Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Agrégateur de flux

Vérité ontologique et valeurs morales chez Platon

Infos Mille babords - il y a 0 s

Comme l'a bien vu Nietzsche, la compréhension théorique du monde chez Platon répond au besoin de fonder les valeurs morales de manière absolue, en refusant le relativisme. Cette orientation idéaliste n'empêche pas le philosophe de développer avec une profondeur et une pertinence qui nous éblouissent toujours des questions telles que les conditions de possibilité de la connaissance, les différents modes de l'être, le sens de la vie humaine, la soif de justice et de beauté dans un monde injuste et bas. Les dialogues "socratiques" ayant déjà été parcourus lors du cycle portant sur "les premières philosophies en Grèce", nous nous pencherons sur les dialogues de maturité (République, Phèdre, Banquet) et de vieillesse (Théétète, Parménide, Sophiste, Philèbe), dans lesquels s'expriment avec le plus de subtilité l'ontologie platonicienne et la théorie de la connaissance qui l'accompagne. Comme d'habitude, aucune lecture préalable ni achat de livres n'est nécessaire : les passages analysés seront fournis sur place.

Dates : les mercredis 1er, 8 et 22 avril, 13, 20 et 27 mai 2015, de 19 à 21 heures.

Lieu : Théâtre Toursky, 16 Promenade Léo Ferré, 13003 Marseille (métro National).

Ouvert à tous et gratuit, sans inscription (mais il est recommandé de suivre tout le cycle). Conformément à l'esprit de l'Université populaire, chaque séance comporte un exposé d'un peu plus d'une heure, le reste étant consacré à la discussion, à l'échange d'idées ou aux extensions souhaitées par le public.

Tous les cours précédents sont disponibles sur le site :
www.université-populaire-de-Marseille.net

« Le destin d'Erika », film sur l'immigration mexicaine

Infos Mille babords - il y a 0 s

Erika a disparu quand elle essayait d'entrer aux États-Unis à travers le désert. C'est le destin de milliers d'immigré-E-s latino-américains, la même tragédie que à la Méditerranée. Erika habitait dans un village où la plupart de la population sont des femmes parce que les hommes ont émigré aux États-Unis.

Le Forum social mondial de Tunis

Infos Mille babords - il y a 0 s

Parlons un peu des choses qui marchent bien : le forum social mondial s'est tenu à Tunis au mois d'Avril, plus de 70 000 personnes y ont participé, avec des préoccupations qui sont mondialisées :

les droits des migrants, les luttes pour la justice climatique, contre l'accaparement des ressources naturelles,La militarisation et la guerre,Casser la spirale de la dette, Les révolutions et après …Les femmes...

José et Lina, militants d'ATTAC de La Ciotat y ont participé et nous en feront un compte rendu, avec vidéo et ambiance de Tunis au lendemain de l'attentat du Bardot.

Comprendre pour résister

« Nickel, le trésor des Kanak »

Infos Mille babords - 26. mai 2015 - 20:00

Le nickel en nouvelle Calédonie

Au bord de la somptueuse baie de Vavouto, dans le nord de la Nouvelle-Calédonie, une gigantesque usine de nickel sort de terre. Plus qu'un projet industriel, c'est le rêve d'indépendance formé au lendemain des affrontements des années 1980, qui prend forme. Car ce minerai, dont le pays détient un quart des ressources mondiales, porte en lui des promesses de richesse et de souveraineté. Pour y parvenir, les Kanak se sont associés à une multinationale, ils ont accepté de scarifier leurs montagnes et de vivre au rythme de l'usine et des contrats millionnaires.

Ces bouleversements annoncent la naissance d'un nouveau peuple appelé à se remettre en question pour concilier sa culture, viscéralement liée à la terre des ancêtres, et les exigences d'un monde moderne vorace.

En s'intégrant dans la mondialisation, au nom d'un idéal politique de libération, les Kanak vontils perdre leur âme ?

Voir présentation : http://equitablecafe.org/

Le christianisme : de la secte à une religion d'empire

Infos Mille babords - 26. mai 2015 - 19:00

accueil à partir de 18 h 30

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Rassemblement de contestation contre les propos de S. Ravier

Infos Mille babords - 26. mai 2015 - 16:30

APPEL A RASSEMBLEMENT

Suite :

  • au propos du maire de secteur Stéphane Ravier (Front National) : « ...Je t'en foutrais du vivre ensemble* ... » contraire aux valeurs fondamentales de notre école Républicaine.
  • à ses déclarations concernant l'implication des parents « étrangers »*dans la scolarité de leurs enfants.

Les parents du groupe scolaire LES FLAMANTS appellent à un rassemblement de contestation.RASSEMBLEMENT Mardi 26 mai de 16h30 à 17h30 Devant l'école Les Flamants
*voir la video ici


Lettre ouverte des parents d'élèves :

Marseille, le 15 mai 2015

Objet : Pensées contraires à notre école Républicaine

A tous,
Suite à la diffusion du reportage Marseille à l'épreuve du FN sur France 3, nous souhaitons attirer l'attention de chacun, sur plusieurs propos très choquants tenus par un élu de notre République.

D'une part, ce dernier déprécie l'implication des parents étrangers vis à vis de la scolarité de leurs enfants. D'ailleurs, qu'est-ce qu'un étranger à ses yeux ? Encore, faudrait-il s'entendre sur la définition...

D'autre part, il dénigre à maintes reprises le « vivre ensemble », pourtant inscrit dans les programmes de l'école Républicaine de notre pays, n'hésitant pas à ôter cette expression pourtant si fédératrice de l'un de ses discours...

NOTRE RIPOSTE :

Sûrs de l'éducation que nous inculquons à nos enfants et de l'importance que nous accordons à leur instruction.
Sûrs de la devise de la France : Liberté Egalité Fraternité.
Sûrs du respect des programmes par les enseignants, offrant une large place au « vivre ensemble » au sein du système éducatif....

Nous accusons le maire du 7è secteur de Marseille, en campagne, de douter de la
bienveillance des parents « étrangers » quant aux études de leurs enfants : « ...Envoyez vos gamins à l'école ! Surveillez-les... » Dires de l'intéressé.

A l'heure où certains se livrent à classer les écoliers d'après leur prénom, leur appartenance religieuse et d'autres à évaluer la longueur des jupes des collégiennes, nous restons convaincus que, tout comme il n'y a pas de sous-enfants , il n'y a pas de sous-parents !

Nous accusons le maire du 7è secteur de Marseille, en plein exercice de ses fonctions, de bafouer le « vivre ensemble » si cher à notre école Républicaine : « ...Je t'en foutrais du vivre ensemble ! Pas trop mon vocabulaire... » Intolérable ! Inacceptable !

Représenter notre nation induit une ligne de conduite en adéquation avec ses valeurs, de surcroît les plus fondamentales, notamment lors des prises de paroles... A défaut de s'y prêter par conviction, il faut s'y contraindre.

Mais, nous oubliions … Cet élu ne se sent obligé de rien : « ...Je ne me sens obligé de rien... »

Parents d'élèves, nous nous sommes limités à travers cet écrit à ne mettre en exergue que ce qui touche à l'éducation. Toutefois, tous les autres propos discriminatoires, anti-républicains pourraient être l'objet d'une autre lettre ouverte...bien plus longue...

Sentiments républicains.

Parents d'élèves
Ecole Les Flamants
64, Avenue Ansaldi
13014 MARSEILLE


Tract SNUIPP-FSU :

Depuis son intronisation, Stéphane Ravier, maire de secteur FN multiplie les déclarations et prises de positions hostiles aux habitants des quartiers populaires de notre secteur :

Après :
avoir voté contre les subventions aux centres sociaux en affirmant que « la médiation sociale, c'est de la collaboration avec les crapules et les délinquants »
avoir voté contre les financements aux projets de réhabilitation urbaine en affirmant qu' « avant de réhabiliter, il faut supprimer les crapules car même 3% de délinquants, ça gangrène tout ! »
avoir amalgamé immigration algérienne/islam et attentats de janvier dans un tweet ordurier
qu'un élu de secteur ait menacé deux enseignants de la Busserine lors d'un Conseil d'Ecole

M. Ravier persiste et signe.

Dans un reportage passé en mai sur France 3 (lien à l'adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?v=_soW_bq1HFA),
il s'en prend :
aux parents d'élèves : « bougez-vous ! Arrêtez vos conneries ! Aimez ce pays »
à la laïcité : « laïcards de merde ! Ayatollah de la laïcité »
au vivre-ensemble : « j'ten foutrais, moi…du vivre ensemble ! »
tourne en dérision :
les drames vécus par des familles : « Oh ! Ils ont tué mon fils »
les Roms : « Elle m'a pourri le quartier » (parlant d'une femme en train de mendier)
la lutte contre le racisme
Et confirme son allégeance à la Théorie d'extrême-droite du Grand Remplacement, qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire.

Autant de sujets qui ne peuvent laisser indifférents parents et enseignants tant il s'en prend directement à ce qui fonde nos aspirations à une société solidaire et aux missions essentielles de l'Ecole que nous défendons.

C'est ce qui a conduit les parents d'élèves de l'école des Flamants à réagir en rédigeant une lettre ouverte (voir PJ) qu'il souhaite faire signer et à un rassemblement devant leur école.

Le SNUipp-FSU appelle les enseignants du 13/14 à soutenir cette démarche en se joignant au rassemblement. Il les invite à communiquer cette information aux parents d'élèves de leur école pour les associer et participer ensemble à cette initiative.

RASSEMBLEMENT
Pour la défense du Vivre Ensemble et l'Egalité des droits
mardi 26 mai, de 16h30 à 17h30
devant l'Ecole des Flamants
64, avenue Ansaldi – 13014

Goûter solidaire pour soutenir une famille dans sa démarche de régularisation

Infos Mille babords - 26. mai 2015 - 15:30

de 15 h 30 à 17 h 30

Ronaldo, Owen et Réa (5 ans) doivent pouvoir rester en France !

voir la pétition.

28/05 - 20h30 :: Many Others + Jonah

l'embobineuse - 26. mai 2015 - 0:00
<head> <head> <style type="text/css"> .bug{ display: block; margin-left: auto; margin-right: auto; border-bottom : 2px solid grey; width: 600px; </style> </head> <br /><br /><br /> <img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/bug/intro.jpg" class="bug" /><br/> <a href="https://www.facebook.com/events/1645130372382261/" target="_blank"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/bug/28-05.jpg" class="bug" /></a><br/> <a href="https://www.facebook.com/events/2037547033051722/" target="_blank"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/bug/30-05.jpg" class="bug" /></a><br/> <a href="https://www.facebook.com/events/1639933609576126/" target="_blank"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/bug/tournee.jpg" class="bug" /></a><br/> <a href="https://www.facebook.com/events/1577539282505513/" target="_blank"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/bug/03-06.jpg" class="bug" /></a><br/> <a href="https://www.facebook.com/events/563206763822162/" target="_blank"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/bug/13-06.jpg" class="bug" /></a><br/> <a href="https://www.facebook.com/events/1588311411444539/" target="_blank"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/bug/14-06.jpg" class="bug" /></a><br/> <a href="https://www.facebook.com/events/908893619163343/" target="_blank"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/bug/20-06.jpg" class="bug" /></a> <br /><hr size="1"><br /> <center><div> <a href="https://www.facebook.com/pages/EMBOBINEUSE-THEATRE-DE-FORTUNE/127097027390683" style="padding: 0 25px 0 0;"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/imagesdp/icon-fb.jpg" width="40" height="40" border="0" /></a> <a href="https://twitter.com/Embobineuse" style="padding: 0 25px 0 0;"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/imagesdp/icon-twitter.jpg" width="40" height="40" border="0" /></a> <a href="http://shop.lembobineuse.biz/fr/" style="padding: 0 25px 0 0;"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/img/icon-presta.jpg" width="40" height="40" border="0" /></a> <a href="http://lembobineuse.bandcamp.com/" style="padding: 0;"><img src="http://rocknrollmarathon.free.fr/imagesdp/icon-bc.jpg" width="40" height="40" border="0" /></a> </div></center>

Retour sur la Marche Contre Monsanto à Marseille + La propagande de Monsanto pour la COP21 + Dangers des PCB

Infos Mille babords - 25. mai 2015 - 11:00

À Marseille, le Collectif Stop Monsanto Marseille c'est donc créé à l'occasion de la première marche mondiale en 2013 et a organisé cette année encore une manifestation à travers la cité Phocéenne, qui a eu lieu samedi 23 mai 2015.

Retour sur la Marche Contre Monsanto – Marseille :

MONSANTO DÉGAGE DE LA TERRE !
Les OGM, l'agent Orange, l'asservissement des peuples et des paysan-nes, les suicides des agriculteurs-tirces, la privatisation du vivant, la destruction des espèces végétales, animales, c'est grâce à Monsanto et les autres Syngenta, Bayer, Aventis etc...

Le ton était donné, l'appel [1] lancé et le rendez-vous fixé pour un rassemblement à 14H au niveau du Kiosque à Musique des Réformés, en haut de la Canebière.
En amont le Collectif Stop Monsanto Marseille avait organisé une réunion publique ainsi que deux atelier de création de matériel militant, qui avaient lieu au local de Mille Bâbords.

PHOTO 1

Une forte mobilisation contre Monsanto à Marseille, entre 800 et 1 000 personnes ont marché, tout d'abord en descendant la Canebière direction le Cours Lieutaud et la Préfecture pour ensuite traverser la Rue St Férréol et redescendre la Canebière pour terminer sur le Vieux Port.

PHOTO 2

À noter que la manifestation a pu traverser les axes principaux de la ville et notamment la rue commerciale la plus fréquentée de Marseille : la rue St Fé, en faisant également des arrêts devant les enseignes McDonalds, géant de la malbouffe, des OGM et des produits toxiques vendus comme « fast-food ».

PHOTO 3 / PHOTO 4

Dans le climat actuel de plus en plus liberticide, où la liberté de manifester tend à être de plus en plus limitée, soyons solidaires et ne plions pas face aux forces de répression.
Lire l'article sur le sujet ICI

PHOTO 5


Le cortège était très dynamique, bruyant, revendicatif et n'est certainement pas passé inaperçu en scandant des :
« Monsanto casse-toi, la planète n'est pas à toi ! », « Monsanto assassin, l'agent orange on s'en souvient ! », « Monsanto t'es foutu, les abeilles sont dans la rue ! », « Les OGM on en veut pas ! » etc.

Plusieurs banderoles : « Stop OGM, OUI au Bio, Marche Contre Monsanto », « Jardiner, Résister », « Monsanto dégage de la Terre ! Stop OGM & Phyto[sanitaire] », « Monsanto tue la Terre, Monsanto tue le peuple ».

PHOTO 6

PHOTO 7

Enfin le Collectif Stop Monsanto Marseille souhaite relancer une dynamique militante sur la région marseillaise, des réunions publiques auront lieu prochainement pour les personnes qui souhaitent s'investir et rejoindre la lutte ce sera donc l'occasion, les appels circuleront dans l'agenda de Mille Bâbords.

PHOTO PUBLIÉ PAR GMO FREE USA

Compte-rendu publié sur le 'Club de Médiapart' :

"Et manifester, ce 23 mai 2015, c'est ce que beaucoup de gens ont fait, issus de pays différents, pour éveiller la population, la voix et le poing levé, les coeurs et les poings serrés, des drapeaux vibrants dans les airs, les pas frôlant les routes et les trottoirs, et des slogans scandant "Non à Monsanto", "Monsanto assassin", "OGM on en veut pas" ...

Ce 23 mai 2015, comme dans d'autres villes en France, il y avait une manifestation à Marseille. J'y ai participé. C'était vraiment agréable, c'était collectif, intense, plein de vie et de volonté, plein de hargne parfois, mais toujours plein de raison. Cela m'a fait vraiment un bien inqualifiable de pouvoir enfin hurler à pleins poumons contre une multinationale que je déteste. "Réveillez-vous !" faisions-nous passer comme messages aux Marseillais, Marseillaises, qui erraient dans les rues, parfois assis à un comptoir de bar, sur la terrasse d'un restaurant, ou prés des portes de magasins."
Lire le compte-rendu complet de la manifestation écrit par 'Niblischim' sur le 'Club de Médiapart' ICI

STOP MONSANTO !

Pat présent sur place.

Tract distribué lors de la manifestation, source « Combat Monsanto » Voir ICI

Climat et OGM : la propagande de Monsanto pour la COP21

Autour de la conférence de Paris sur le climat, tous les acteurs dominants du marché des semences, notamment des semences génétiquement modifiées, s'activent. Les entreprises de biotechnologies sont les premières à vanter les mérites de leurs innovations brevetées pour sortir de la crise climatique, qui menace directement les équilibres naturels et sociaux. Seulement quatre multinationales se partagent aujourd'hui près de 75% du secteur des semences (Monsanto, DuPont, Syngenta et Limagrain). La part de marché des 9 plus grandes entreprises semencières de la planète est passée de 12,5% en 1985, à près de 61% en 2012. On retrouve ces entreprises dans l'Alliance mondiale pour l'agriculture intelligente face au climat (via leurs associations professionnelles). Elles étaient aussi présentes à Paris lors d'une conférence sur « Agriculture et changement climatique » en février 2015. Enfin, lors du Salon international de l'agriculture, le Premier Ministre et le Président de la République ont insisté sur la nécessité d'une relance de la recherche sur les OGM pour l'« agriculture de demain ».

Autant de fausses solutions et de propagande dénoncées par les associations engagées dans la lutte contre le changement climatique qui viennent de réaliser une excellente fiche à propos des OGM et du climat.

Monsanto et le business du climat : Prévenir, fournir, guérir pour s'enrichir

L'entreprise Monsanto est aujourd'hui le leader mondial du secteur des semences en général, et des OGM en particulier. Même si elle s'affiche de moins en moins directement ces dernières années et préfère exercer son influence au travers de groupements professionnels, l'entreprise s'intéresse de près à la COP21. En témoigne un récent tweet de sa filiale européenne, reprenant un article intitulé « La France veut plaider pour les technologies agricoles à la COP21 » . Car Monsanto prétend avoir développé ces dernières années de nombreuses « solutions » destinées à répondre aux enjeux supplémentaires que posent les impacts des changements climatiques aux agriculteurs. En ce qui concerne les semences génétiquement modifiées pour s'adapter à des conditions climatiques diverses, Monsanto estime être « positionné pour livrer aux agriculteurs des produits résistants au changement climatique ».

L'entreprise investit également dans la recherche et développement dans les pays du Sud, comme avec son programme « Maïs économe en eau pour l'Afrique ». Mais Monsanto s'est engagé au-delà de la production agricole en rachetant le bureau d'étude américain Climate Corporation en 2014. Ce bureau d'étude est spécialisé dans la gestion des risques agricoles, marché estimé à 20 milliards de dollars. Il modélise des données agricoles et météorologiques et élabore des prévisions destinées à optimiser les récoltes. Il permet également à Monsanto de conseiller ses différentes semences aux agriculteurs, selon les scénarios. Et si un agriculteur est tout de même fortement impacté par une sécheresse ? Pas de problème : via le rachat de Climate corporation, Monsanto détient également l'entreprise Total Weather Insurance, qui proposera des polices d'assurances spécifiques.

Les Dangers des PCB Monsanto savait et a caché la verité.

La découverte des dangers des PCB est le fruit de tragédies humaines qui ont coûté la vie à de nombreuses personnes au cour de son histoire. Il est avéré que Monsanto savait dès 1937que les PCB représentaient un risque grave pour la santé. En effet en 1937, le docteur Emett Kelly,, qui dirige alors le service médical de Monsanto, est invité à une réunion à l'Université de Harvard, à laquelle participent plusieurs producteurs de PCB. Cette réunion a été organisée afin de présenter les résultats d'une étude scientifique , sur les PCB menée par Cécil K. Drinker et qui avait été faite à la demande de Halowax. . Cette étude faisait suite à un accident industriel qui avait coûté la vie à trois ouvriers après avoir été exposés à des vapeurs de PCB et qui avait provoqué chez d'autres ouvriers une maladie de peau d'un type nouveau et extrêmement défigurante appelée plus tard la « chloracné ». Les résultats de l'étude furent publiés dans le Journal of Industrial Hygiene and Toxicology, et démontrait que tous les cobayes exposés au PCB avaient développé des lésions très sévères au foie. Dans une note interne de 1955, de Monsanto, on peut lire "nous savons que les PCB sont toxiques mais pas dans quelles limites", la lettre se conclut par les préoccupations de son auteur en terme d'image de marque du produit s'il advenait que des ouvriers soient exposés. En 1970, une autre note alarmante s'inquiète d'une toxicité des PCB plus importante que ce qui avait été anticipée.

Pour comprendre que les « implications sanitaires de l'exposition au PCB » sont gravissimes, il suffit de lire le document transmis au congrès américain, en 1996, par le Ministère de la Santé et l'EPA, qui présente l'étude de 159 études scientifiques internationales sur les dangers liés aux PCB.

Après ces quelques explications liées au dangers des PCB, il faut revenir quelques années en arrière pour comprendre quelle fut l'attitude trompeuse de Monsanto vis-à-vis de la toxicité de ses produits. En effet à la fin des années soixante, les rapports scientifiques alarmant sur les dangers des PCB se multiplient et commence à attirer l'attention des médias.

En 1969, la compagnie, qui a pris la mesure du phénomène, décide de créer un comité ad hoc dont un des objectifs est de « protéger les ventes et les profits d'Aroclor ainsi que l'image de la compagnie... » Jusqu'à l'interdiction des PCB, Monsanto s'évertuera a caché la toxicité de ses PCB par des campagnes de désinformation auprès de ses clients et du public comme le prouve une une note interne confidentielle de N.Y Jonhson, datée du 16 février 1970 : « vous trouverez ci-joint une liste de questions et de réponses qui peuvent être posées par nos clients concernant Aroclor et les PCB. Vous pouvez répondre oralement, mais ne donnez jamais de réponse écrite […] Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre un dollar de business ». Nous pouvons prendre ici toute la mesure de la logique mercantile de l'entreprise qui prime sur la sécurité et la vérité vis-à-vis du public. De plus, dans un autre document datant de 1976, , Monsanto demande à ses commerciaux de démentir toutes questions sur le caractère cancérigène des PCB en citant une étude scientifique réalisée par le Dr Roush, responsable médical de la firme. La citation est la suivante : « Nous n'avons rien observé dans nos études de santé préliminaires sur les travailleurs travaillant au contact des PCB, ou sur nos expériences à long termes sur des animaux, qui puisse indiquer que les PCB soient cancérigènes. »

Il sera démontré quelques années plus tard que ces études avaient été manipulées afin de cacher la vérité sur le caractère cancérigène des PCB. Lorsque ce fut établi ainsi que son aspect hautement polluant pour l'environnement, cela conduisit à l'interdiction des PCB dans le monde, en commençant par les Etats-Unis en 1970. Ce cas est l'un des plus révélateurs sur les manipulations dont est capable la firme afin de maintenir sur le marché un produit dont elle connaît la dangerosité, et cela pourrait nous servir de leçon dans le débat actuel sur les OGM.

[1] APPEL À LA MANIFESTATION :

*** JOURNÉE INTERNATIONALE : MARCHE CONTRE MONSANTO - MARSEILLE ***

Point de Rendez-vous de la manifestation : Kiosque à Musique en haut de la Canebière / Les Réformés.

Manifestation sans étiquette politicienne, sur les thèmes d'une agriculture et d'une alimentation saine pour tou-te-s, pour l'arrêt des pratiques agricoles aberrantes et les conséquences désastreuses qu'elles engendrent et plus globalement contre le système capitalisme en place.

Les multinationales de l'agro-business s'octroient de gré ou de force, avec la complicité et la connivence d'autorités bien placées, le droit de s'accaparer, breveter, manipuler génétiquement…. Qu'importe les conséquences sur toutes formes de vie : animales, végétales et humaines.

Monsanto & Cie…. Leurs priorités : conquérir des marchés, s'accaparer des richesses, imposer des brevets, des pesticides, augmenter considérablement leurs colossaux profits pour faire tourner le système capitaliste !

Il faut coûte que coûte dénoncer, combattre ces politiques d'asservissement des peuples et des agriculteurs-trices, ces destructions de la biodiversité.

Des solutions existent, sont applicables et bénéfiques pour toustes !

Événement facebook de la Marche à Marseille ICI

Rejoignez le combat contre Monsanto & Cie !

Collectif Stop Monsanto - Marseille

Voir la liste des villes participantes à travers le monde ICI

Lien vers la page facebook du Collectif Stop Monsanto Marseille : https://www.facebook.com/StopMonsantoMarseille?fref=nf&pnref=story

Haro sur les chômeurs, contrôle des vies précaires

Infos Mille babords - 24. mai 2015 - 22:08

Mercredi 20 mai, le conseil d'administration de Pôle emploi s'est réuni.

Pour corriger la mise en application catastrophique des droits rechargeables ? Pour améliorer les procédures d'indemnisation ? Pour envisager de nouveaux recrutements et une formation plus adaptée des agents afin de mieux conseiller, aider, accompagner les chômeurs ?

Non ! Encore une fois, loin de chercher à remplir la mission censée être la leur, ils ont choisi de jouer sur les statistiques du chômage. Ils prévoient dès cet été la création de 200 postes pour la mise en place au niveau national d'une milice de contrôle des chômeurs, testée depuis 2013 dans trois régions et validée pour ce qu'elle est : une machine à radier, un levier pour obliger à accepter les « offres » d'emploi les plus misérables et une menace permanente pesant sur la tête des chômeurs. C'est un jeu inacceptable et pourtant aucun des syndicats du C.A.[*] n'a voté contre.

Le gouvernement ne se permet pas encore de mettre en place les jobs à 1€ comme en Allemagne, ou les contrats à 0 heure comme en Angleterre, mais la machine avance pour que l'opinion publique soit bientôt prête à les considérer comme mieux que rien. Partout en Europe, du jobs act italien à l'article 63.2 en Belgique, les lois contre les chômeurs se durcissent et provoquent la colère des premiers concernés.
Dans le même temps, le projet de loi Macron veut limiter les pouvoirs des inspecteurs du travail et encadrer les décisions des Conseils de Prud'hommes, le plus souvent favorables aux salariés.

On annonce aussi d'autres contrôles dès le mois d'août sur les comptes bancaires des ayants droit de la CMU-C. Un contrôle accru se profile sur ceux des allocataires du RSA. Les fichiers se croisent joyeusement, les lois de surveillance fleurissent, le droit à manifester est réprimé, les violences et l'impunité policières sont de plus en plus présentes. A quand les cartes d'identité à puce comme en Espagne, sur laquelle toute une vie est inscrite ?

Parallèlement, les associations de chômeurs sont reçues aux tables ministérielles. Le premier ministre M.Valls se targue dans de récentes déclarations de pouvoir réformer en construisant un dialogue avec les intermittents. Le gouvernement met tout en oeuvre dans sa communication pour brouiller les pistes et faire en sorte que la colère ne descende pas dans la rue.

L'attaque des plus fragiles se généralise et se banalise. La mise en place de ces dispositifs concourt à faire entrer dans les esprits l'image d'un précaire fraudeur, à imposer honte et culpabilité aux allocataires pour empêcher toute velléité de rébellion, à inciter à la haine contre l'autre aussi pauvre qui aurait encore quelque droit.

« Nous croirons en leur crise quand les riches se suicideront en masse »

Mais ce n'est pas près d'arriver ! Alors n'attendons pas pour combattre l'idée que le néolibéralisme serait la seule issue. Inventons de nouveaux lieux de réflexion et d'organisation, exigeons des droits, revendiquons un autre mode de vie !

Coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France
21/05/2015

[*] Le C.A. de Pôle Emploi, c'est 5 représentants de l'Etat, 2 personnalités désignées par le ministère chargé de l'emploi, 1 représentant des collectivités territoriales, 6 représentants pour les employeurs (MEDEF, CGPME, UPA), 5 représentants des syndicats (CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT et FO). Tous les membres du C.A. ont approuvé la mesure, sauf la CGT et FO qui se sont abstenues.

La Canarde sauvage n° 4

Infos Mille babords - 23. mai 2015 - 21:44

Numéro 4
À paraître sur les barricades… de l'Office du Terrorisme !
http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article27

Les crétin(e)s de mai

Comme ça ne peut pas toujours être les politiques, c'est moi, vous, ou peut-être, ceux-là ?
Même s'il y a très peu de gens complètement idiots, dixit Deleuze expliquant Spinoza, comme ça tourne, ça en fait toujours assez.
Spinoza justement disait « il faut se défier des passions tristes », tout un programme…
Dans cette belle région, dont certains disent que les gens « ont le soleil dans les yeux qu'ils n'ont pas dans le coeur », il y a comme ailleurs, une bonne flopée d'adorateurs des passions tristes. Vous savez, ceux qui aiment souffrir, ceux pour qui il faut en chier ?
Ils ont un petit hochement de tête contrit quand ils vous croisent. Ils vous disent bonjour, mais c'est à regret. Ou bien, remplis à ras de discours contre la société et le système, ils ont les actes menaçants des petits chefs. Alors que leurs parents c'était jouissez sans entrave, pour eux c'est devenu souffrez sans plaisir. Ceux-là, leurs potes, leurs mecs, leur meufs, nous mettent dans une case… Départ ?
Vous, je ne sais pas mais moi je reste et je me marre ! Mais quand même, méfions nous de ces racistes du désir, si bien-malpensants, paranos et traumas du rapport à l'autre — à Lyon, y se font du mouron, à Paris y sont tout gris, en PACA, y gnagnassent.
Défions-nous de ces crétins du moi contrit, du moi qui souffre, car c'est comme ça qu'ils jouissent. Et même s'ils passent aux coups, puisqu'il s'agirait que tout le monde en chie, gardons le toupet de vivre et de penser différemment : joyeusement !


Au sommaire :

… la Rousse pète aussi !
Le grand « A », la LEO et son monde ! (2)
Un p'tit blanc sec (feuilleton)
Un nageur nommé Alex…
Les brèves du numéro.
Le très-craint des Alpes
Les dessins du numéro (voir ci-dessous). Merci aux dessinateurs et anonymes à qui nous les avons empruntés…

BLANCHARD http://www.peintre-blanchard.com/
SOULCIÉ (en attente de réponse) http://www.soulcie.fr/
LÉO-PART http://leopart.noblogs.org/
CHARB
ALEX…
AMÉLIA
YSOPE (en attente de réponse)

Tous les articles sont mis en ligne au moment de la parution du numéro suivant.

Retrouvez La Canarde dans votre café ou sur les marchés de Forcalquier, Reillanne, Manosque, etc.
Demandez-nous le PDF pour lire le journal & aider à sa diffusion...

http://lacanardesauvage.free.fr/

Vers l'annulation de la procédure ?...

Infos Mille babords - 23. mai 2015 - 21:08

Mercredi 20 mai 2015, Florimond GUIMARD (professeur des écoles) et Jean SICARD (retraité de l'Education nationale) assistaient, avec leurs soutiens, à l'audience qu'ils avaient eux-mêmes provoquée au sujet d'une amende à leur encontre.

Cette amende (200€ chacun), décidée par le Préfet des Bouches-du-Rhône, visait à réprimer de manière très ciblée et a posteriori une action victorieuse de 200 manifestants à l'aéroport de Marignane en mars 2011 (!) contre l'expulsion d'un père sans papiers de trois enfants scolarisés.
En effet, la détermination des manifestants permettait ce jour-là qu'une famille ne soit pas démantelée et ce père retrouvait femme et enfants le soir même. Neuf mois plus tard, il était régularisé.

Quatre ans et 4000 pétitionnaires plus tard, les pendules semblent avoir été remises à l'heure par le rapporteur public du Tribunal qui a demandé l'annulation de la procédure.
De nombreux motifs d'annulation avaient été soulevés par la défense (erreur de date de la manifestation dans le PV, non transmission des éléments vidéo, interpellation qui n'a jamais eu lieu, identification sur la base d'interviews presse mettant à mal la liberté d'expression, décision de la cour d'appel de régulariser ce père d'élèves sans papiers quelques mois plus tard légitimant ainsi l'action à l'aéroport…)
Le rapporteur public s'est limité à ne retenir que la plus flagrante (mais également la plus neutre) des erreurs de faits soulevés : la date erronée indiquée dans la procédure quant à cette manifestation.

Maintenant il faut que justice soit faite ! Le jugement a été mis en délibéré.

Cette affaire n'est malheureusement pas isolée. La soi disant abrogation du délit de solidarité en décembre 2012 a vu de nombreux moyens détournés pour le faire revivre (ici un portique dépassé, là une attestation d'hébergement frauduleuse…). Alors que l'esprit était de ne plus pénaliser les citoyens qui agissent en solidarité sans en tirer aucun profit.

Au-delà du délit de solidarité, et à l'heure où la Méditerranée devient un cimetière, il y a urgence à ce que le gouvernement prenne enfin la mesure de 10 ans d'actions solidaires partout en France, dans le cadre du RESF.
Ce n'est ni par des amendes, ni des gardes à vue, ni des procès que la solidarité avec les jeunes et familles sans papiers s'arrêtera.

Cela prendra fin quand une majorité de législateurs tiendront compte de ce courant de pensée solidaire, bien visible grâce à l'action du RESF, et qu'ils décideront d'assurer à tous les jeunes sans papiers et leurs parents, le droit de vivre en famille, d'étudier et de travailler.

Ce n'est malheureusement pas la voie qu'a choisi la majorité présidentielle, ni depuis 2012, ni hier en légalisant l'usage des tests osseux pour déterminer l'âge des mineurs étrangers, ni vraisemblablement demain avec son projet de réforme du droit d'asile.

Le combat solidaire du RESF aux côtés des jeunes scolarisés sans papiers et leurs familles continue donc. Ce qui était intolérable sous Sarkozy, ne l'est pas moins sous Hollande.

Marseille, le 20 mai 2015

Liens vers l'origine de l'affaire (mars 2011) et la convocation de Jean et Florimond devant la commission de sureté de l'aéroport de Marignane (juin 2012)

RESF13 c/o Mille Bâbords, 61 rue Consolat 13001 Marseille – 06 31 32 48 65 – resf13 chez no-log.org

Gestion des frontières et politiques migratoires

Infos Mille babords - 23. mai 2015 - 19:00

Un exposé mis en scène pour expliquer les stratégies meurtrières mises en place par l'Union Européenne pour lutter contre l'immigration…
Pour comprendre pourquoi de plus en plus de gens meurent en traversant les frontières, alors qu'on nous parle de libre circulation…

De toute part l'idée est ressassée, plus ou moins ouvertement, que les frontières sont trop perméables et pas suffisamment contrôlées... par ailleurs il est communément admis que nous vivons dans une Europe ouverte, multiculturelle et respectueuse des droits de l'homme. Lors de cette soirée nous voulons vous exposer une toute autre réalité : celle des frontières extérieures, toujours plus dangereuses et meurtrières, celle de politiques nationales et européennes qui s'inventent un nouvel ennemi commun : l'immigration et les migrants.

Qu'est ce que l'externalisation des frontières ?
À quoi sert réellement le Haut Commissariat aux Réfugiés ?
Comment les frontières sont-elles militarisées ?
Qu'est-ce que cette guerre et comment se construit-elle ?

Un exposé créé par des personnes de Grenoble, en lutte sur contre les frontières et en solidarité avec les personnes migrantes.

laretive chez riseup.net

10 ans après...

Infos Mille babords - 23. mai 2015 - 14:03

Le 27 Octobre 2005, à Clichy-sous-Bois, des adolescents qui rentrent du sport se font prendre en course par quatorze policiers. Appeurés, trois des jeunes se réfugient dans un transformateur EDF. Deux d'entre eux y trouvent la mort : Zyed Benna et Bouna Traoré. S'en suivent plusieurs semaines de révoltes dans les quartiers populaires...

Zyed et Bouna Marseille n'oublie pas

Ce lundi 18 Mai 2015, 10 ans après, se tenait à Rennes la délibération du procès de deux des quatorze policiers impliqués dans leur mort. Le tribunal a rendu un verdict sans surprise et prononcé la relaxe. Cette décision, qui souligne une énième fois l'éternelle impunité de la police, démontre que le corps judiciaire a choisi de mépriser la souffrance des familles, de nier l'importance des révoltes, et de piétiner le principe même de justice.

Un appel national à se mobiliser avait préalablement été lancé par les familles de Bouna et Zyed.

A Marseille, nous étions une centaines de personnes à nous réunir progresivement à l'angle de la Canebière et de la Rue de Rome. Une banderole en la mémoire des deux disparus y était déployée et un micro y était ouvert. Un jeune d'une vingtaine d'années a exprimé, avec simplicité, ce qu'il a ressenti à l'époque des faits. Puis un étudiant de la Fac de Toulouse a éclairé les personnes présentes sur la situation de Gaetan, étudiant condamné à six mois de prison après avoir été arrêté lors d'une manifestation contre les violences policières. La lettre ouverte de Farid el Yamni (frère de Wissam El Yamni, assassiné par la police le 1er Janvier 2012 à Clermont Ferrand) à la mère de Rémi Fraisse a également été lue.

Nous étions une centaine...

Ensuite, tout le monde s'est spontanément dirigé vers le Palais de Justice, banderole en tête, scandant en choeur des mots d'indignation. Une rangée composée d'une dizaine de policiers en position de défense y attendait le cortège, protégeant le batiment. Nous avons occupés le parvis, tenant notre banderole en leur direction. Ils défiaient nos regards ; nous nous tenions debout. À l'image de Samia, la mère de Mourad (adolescent de 16 ans, tombé d'un balcon, poussé par un policier), qui a tenu dignement à crier sa colère ainsi que sa détermination à se battre pour la mémoire de son fils.

Vers le palais de justice

Jo, du collectif "Angles Morts" a également pris la parole pour rappeler vivement les raisons de notre présence. D'autres témoignages, empreints de révolte et avides de justice, ont continué à se succéder.

Avant de quitter les lieux, nous avons allumé des bougies en la mémoire de Zyed et Bouna tout en marquant "une minute de bruit". Comme pour crier qu'en ce 18 Mai 2015, dans toute la France, le vacarme des vivants a accompagné le silence des morts.

En la mémoire de Zyed et Bouna

L’Assemblée mondiale de la Santé donne son feu vert à l’OMS pour réformer le programme de préparation aux situations d’urgence et d’organisation des secours

Actualités OMS - 23. mai 2015 - 11:00
Les délégués à l’Assemblée mondiale de la Santé ont pris une série de décisions consécutives à l’épidémie de maladie à virus Ebola. Ils ont donné à l’OMS toute latitude pour procéder à des réformes structurelles lui permettant de se préparer et de riposter avec vitesse, souplesse et efficacité aux situations d’urgence et aux flambées de maladie.

Les délégués à la Soixante-Huitième Assemblée mondiale de la Santé ont salué l’engagement qu’a pris l’OMS de réformer en profondeur son action en situation d’urgence, en particulier en présentant des chaînes de commandement et des mécanismes de contrôle clairs et efficaces aux trois niveaux de l’Organisation – Siège, Régions et bureaux de pays.

La PMA et la GPA sont-elles de nouvelles libertés à conquérir ou faut-il en rester à l'actuelle législation en France ?

Infos Mille babords - 23. mai 2015 - 10:00

La Fédération Départementale de la Libre Pensée des Bouches-du-Rhône organise un colloque le :

samedi 23 mai 2015 — MMSH — 10 h à 17 h Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme 5 rue du château de l'Horloge — 13090 AIX en PROVENCE

Intervenants :

L. Brunet : Juriste
D. Goussot : Juriste
Pr P. Jouannet : membre de l'Académie Nationale de médecine
J.S. Pierre : professeur émérite à Rennes I
V. Rozee : démographe
M. Boussel : journaliste, présidera les débats

Ciné-débat « Hope » de Boris Lojkine

Infos Mille babords - 22. mai 2015 - 21:00

« Hope » Film de Boris Lojkine, avec Justin Wang et Endurance Newton

Le vendredi 22 mai à 21h au Cinétoiles à Digne, projection suivie d'un débat du film Hope.

La grande vague de la migration : quelles réalités ?

Organisé par Amnesty International en partenariat avec RESF Digne et la Ligue des Droits de l'Homme.

Débat animé par Sylviane Artufel, d'Amnesty international, habilitée à se rendre en zone d'attente.

http://04.demosphere.eu/files/docs/f-847498e7f4-empty-fname.pdf

En France, la démocratie est au bord du précipice

Infos Mille babords - 22. mai 2015 - 20:00

Salle des sociétés - Rue du jeu de ballon - 13400

- L'agenda /

Les roses noires, film documentaire de Hélène Milano, 2012

Infos Mille babords - 22. mai 2015 - 19:00

Cycle : MarseilleS, les frontières dans la ville

Rencontres – discussions – apéro-dînatoire

Entrée libre et gratuite

Coralie, Kahina, Moufida, adolescentes âgées de 13 à 18 ans, vivent en banlieue parisienne ou dans les quartiers nord de Marseille. Ici, elles interrogent leur rapport au langage, revendiquant leur particularité et l'attachement à l'identité d'un groupe, mais disent aussi la blessure liée au sentiment d'exclusion, au manque. Et puis, au sein de leur quartier, au-delà des mots des garçons qu'elles disent comme un masque qui les protège, elles dévoilent les enjeux intimes de cette stratégie langagière.
Les "roses noires", explique Hanane, 14 ans, ce sont ces filles qui cachent leur féminité. Le voile sombre de la pression sociale et culturelle dissimule la beauté de la fleur. La langue des quartiers, moins qu'une arme, est elle aussi un "bouclier" derrière lequel se cacher, comme le précisera plus tard l'adolescente.

La place des femmes dans le mouvement kurde

Infos Mille babords - 22. mai 2015 - 18:30

Témoignages de :
Béatrice - Université Paris 8 - Saint Denis
Suzan - Assemblée des femmes kurdes - Marseille
Derya - Retour du Kurdistan

Organisé par :
Assemblée des femmes kurdes Marseille
Collectif Marseille-Rojava
Groupe non-mixte de la Plaine

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE