Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Agrégateur de flux

Assez de surenchères xénophobes, Solidarité avec les migrant-e-s

Infos Mille babords - 13. janvier 2017 - 17:00

Conférence de presse publique pendant les vœux du Conseil régional

Les migrant-es de Méditerranée et d'ailleurs sont l'objet d'échanges et de débats nauséabonds depuis plusieurs mois, avec une violence dans l'expression des propos désormais sans limite. Alors que ces personnes fuient la misère et la guerre, des voix s'élèvent pour exprimer le rejet de l'autre, de l'étranger. Tout en brandissant le drapeau et entonnant l'hymne national, ces voix hurlent et vocifèrent des slogans haineux.

Les élus du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, présidé par Christian Estrosi, et confortés par les politiques des gouvernements successifs, se situent dans le droit fil de cette stratégie en adoptant une motion contre l'accueil des migrants dans la région, lors de l'assemblée plénière du jeudi 3 novembre 2016. Ainsi, a été adoptée à l'unanimité (120 voix), moins une abstention et deux "non vote", une motion qui vise à s'opposer à l'accueil des migrants dits "clandestins".

Nous assistons une fois de plus à la convergence d'idées entre des représentants de la droite à la Région PACA et l'extrême droite à propos de la question de l'accueil des réfugiés. Face à l'effroyable réalité de près de 4 000 morts en Méditerranée en 2016 auxquels s'ajoutent ceux des années précédentes, peut-on admettre que notre pays ne soit plus en capacité de proposer des réponses adaptées avec dignité ? Peut-on vraiment croire que notre pays ne puisse plus répondre à son idéal d'universalité des valeurs d'égalité et de fraternité ?

Historiquement terre d'accueil la population de notre région s'est constituée par vagues et apports successifs. Les campagnes électorales ne doivent pas devenir un concours Lépine de la surenchère au repli sur soi, au triomphe du nationalisme, des idées réactionnaires.

Les organisations signataires condamnent vivement cette position politique de l'Assemblée régionale qui va à l'encontre de principes de fraternité et de solidarité de notre République.

Elles s'engagent dans un devoir de solidarité en accueillant tous les enfants scolarisés et scolarisables sans distinction, quelles que soient les difficultés et les moyens insuffisants dans les écoles, collèges, lycées ou universités.
Elles réclament les moyens nécessaires pour assurer leur réussite pour faire valoir le droit imprescriptible à l'éducation de tous.
Les organisations signataires de ce texte appellent l'ensemble de leurs adhérents et au delà tous les citoyens à tout mettre en œuvre afin de combattre ces idées xénophobes, lutter contre toutes les formes de discrimination, poursuivre l'investissement dans les actions solidaires en faveur de l'accueil des réfugiés et des migrants.
Elles condamnent les poursuites pénales engagées contre des militants ou de simples citoyens qui donnent un sens au mot asile, hospitalité et solidarité.
Elles appellent à renforcer la vigilance et le suivi des décisions des autorités préfectorales qui s'opposeraient à l'accueil des migrants et à leur nécessaire régularisation (refus de titres de séjour).
Elles agissent pour la mise en œuvre d'une prise en charge décente et digne sur le plan du logement, de la santé, de l'insertion économique, d'un revenu minimum.
Elles font de cette charte un point d'appui et militent pour la multiplication des initiatives solidaires dont elles se feront le porte-voix.

Premiers signataires :
ATTAC 13, Centre Evolutif Lilith, CGT-Educ'action 13, CGT-SFA, Cimade, CNT 13, CNT-SO 13, Collectif citoyen et solidaire en pays salonais, Femmes solidaires Marseille, FERC Sup CGT (Univ Aix-Mars), FGR-FP, FSU 13, LDH 13, LDH Martigues, Mouvement de la Paix 13, MRAP 13, NPA, Résister aujourd'hui, RESF 13, RESF Ouest Etang de Berre, , SFR-FSU, SNASUB-FSU, SNES-FSU, SNEP-FSU, SNETAP-FSU PACA, SNPES13, SNUIPP-FSU 13, Solidaires 13, SYNPTAC-CGT Paca, UNEF Aix-Marseille, UNL 13 , VISA 13

Échangeons nos graines et nos idées

Infos Mille babords - 13. janvier 2017 - 15:00

Une permanence de la grainothèque Stop Monsanto PACA se tiendra Vendredi 13 Janvier 2017 au Café Culturel Citoyen d'Aix en Provence de 15h à 18h.

contact chez stopmonsantopaca.com

AG des lycées en lutte réunis jeudi 12 janvier 2017

Infos Mille babords - 12. janvier 2017 - 23:55

Depuis le mardi 3 janvier 2017, les lycées et lycées professionnels ZEP exigent leur maintien dans un dispositif d'éducation prioritaire afin de garantir les conditions d'étude nécessaires à la réussite des élèves issus des quartiers populaires. En effet, avec la dernière réforme de l'éducation prioritaire plus aucun lycée ne fera partie des dispositifs d'éducation prioritaire.

Cette semaine, la grève et la mobilisation se sont étendues à l'ensemble des lycées ZEP des Bouches du Rhône. Les lycéens, inquiets de leurs futures conditions d'étude, se sont largement joints au personnel en grève.

Des lycéens de Victor Hugo, Saint-Exupéry, l'Estaque, la Viste ont manifesté aux côtés des personnels grévistes mardi 10 et jeudi 12 janvier 2017.

Alors que la Ministre, le Recteur et l'Inspecteur d'Académie font la sourde oreille depuis plusieurs mois, aujourd'hui, un nouveau prétexte nous a été opposé pour nous refuser une audience : la présence de représentants lycéens.
Les élèves sont pourtant, les premiers concernés. Bel exemple dans l'apprentissage de la citoyenneté pour cette jeunesse !
L'excuse était nouvelle mais le mépris envers les personnels et les élèves de ces établissements s'est confirmé.

Plus que jamais nous exigeons une carte de l'éducation prioritaire incluant les lycées actuellement en ZEP et un élargissement de ces dispositifs sur des critères objectifs et transparents aux établissements qui en ont besoin.

L'AG des lycées en lutte réunis ce jour, jeudi 12 janvier 2017.

« Zone rouge », film de Laeticia Moreau & Olivier Dubuquoy

Infos Mille babords - 12. janvier 2017 - 19:00

Ce film est une fable employant un ton décalé, informé et caustique sur le génie déployé depuis 50 ans à Gardanne par l'industrie d'alumine pour faire accepter tant aux autorités politiques, scientifiques et sanitaires qu'aux populations, l'innocuité prétendue des boues toxiques, résidus de la transformation de la bauxite en alumine, et faire accepter leur rejet en Méditerranée.
Actuellement, Olivier Dubuquoy mène des projets liés à la revendication des « communs », contestant l'appropriation des espaces et des ressources naturelles par une oligarchie. Il a lancé le mouvement Nation Océan soutenu entre autres par Pierre Rabhi et Matthieu Chedid.

Poussière rouge de bauxite, poussière blanche d'alumine : à Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône, l'usine nimbe la ville. Réverbères, panneaux de signalisation, murs, tout y est patiné à l'ocre rouge. L'usine Alteo se dresse ostensiblement au bout de la rue principale. Depuis que le groupe Pechiney s'est établi là en 1893 pour produire de l'aluminium, elle a toujours fait travailler les ouvriers de ce coin de Provence, au gré des propriétaires. En retour, l'Etat s'est employé avec constance à ne pas lui compliquer la tâche.

Quand il est apparu impossible de continuer à stocker des monceaux de résidus de bauxite sur plusieurs terrains alentour, une solution s'est vite imposée : pourquoi ne pas balancer tout cela discrètement au fond de la Méditerranée ? Une pollution qui ne se voit pas n'est pas dangereuse.C'était en 1966.

Quelques dizaines de millions de tonnes de boues rouges plus tard, la grosse canalisation court toujours sur 47 kilomètres, le long de la route jusqu'au rivage de Cassis, avant de s'enfoncer sous la surface jusqu'au canyon sous-marin de Cassidaigne à 7,7 km de là, par 320 mètres de fond. Vingt millions de tonnes de sédiments se sont accumulées au cœur du parc national des Calanques, sans compter tout ce qui a débordé et s'étale en couche plus ou moins épaisse du golfe de Fos à la rade de Toulon. Et le robinet n'est pas prêt d'être fermé.

L'usine d'alumine de Gardanne fait couler beaucoup d'encre, divise le gouvernement, oppose les écologistes à ses salariés, les pêcheurs aux miniers, les habitants aux experts en toxicologie. Depuis 50 ans, les industriels qui ont successivement dirigé cette usine se sont ingéniés à inventer bien des astuces pour faire accepter tant aux autorités politiques, scientifiques et sanitaires qu'aux populations, l'innocuité des boues toxiques, résidus de la transformation de la bauxite en alumine et valider le choix de leur rejet en Méditerranée.

ZONE ROUGE raconte cette désinformation toxique.

Hommage à Louise Michel

Infos Mille babords - 12. janvier 2017 - 19:00

Place Thiers devant le lycée pour renommer tout ça en hommage à Louise Michel :

Déambulation et collage en chansons (tout le répertoire et même plus...)

Lutte Enchantée
Chorale Révolutionnaire de Marseille.

Yol, la permission

Infos Mille babords - 11. janvier 2017 - 20:00

Le Collectif Marseille Solidarité Kurdistan vous invite pour une soirée projection le mercredi 11 janvier 2017 à 20h, à Manifesten, 59 rue Thiers, 13001 :

Au programme de cette soirée la projection du film "Yol, la permission", du célèbre réalisateur kurde Yilmaz Guney, suivit d'une discussion. (Table de presse et infokiosqie sur place).

Résumé : "Après une très longue attente dans une prison turque, les permissions de sortie sont rétablies pour quelques détenus de droit commun. Le film décrit la réalité de cette permission pour cinq détenus : une pseudo-liberté de courte durée et souvent tragique dans un pays doublement aliéné par la répression politique et policière et par l'archaïsme de coutumes répressives." voir ici

Voir sur l'événement Facebook

Présentation du livre « Le Front National »

Infos Mille babords - 11. janvier 2017 - 19:00

Bloqué par un « plafond de verre » ou… aux portes du pouvoir ? Parti politique « comme les autres » ou force politique à part ? Acteur incontournable du paysage électoral comme du jeu partisan, le FN est à la croisée des chemins. A l'approche des échéances électorales nationales - équation à multiples inconnues -, Joël Gombin revient sur quatre décennies d'histoire du Front, et propose un état des lieux sans concession du parti : tensions internes, positionnement hésitant dans le paysage politique, ressorts électoraux, stratégies et scénarios pour 2017.

La suite :
http://transit-librairie.org/event/presentation-du-livre-le-front-national/

Revenu de base : un cadeau ou un piège ?

Infos Mille babords - 11. janvier 2017 - 18:00

http://local.attac.org/13/aix/spip.php?article2558

Projet de droite ? de gauche ? Vraie réponse à la précarité et au chômage ?
Risque de destruction de la protection sociale ?
Quid de la baisse du temps de travail et de la hausse des minima sociaux ?

attac.aix chez orange.fr

Racisme et immigration en France depuis 1945

Infos Mille babords - 11. janvier 2017 - 17:00

* maître de conférence à l'Université de Nice Sophia-Antipolis

Le mouvement romantique et la révolution de février 1848

Infos Mille babords - 10. janvier 2017 - 19:00

Sur le versant littéraire, il va s'agir de montrer les caractères propres au mouvement romantique français, mouvement d'un exceptionnel éclat où le rôle de la littérature et de la poésie a été porté à une hauteur et à une dignité jamais atteintes jusque là et plus jamais retrouvées depuis. Pour comprendre au mieux ce mouvement, il faut non seulement l'inscrire dans l'histoire de la première moitié du XIXème mais plus largement l'envisager dans le cadre du vaste courant d'idées et de sensibilité qui l'a précédé et qui a embrassé toute l'Europe, dès la deuxième moitié du siècle des lumières. Sur le versant historique, il s'agira d'essayer de montrer en quoi le romantisme participe par ses idées et ses thèmes à la formation de ce que l'on a appelé « l'esprit de 1848 ».

Conformément aux principes de l'université populaire, les cours sont ouverts à tous et gratuits, sans inscription ; chaque séance comporte un exposé d'un peu plus d'une heure, le reste étant consacré à la discussion, à l'échange d'idées ou aux extensions souhaitées par le public.

La lutte antitabac permet d’économiser des milliards de dollars et de sauver des millions de vies

Actualités OMS - 10. janvier 2017 - 11:00
Les politiques de lutte contre la consommation du tabac, notamment les taxes et l’augmentation des prix, peuvent générer des recettes publiques importantes pour la santé et le développement, selon un nouveau rapport mondial de l’Organisation mondiale de la Santé et du National Cancer Institute des États Unis d’Amérique qui fera date.

Qui a peur du grand méchant genre ?

Infos Mille babords - 9. janvier 2017 - 19:00

Entre fantasmes, peurs et campagnes de désinformation, nous tenterons de clarifier les enjeux portés par ce concept si polémique.

Bibliographie de l'intervention du jour

BARD, C. ; BAUDELOT, Ch. ; MOSSUZ-LAVAU, J : Quand les femmes s'en mêlent. Genre et pouvoir, Paris, La Martinière, 2004.
- BUTLER, J. : Défaire le genre, Éditions Amsterdam, Paris.
- DELPHY, Ch. : L'ennemi principal. Penser le genre, Paris, Editions Syllepse, 2001.
- FAUSTO-STERLING, A. : Corps en tous genres. La dualité des sexes à l'épreuve de la science, Paris, La Découverte, 2012.
FASSIN, E. : « L'empire du genre. L'histoire politique ambiguë d'un outil conceptuel », L'Homme, 187-188.
FRAISSE, G. : La différence des sexes, Paris, Presses universitaires de France, 1996.
GUILLAUMIN, C. : Sexe, Race et pratique du pouvoir, l'idée de nature, Paris, Côté-Femmes, 239 p., ISBN 2-907883-39-9, 1992.
HERITIER, F. : Masculin / féminin I. La pensée de la différence, Paris, Odile Jacob, 1996.
HERITIER, F. : Masculin / féminin II. Dissoudre la hiérarchie, Paris, Odile Jacob, 2002.
MATHIEU, N-C : « Homme-culture et femme-nature ? », in L'Anatomie politique. Catégorisations et idéologies de sexe. Paris, Côté-femmes : 43-61, , 1991 [1973]
SCOTT, J. : « Genre : une catégorie utile d'analyse historique », Les Cahiers du Grif, 37-38 : 15- 153, 1988.
STOLLER, R. : Sex and Gender. On the Development of Masculinity and Feminity. New York, Science House, 1968.

universite-populaire-aix chez orange.fr
www.universitepopulairedupaysdaix.com

Touche pas à ma ZEP !

Infos Mille babords - 9. janvier 2017 - 17:30

Dans le cadre de la lutte nationale des lycées ZEP pour le maintien des établissements en éducation prioritaire, les personnels en lutte du LP l'Estaque, organisent une information aux citoyens et citoyennes le lundi 9 janvier 2017 au centre Social Estaque- Bassin Séon (1 Rue Jean Jacques Vernazza) dans le 16° arrondissement de Marseille à 17h30.

Avant la journée de manifestation du 10 janvier, les personnels de l'établissement mobilisés depuis plusieurs semaines et en grève depuis le retour des congés d'hiver, lors de cette rencontre, ils expliqueront aux familles et aux citoyens les raisons de leur lutte. Un débat sera organisé pour présenter en quoi les attaques répétées contre l'éducation prioritaire sont un danger pour l'avenir de la jeunesse des quartiers populaires.

Seront présents les acteurs sociaux, des représentants des écoles, des parents d'élèves et les enseignants des établissements du bassin Littoral Nord.
Parce que l'école est un service public au service de toutes et de tous, préserver un enseignement de qualité pour une population déjà confrontée à de multiples difficultés est une nécessité.

Les personnels en lutte.
Marseille le 8 janvier 2017.
Le lien pour la soirée organisée par le lycée l'Estaque lundi :
https://www.facebook.com/events/943480499115224/?ti=cl

LP l'Estaque En Lutte

https://www.facebook.com/profile.php?id=100014363043868

Le Combat Syndicaliste N°419 • Janvier 2017

Infos Mille babords - 9. janvier 2017 - 13:55

Au sommaire du mensuel de la Confédération Nationale du Travail :

★ Luttes syndicales

- ESA : la CNT gagne le premier round ! P3
- Thales joue la défense à outrance : chez ce fournisseur des chasseurs Rafale, l'anti-syndicalisme est un sport de combat. P4
- Implantation les yeux ! Nouvelles sections un peu partout. P5
- Mobilisation dans le Gard contre la précarité et le contrôle social. P7

★ Ici et maintenant

- On n'y laissera pas des plumes : avec la CLAF solidarité contre les violences fascistes ! P2
- De la poubelle au tribunal : les hypermarchés criminalisent toujours la récupération. P6
- Yekbûnî fait la force : union avec la communauté kurde à Marseille. P8
- La Conquête du Pain, saison 2 : la boulangerie coopérative autogérée de Montreuil se relance. P9

★ Dossier P 10 à 11

- Droits des travailleurs/euses avec jurisprudences.

★ International p16 à 19

- Espagne
- Iran

- Rojava

★ Culture

- Présentation et extraits du dernier livre des éditions CNT.RP « Murs populaires »
- Chronique d'un jardin solidaire. Une aventure humaine et botanique. Olivier Pinalie. P20 à 21
- La peur du peuple : agoraphobie et agoraphilie politique. Francis Dupuis-Déri. P22 à 23

Pour se procurer le Combat Syndicaliste à Marseille, contacter la CNT 13 :

Par mail : stics.13 chez cnt-f.org
Où en passant aux permanences de la CNT 13 qui ont lieu tous les premiers mardis du mois de 17H30 à 19H à Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001. Prochaine permanence le MARDI 7 FÉVRIER 2017
Contact téléphonique pour nous joindre : 07 68 48 57 08

> Voir sur le site de la CNT

Les bricabracs aux fourneaux à la Cantine du Midi

Infos Mille babords - 9. janvier 2017 - 12:00

Les Bricabracs vous souhaitent une excellente année à tous !

Les BRICABRACS enfilent de nouveau leur tablier lundi 9 janvier et vous invitent à venir soutenir leur projet, tout en régalant vos papilles !

Les repas seront servis à partir de midi jusqu'à 14h.

Au menu :

En entrée : Salade de crudités pommes-noix
Plat principal : Gratin de riz aux légumes
En dessert : Tarte aux fruits de saison

Menu à 8 euros, plat à 5 euros

(Plat végétarien dans le choix)

Les Espaces Educatifs Bricabracs, c'est quoi ?
• Une micro-école où les enfants tâtonnent, expérimentent, et
apprennent à leur rythme...
• Une éducation populaire respectueuse du rythme de chaque enfant
quotidien, au sein d'une classe multi-ages de 4 à 11 ans.
• Un projet social, une école accessible à tous.
• Bricabracs a ouvert ses portes le 7 septembre 2015. Parents et éducateurs oeuvrent pour faire de cette aventure une réussite et en assurer la pérennité.

http://www.bricabracs.org

L'association « La Cantine du Midi » nous met à disposition son espace une fois par mois pour vous préparer des petits plats aux petits oignons, façon Bricabracs.
Pour en savoir plus, nous rencontrer, et soutenir cette initiative, tout en savourant
nos plats... Venez !

Communiqué de Roya citoyenne

Infos Mille babords - 8. janvier 2017 - 23:22

Ce vendredi 6 janvier, le jour même où la justice décide de relaxer Pierre-Alain Manonni pour avoir convoyé trois réfugiées, quatre autres citoyens solidaires sont interpellés entre Breil et Sospel et maintenus 24 h en garde à vue.

Françoise Gogois, René Dahon, Gérard Bonnet, et Dan Oudin, cherchaient simplement à déplacer six jeunes réfugiés vers d'autres lieux d'hébergements privés présentant des conditions d'accueil dignes et sécurisées.

Rappelons que le Procureur de la République, lors du procès de Cédric Herrou, lui a reproché, entre autres, de « loger des réfugiés dans des conditions indignes », car ils étaient sous des tentes ou des caravanes. Cette action allait dans le sens même de ce que demande le Procureur.

Rappelons aussi que :
les hébergeurs bénévoles de la Roya sont débordés par l'arrivée de plusieurs dizaines de réfugiés par semaine ;
la reconduite à la frontière est toujours de mise ;
les accueils en foyer de l'enfance sont saturés, car insuffisants et inadaptés.

Ce même Procureur a par ailleurs fait appel de la décision de justice concernant Pierre-Alain, refusant ainsi toute indulgence pour la solidarité citoyenne.

La chasse au faciès et aux citoyens solidaires continue donc, malgré la relaxe prononcée. Cette dernière met en colère M. Estrosi, et l'amène à insulter la justice de notre pays. Nous lui rappelons que « l'insulte aux forces de l'ordre » est bien plutôt le fait de ceux qui utilisent ces forces de l'ordre pour traquer sans relâche les réfugiés, les mettant en danger, alors même que la vocation des policiers et gendarmes est de protéger les personnes, quelle que soit leur origine ou couleur de peau. Le malaise des forces de police, et notamment de gendarmerie, est de plus en plus évident face à cette politique décidée par des pouvoirs publics qui n'ont rien vu, rien entendu et rien compris de ce que vivent les réfugiés et les populations de nos vallées. Avec une faible partie du coût de cet immense déploiement de forces répressives, on pourrait largement accueillir dignement les quelques centaines de réfugiés qui souhaitent transiter par nos vallées.

Combien de temps, combien de souffrances ou même de morts, notamment pendant les froids de cet hiver, combien d'arrestations de citoyens solidaires faudra-t-il pour que les pouvoirs publics prennent les mesures nécessaires de protection de ces femmes, hommes et enfants ? Nous appelons encore une fois à un soutien sans faille de tous les citoyens solidaires, et à leur présence massive lors du procès de Françoise GOGOIS, René DAHON, Gérard BONNET (dit Gibi), et Dan OUDIN, poursuivis pour aide à l'entrée ou au séjour irréguliers (sur la base du Ceseda Art.L 622-1 et L-622-3 [ ICI ]) Le MARDI 16 MAI 13H30 près du Tribunal de Grande Instance de Nice.

TOUS SOLIDAIRES :

Signer la pétition : [ ICI ]

Aider les bénévoles poursuivis :

Faire un don par Carte Bleue : [ ICI ]
Faire un don par chèque : LDH - section de Nice - Maison des associations 12,ter Pl Garibaldi 06300 Nice - à l'ordre de : LDH Nice - précisez au dos "pour les bénévoles poursuivis"

ldh.nice chez ldh-france.org
liguenice chez gmail.com

Sur la liberté d'expression des habitants des quartiers populaires

Infos Mille babords - 8. janvier 2017 - 14:00

L'association Car t'y es libre existe depuis deux ans, des femmes et des hommes issus de l'immigration et des quartiers populaires qui ont décidé qu'on ne prenne plus la parole à leurs place.
Nous avons depuis organisés plus de 15 actions (débat, accueil d'enfants palestiniens, conférence, tournoi sportif, etc.).
et toutes ces actions en total autonomie financière.
En effet nous avons depuis deux ans demandé à être adhérents au centre social des quartiers sud et toujours pas de réponse de leurs part. Nous avons demandé une subvention pour organiser un festival de 3 jours avec des artistes et intervenants, elle aussi refusée, des salles parfois refusées, etc.
Alors deux ans après les évènements de Charlie "où la liberté d expression a été mise a mal", 30 ans d'échec de la politique de la ville de droite et de gauche, un pays sous l'état d'urgence, une campagne électorale qui va tourner autour du sujet de l'islam, immigration, quartier populaire ect..

Les membres de Car t'y es Libre vous invitent a une rencontre discussion sur la liberté d'expression des habitants des quartiers populaire
et Être ou ne pas être Charlie ?
Sur un temps d'échange et d'analyse

En présence de plusieurs invitées :
Fatima Mostefaoui Militante dans les quartiers nord de Marseille et co presidente de Pas sans nous National
Phillipe Dieudonné Ancien technicien regional PACA a la politique de la ville de 1984 a 1991 et militant pour les droit de l'homme
Said Dufrene membre du conseil citoyen à istres et membre de l'association car t'y es libre

Nous vous accueillerons autour d'un thé et café pour vous souhaiter nos vœux de santé et de dignité en étant toujours solidaire de toutes les victimes de toutes les terrorismes.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE