. 04 91 50 76 04

Stop a l'impunité policièreVérité et justice pour Morad

Infos Mille babords - 7. avril 2017 - 19:00

En soutien à la famille de Morad, 16 ans mort suite à une interpellation policière à Font Vert en Avril 2014, le temps est venu de la convergence solidaire. Pour demander justice et porter ensemble une famille en quête de vérité. Des militants, des artistes se réunissent et décident de mener de front des actions de solidarité pour accompagner la famille dans ses démarches juridiques, dans ses difficultés quotidiennes, dans ses aspirations à construire demain…
La précarisation des mamans ne doit pas venir se rajouter à la hagra du système !
En face, les syndicats de police, la machine judiciaire, la mafia politicienne, et les médias usent d'une machine bien huilée depuis plus de 30 ans pour étouffer chaque crime policier, maquiller les preuves,Retour ligne automatique
salir la mémoire des victimes et criminaliser les familles et soutiens.
Il faut que ça cesse !
Construisons le rapport de force ! C'est ensemble et qu'ensemble que nous vaincrons !

VENEZ A DAR LAMIFA ECOUTER LE SON DE LA LUTTE :
FIKS'NIAVO & TEMPLAR (ULTEAM ATOM)
STOW / DOUBLE FACE /TEAM ROCKET/100BLAZE
ROYAL GANG'S/I2S/LA MURETTE
OPEN MIC

PAF ET REPAS : PRIX LIBRE

« La sociale », documentaire de Gilles Perret

Infos Mille babords - 6. avril 2017 - 19:30

Au moment où des candidats à la présidentielle s'attaquent à la Sécurité Sociale,
ce film de Gilles Perret se révèle indispensable. Il retrace l'histoire de la sécu
injustement oubliée et surtout il donne des raisons de se battre pour la défendre.

Ouvert à tout-e-s

Attac pays d'Aix
06 83 41 89 51 / aix chez attac.org
http://www.local.attac.org/13/aix/
https://www.facebook.com/Attac-Pays-dAix-836077823130976/

La mécanique raciste

Infos Mille babords - 6. avril 2017 - 19:00

Tout le monde ou presque se dit antiraciste. Pourtant, les discriminations se perpétuent dans des proportions massives, et en toute impunité. La Mécanique raciste met à nu, chiffres à l'appui, cette remarquable contradiction. À rebours des discours complaisants faisant du racisme une simple pathologie individuelle ou un réflexe de « peur de l'autre » naturel et compréhensible, Pierre Tevanian souligne son caractère systémique et son enracinement dans notre culture. Soucieux de « connaître pour mieux combattre », il prend le racisme au sérieux et analyse ses ressorts logiques, esthétiques et éthiques, comme il est d'usage de le faire pour tout système philosophique – à ceci près qu'il s'agit ici de déconstruire une manière perverse de raisonner, de percevoir l'autre et de se concevoir soi-même.

L'objectif de ce livre n'est pas tant de « retourner » des racistes convaincus que de questionner et armer l'antiracisme. À l'heure où se construit un consensus phobique autour du « voile islamique », du « problème des Rroms » et de la « crise migratoire », il constitue un outil précieux. Concis, précis, implacable, il démasque le « racisme vertueux » des bons « républicains » et démonte les faux-semblants de l'« antiracisme d'État » – la « tolérance », l'« intégration », le « vivre-ensemble » – pour nous ramener à l'essentiel : une question simple mais sans cesse évacuée, celle de l'égalité.

En savoir plus :
http://transit-librairie.org/event/presentation-de-la-mecanique-raciste-nouvelle-edition/

Soupe populaire contre la soupe électorale

Infos Mille babords - 6. avril 2017 - 18:00

Appel pour rassemblement tous les jeudis soirs à Forcalquier !

Une petite dizaine de nuits-deboutistes obstiné.es, réunis sous des trombes d'eau devant la mairie de Forcalquier le 23 mars, un an après le début du mouvement, ont décidé d'appeler à une occupation tous les jeudis soir d'avril et de préparer ensemble une grande soupe "électorale" et de continuer à discuter et chanter…

Toutes les aides et les initiatives sont les bienvenues…

Jeudi 6 avril : rencontre-débat, puis excursion au Kfé Quoi pour le spectacle de James Fontaine et Hérold Yvard L'Emprunte (entrée prix libre).

https://04.demosphere.eu/files/docs/nuit-debout-forcalquier-2017.pdf

https://04.demosphere.eu/rv/1731

Permanence du RESF 13 jeunes et familles sans papiers

Infos Mille babords - 5. avril 2017 - 15:00

de 15 h à 17 h

resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.org

L’OMS est alarmée par l’utilisation de produits chimiques hautement toxiques comme armes de guerre en Syrie

Actualités OMS - 5. avril 2017 - 13:50
Au moins 70 personnes sont mortes et des centaines d’autres ont été affectées. Les médecins à Idlib indiquent que des dizaines de patients souffrant de difficultés respiratoires et de suffocation, dont nombre de femmes et d’enfants, ont été admis dans les hôpitaux du gouvernorat

Réunion hebdomadaire

Infos Mille babords - 4. avril 2017 - 19:00

Tous les mardis à 19h, le collectif CSM13 se réunit, dans son local au 8 rue Barbaroux (13001 Marseille) pour organiser luttes et solidarités avec les migrant.e.s. N'hésitez pas à venir participer !

Réunion tous les mardis à 19h au 8, rue Barbaroux 13001 Marseille
Les objectifs du collectif

Ils sont très liés à la réalité de Marseille du point de vue des migrants, puisque c'est leur expérience qui nous permet de positionner notre lutte.

+ Lutter pour la liberté de circulation : Marseille est une ville de transit entre le point de blocage de Vintimille et les destinations Paris/Calais ; plus récemment c'est une ville de repli forcé avec les déplacements forcés depuis Calais vers les CRA et les « lieux de répit ». Pour nous, ça veut dire de nouvelles actions pour contrer la gestion des flux par le gouvernement. Pour permettre aux gens de sortir de ces lieux de tri, revendiquer leur liberté d'installation ou repartir vers le nord quand ils le souhaitent.

+ Lutter pour la liberté d'installation : Marseille pas forcément une destination au départ du voyage migratoire, mais ça le devient souvent par contraintes, une arrestation au CRA, quelqu'un de dubliné… Parfois aussi, des migrants redescendent du nord de la France, de Paris, de Calais, via la chaîne du réseau militant, parce que le passage à Marseille, leur a vraisemblablement semblé positif.

+ Lutter contre la distinction entre le bon réfugié et le mauvais migrant : cette distinction se joue évidemment dans une grande ville administrative comme Marseille, via les arrestations au CRA, les entraves à la demande d'asile, la criminalisation des mineurs, la guerre d'usure administrative de façon générale qui vise à empêcher les migrants de s'installer autrement que de façon précaire ou clandestine.

+ Lutter contre l'invisibilité : comme ailleurs certainement, avec le discours spécifique des autorités que sous prétexte que la frontière à Vintimille est fermée, les passages de migrants n'existeraient pas . Notre lutte n'existerait pas. Surtout que les migrants ne sont pas forcément visibles par les Marseillais car ils sont en transit, pas de grands squats ou camps comme à Paris, et une forte répression sur la route entre Vintimille et Marseille qui renforce la clandestinité. C'est dans cette perspective aussi qu'il nous semble important d'ouvrir un lieu de convergence, d'organisation, un centre de ressources visible tant pour les migrants que pour les personnes solidaires, qui a été incarné par le Manba avant la vague de répression que l'on subit à Marseille.

Activités

Le lieu héberge déjà plusieurs activités hebdomadaires , comme des cours de langue française pour étranger-e-s , cours d'arabe, des café hebdomadaires, des discussions, une bibliothèque.

Pour proposer des ateliers ou activités venez le mardi à 19h au 8, rue Barbaroux, 13001 ou contactez nous par mail.

Blog du collectif
Page FB du collectif

Rassemblement devant le tribunal. Solidarité avec les solidaires !

Infos Mille babords - 4. avril 2017 - 13:00

Le 4 avril, aura lieu le procès (l'énième) d'une personne solidaire avec les personnes bloqués aux frontières de l'Europe. Ce procès ne constitue pas seulement l'accusation par la justice d'une personne solidaire, mais c'est aussi le procès de tous ceux et celles qui se révoltent contre les politiques migratoires européennes et contre la violence des frontières. [Lire la suite]

Libre circulation et libre installation pour tous et toutes.
Rassemblement au TGI de Nice - 4 avril - 13 heures

Cantine contre le Front National

Infos Mille babords - 4. avril 2017 - 12:30

Cantine pour soutenir l'organisation de la manif du 19 avril contre la venue de Marine Le Pen à Marseille.
Ca se passe ce 4 avril à Dar Lamifa (127 rue d'Aubagne) dès 12:30 !

Dal végétarien aux épices - Nan au Fromage et Glaces en dessert.

Tout à prix libre.

MARSEILLE EST ET RESTERA ANTI-FASCISTE ET SOLIDAIRE !

Bon Appétit !

Réunion Marche contre Monsanto

Infos Mille babords - 3. avril 2017 - 19:00

La marche aura lieu samedi 20 mai.

Boues rouges, anatomie d'une lutte

Infos Mille babords - 3. avril 2017 - 19:00

Depuis 50 ans, les industriels qui ont successivement dirigé l'usine de Gardanne se sont ingéniés à inventer bien des astuces pour faire accepter les pollutions de boues rouges.

universite-populaire-aix chez orange.fr
www.universitepopulairedupaysdaix.com

Les bricabracs aux fourneaux à la Cantine du Midi

Infos Mille babords - 3. avril 2017 - 12:00

Les BRICABRACS enfilent de nouveau leur tablier lundi 3 avril et vous invitent à venir soutenir leur projet, tout en régalant vos papilles !

Les repas seront servis à partir de midi jusqu'à 14h.

Au menu :

En entrée : Salade de crudités de saison
Plat principal : Paëlla !
En dessert : Pomme au four et sa navette

Menu à 8 euros, plat à 5 euros

(Plat végétarien dans le choix)

Les Espaces Educatifs Bricabracs, c'est quoi ?

• Une micro-école où les enfants tâtonnent, expérimentent, et apprennent à leur rythme..
• Une éducation populaire respectueuse du rythme de chaque enfant quotidien, au sein d'une classe multi-ages de 4 à 11 ans.
• Un projet social, une école accessible à tous.
• Bricabracs a ouvert ses portes le 7 septembre 2015. Parents et éducateurs oeuvrent pour faire de cette aventure une réussite et en assurer la pérennité.

http://www.bricabracs.org

L'association « La Cantine du Midi » nous met à disposition son espace une fois par mois pour vous préparer des petits plats aux petits oignons, façon Bricabracs.
Pour en savoir plus, nous rencontrer, et soutenir cette initiative, tout en savourant nos plats... Venez !....

« Qu'est-ce qu'on attend ? », documentaire de Marie-Monique Robin

Infos Mille babords - 2. avril 2017 - 18:00

Les Lumières de l'Eden & Attac La Ciotat

ATTENTION : ce n'est plus à 18h30 mais à 18h

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? C'est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit. « Qu'est-ce qu'on attend ? » raconte les multiples initiatives qui permettent à cette petite ville alsacienne de 2 200 habitants de réduire son empreinte écologique.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE