Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Agrégateur de flux

L'existentialisme de Sartre, entre dialectique et phénoménologie (5)

Infos Mille babords - 17. décembre 2014 - 19:00

Héritier critique de la dialectique hégélienne et de la phénoménologie heideggerienne, Jean-Paul Sartre élabore dans L'Être et le Néant une véritable ontologie de la liberté, c'est-à-dire une mise en évidence du fait que la liberté est le mode d'être de la conscience humaine. Pour déployer sa thèse, il place dans une nouvelle perspective les notions philosophiques de phénomène et de négation, de Pour-Soi et de Pour-autrui, par lesquelles se caractérise le rapport de l'individu au monde et à ses semblables. Enfin, il repère dans la mauvaise foi la répugnance à reconnaître sa propre liberté et la tendance à figer dans une essence l'indétermination de l'existence.

Toutes ces notions seront évoquées pas à pas en suivant le déroulement de l'ouvrage, sans qu'aucune connaissance préalable ni aucune lecture exhaustive de l'ouvrage soit nécessaire.

Cycle de 9 séances : les mercredis 12 et 26 novembre ; 3, 10, 17 décembre 2014 ; 7, 14, 21, 28 janvier 2015 ; de 19 à 21 heures.

Ouvert à tous et gratuit, sans inscription (mais il est recommandé de suivre tout le cycle). Conformément à l'esprit de l'Université populaire, chaque séance comporte un exposé d'un peu plus d'une heure, le reste étant consacré à la discussion, à l'échange d'idées ou aux extensions souhaitées par le public.

Les notes et enregistrements des cours sont disponibles au fur et à mesure sur le site www.philosophie-en-liberté.net, ainsi que les archives des cycles précédents.

Pour tout renseignement complémentaire, écrire à :
Annick.Stevens chez numericable.fr

Réunion du RESF Marseille

Infos Mille babords - 17. décembre 2014 - 17:30

de 17h30 à 19h30

resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65 /
www.educationsansfrontieres.org

À l'appel des ouvrières et ouvriers

Infos Mille babords - 17. décembre 2014 - 13:00

Citoyennes Citoyens
Les ouvriers des Moulins Maurel et leurs familles lancent un appel,
il est important de venir avec elles et eux pour surveiller et protéger notre Moulin et faire barrière à un démantèlement qui serait fatal a notre lutte.
Ouvriers/ères des Moulins Maurel


Vendredi 19 décembre :
Soirée de soutien au local de Mille Bâbords
http://www.millebabords.org/spip.php?article27218


Répression aux Moulins Maurel suite à des photos prises sur le site lors de la journée unitaire de luttes, 17 salariés des Moulins Maurel passent à Marseille au tribunal de
Grande instance lundi 15 décembre à 14h

Les 17 personnes sont toutes convoquées au tribunal à la même heure : 14 heures
Il est donc important à partir de 13h30 d être présentEs sur le site des Moulins Maurel pour renforcer l' OCCUPATION.

Expulsion inhumaine à Digne : rassemblement et manifestation

Infos Mille babords - 17. décembre 2014 - 11:30

Suite à la mobilisation réussie de mercredi 10 décembre, décidée dans l'urgence, pour réagir à l'expulsion d'une famille arménienne à Digne-les-Bains, dans des conditions dégradantes, il a été décidé une nouvelle mobilisation :

mercredi 17 décembre, 11h30, place du marché.

Nous nous rendrons ensuite devant la Préfecture.

Nous vous invitons instamment à signer et à faire signer la pétition en ligne :
http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article52057

M. et Mme TOROSYAN et leur fils Edgar ont été expulsés à 4 heures du matin vendredi 5 décembre.

Cette famille était en France depuis 2009. Ils avaient fui l'Arménie, vendant tous leurs biens. Ils n'ont plus rien dans ce pays. Monsieur et Madame Torosyan ont une soixantaine d'année, leur fils âgé de 27 ans est reconnu handicapé (carte MDPH, handicap de 50 à 79%).

En France depuis 5 ans et demi, leurs demandes de régularisations ont été refusées et leur situation était précaire.

Vendredi 5 décembre au soir, ils ont appelé des amis sur Digne-les-Bains et ont raconté la façon dont ça s'est passé : à 4 heures du matin, une douzaine d'hommes et femmes masqués se sont présentés à leur domicile, leur ont demandé de sortir rapidement. Ils ne leur ont pas laissé le temps de prendre des affaires et de s'habiller. Ils ont malmené le père qui refusait de partir. Ils ont été mis dans un avion et le soir même, ils étaient à Erevan en pyjama et chaussons ! Ils n'ont même pas pu prendre leurs papiers indispensables pour la vie en Arménie.

Nous sommes choqués et indignés par les conditions humiliantes imposées lors de cette expulsion.

Rendez vous mercredi 17 décembre sur la place du Marché à partir de 11h30, pour un second rassemblement de protestation.

Venez nombreux, la situation est préoccupante.

http://solidarites04.free.fr/
http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article52057

Contre la réduction de la carte pour une vraie politique d'éducation prioritaire fondée sur des moyens supplémentaires

Infos Mille babords - 17. décembre 2014 - 11:00

Avec les personnels grévistes des établissements et écoles réunis en assemblée générale suite au rassemblement du 9 décembre à la Bourse du Travail, nos organisations exigent :

« – Une seule éducation prioritaire construite dans un réseau cohérent de la maternelle au lycée.
– Aucune sortie du dispositif
– Un financement spécifique pérenne et non à moyens constants : des brigades spécifiques dans le 1er degré, des heures de DHG en plus dans le second et des créations de postes pour
répondre à ces besoins
– Des effectifs plafonnés et pour cela des DHG abondées et des ouvertures de classes.
– La constitution de réseaux RASED complets avec des enseignants formés.
La « refondation » en cours loin de satisfaire ces ambitions créée des injustices et des dysfonctionnements. C'est la raison pour laquelle nous exigeons :
– l'élargissement des dispositions REP/REP+ à tous les personnels titulaires et nontitulaires (primes et pondération).
– Une diminution du temps de travail devant élèves : notamment dans le second degré avec un financement de la pondération prioritairement en Heures Postes. »

Lire le communiqué intersyndical
http://www.millebabords.org/spip.php?article27197

La troisième voie Kurde

Infos Mille babords - 16. décembre 2014 - 19:00

Alors que la Syrie s'enlise dans la guerre civile, les Kurdes de Syrie ont déclaré début 2014 l'autonomie des trois zones de peuplement kurde au nord du pays. Des administrations locales ont été crées, sous l'égide du PYD (Parti Kurde suivant l'idéologie de Ocalan, un des fondateurs du PKK : confédéralisme démocratique, égalité des sexes, autonomie locale)…

Rencontre-débat avec les ouvrières de Latelec (Tunisie)

Infos Mille babords - 16. décembre 2014 - 18:30

Sonia et Monia ont patiemment et secrètement mis en place une section syndicale pour « améliorer le sort des ouvrières et pouvoir parler au directeur ».

Soirée "Femmes en marche" consacrée aux salariées tunisiennes de Latelec, rencontrées en 2013 lors du FSM de Tunis qui se sont battues pour le respect du code du travail et le droit syndical.

Réunion du Collectif On se laisse pas faire

Infos Mille babords - 16. décembre 2014 - 18:00

Réunion du Collectif On se laisse pas faire, aux Crottes, contre Euromed 2.

Échange d'infos et de contacts sur l'avancée du grand projet de restructuration de toute cette partie des Quartiers nord, à la suite d'Euromed 1.

Solidarité avec la féministe et antimilitariste turque Pinar Selek

Infos Mille babords - 16. décembre 2014 - 8:23

Pinar Selek est une militante et sociologue turque féministe et antimilitariste.
Elle est accusée d'avoir commis un prétendu attentat à la bombe au marché aux épices d'Istambul en 1998 (la suite sur le lien)

http://www.millebabords.org/IMG/jpg/pinar_selek-4.jpg

Petit récit de la manifestation contre la THT à Embrun

Infos Mille babords - 15. décembre 2014 - 22:01

Suite à l'appel pour une manifestation contre la THT, le nucléaire et son monde environ 300 personnes se sont réunies à Embrun ce samedi 13 Décembre 2014. L'appel à manifester lancé par quelques individus avait été relayé par des collectifs, des coordinations, des associations de la vallée, de Briançon, de Gap et d'ailleurs.

Un tour a été fait dans le centre d'Embrun. Il y avait de nombreuses pancartes, banderoles où on pouvait lire “Qui sème les volts, récolte la révolte”, “Nos montagnes valent mieux que leurs profits”, “150.000 V, 225.000V, 400.000 V : qui dit mieux ? RTE”. Une pancarte faisait le lien avec les luttes contre la THT et le nucléaire dans le Cotentin, il y avait aussi des drapeaux de la lutte contre le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin (No Tav) et des drapeaux, banderoles de différents collectifs comme Alpi Libre, de la coordination contre les projets nuisibles à Gap ou d'associations comme Sortir du Nucléaire Hautes-Alpes. On pouvait entendre des chansons détournées comme “RTE, tu m'auras pas !” ou des slogans comme : “THT : la tension monte”, “RTE dégage : résistance et sabotage”, “En l'air ou bien sous terre on négociera rien. La THT y'a vraiment pas moyen !”, “Dans la vallée de Haute-Durance, la THT ne passera pas, la THT on sabotera”, “THT, ni ici, ni ailleurs !”

La manifestation a été suivie d'une soupe partagée sur la place de départ. Il y a eu des prises de paroles de collectifs, d'associations ou d'individus. On aussi a entendu parler de la lutte contre la centrale à bois E-On de Gardanne, de la lutte contre le projet de Center Parcs de Roybon, d'un rendez-vous à Bussoleno ce mercredi à 17h30 en solidarité avec des prisonniers-ères de la lutte No TAV (le rendu de leur procès sera donné ce jour : le procureur a requis 9 années de prisons[1]).

Une assemblée a ensuite eu lieu sur la place afin de discuter des suites à donner à cette manifestation et à la lutte contre la THT, le nucléaire et son monde.
Des collectifs locaux se reforment dans la vallée.
Il y aura aussi une soirée le samedi 31 janvier à Châteauroux-les-Alpes avec la projection d'un film sur la lutte contre la THT et le nucléaire dans le Cotentin[2], une assemblée, une soupe et un concert.

Cette petite journée fut vraiment belle : pas mal de monde, beaucoup de rencontres, d'échanges. La détermination et la solidarité s'installe face à la déclaration d'utilité publique du projet de ligne à très haute tension et au monde qui va avec.

En partant de la place, on pouvait lire sur le sol : "THT, la tension monte !”

Pour être tenu-e au courant des prochaines assemblées, des événements publiques, pour contacter des collectifs locaux :
notht05 chez riseup.net

Notes
[1] https://nantes.indymedia.org/articles/30737
[2] http://antitht.noblogs.org/

Émanciper le travail

Infos Mille babords - 15. décembre 2014 - 20:00

Bernard Friot à Marseille
« Le dernier ouvrage de Bernard Friot présente d'une manière limpide la
vision de l'auteur d'une trajectoire de sortie du capitalisme. Pour le
sociologue et économiste, il s'agit de supprimer les institutions majeures
du capitalisme (le marché de l'emploi, la propriété lucrative, le crédit et
la mesure de la valeur par le temps de travail) en s'appuyant sur les
institutions arrachées par la classe ouvrière au XX^e siècle : la
cotisation, le statut de la fonction publique, les retraites, la Sécurité
sociale et la propriété d'usage. Des conquêtes subversives, qu'il nous
appartiendrait de généraliser. »
Source : Laura Raim in Le Monde
Diplomatique
.

Crises et Marchés financiers

Infos Mille babords - 15. décembre 2014 - 19:00

Les marchés sont ils méchants et Le capitalisme a-t-il un avenir ?
Analyser la relation entre les marchés financiers et la, ou les crises, c'est en premier lieu poser la question de la relation de cause à effet : Les Marchés financiers sont ils la source essentielle des crises que nous traversons ou les crises sont elles à l'origine de la déstabilisation des marchés financiers ?
C'est en deuxième lieu se poser la question : Qu'y a-t-il de nouveau sous « les cieux « de la finance qui pourrait remettre en cause le modèle capitaliste ?

avec Jacques ISETTA, Professeur émérite IAE Aix en Provence, Université Aix-Marseille.

Rassemblement de solidarité avec les salariés des Moulins Maurel

Infos Mille babords - 15. décembre 2014 - 13:00

17 meuniers des Moulins Maurel sont assignés devant le Tribunal de Grande Instance de Marseille. Ils occupent "une propriété privée" (leur usine) 2 ont déjà été condamnés : s'engager à ne plus occuper le site ou une amende de 6000 €.

13h. Conférence de presse devant le TGI.

14h. Passage devant le Tribunal.

Soutenons-les contre un patronat abject. Soyons nombreux.

source : PCF 13


Les salariés des Moulins Maurel sont une fois encore assignés au Tribunal de Grande Instance de Marseille par NUTRIXO, pour atteinte à la propriété privée, et en partie à cause de l'organisation de la journée "Portes ouvertes".

Il est appelé à un...

RASSEMBLEMENT LUNDI 15 DÉCEMBRE à 13h30 DEVANT le TGI de MARSEILLE

source : https://www.facebook.com/jeunesnpa.treize

Présence de solidarité avec Abdellah devant le JLD

Infos Mille babords - 15. décembre 2014 - 10:15

compte rendu du RESF 13 à la sortie de l'audience :

Nous étions plusieurs venus pour le soutenir ce matin à l'audience du JLD : Abdellah K., lycéen marseillais de 18 ans, devrait sortir du centre de rétention cet après midi.
La juge a annulé son placement en rétention, compte tenu de la multiplicité des vices de procédure dans son dossier.
Si la préfecture des Hautes Alpes ne fait pas appel, il sortira, mais reste sous OQTF.
Il doit être régularisé pour poursuivre tranquillement ses études .


Abdellah K., lycéen marseillais de 18 ans, toujours au centre de rétention. Il risque l'expulsion !

Abdellah est algérien, élève en CAP Menuiserie au Lycée professionnel privé La Cabucelle, à Marseille.
Il a été arrêté mardi 10 décembre à Gap, alors qu'il s'occupait d'un copain en détresse. Il est d'abord allé au commissariat pour demander de l'aide pour son copain, on lui a répondu que ce n'était pas leur rôle. Ils sont allés à l'hôpital. Pendant que le jeune était pris en charge, Abdellah s'est fait contrôler et embarquer. Le préfet des Hautes Alpes lui a délivré une obligation à quitter le territoire.
Conduit au centre de rétention de Marseille, il risque l'expulsion.
Abdallah est arrivé seul en France, mineur. Il est le cadet d'une famille dont les parents, séparés et remariés chacun, ne veulent plus s'occuper. Il a été pris en charge par l'aide sociale à l'enfance, a appris le français, et jeune majeur, poursuit ses études.
Sa place n'est pas en rétention mais au lycée, il doit être libéré et régularisé !

RDV nombreux à l'audience du JLD (juge des libertés et de la détention) lundi 15 décembre à 10h15 au TGI 49-51 bd F. de Lesseps 13014, Métro Bougainville.

Non à la fermeture des CAF !

Infos Mille babords - 15. décembre 2014 - 10:00

Les accueils des CAF sont maintenant fermés depuis 10 mois ;

  • -> Plusieurs mois d'attente pour obtenir un rendez-vous
  • -> Files d'attente de plusieurs heures dans la rue
  • -> Numéro payant pour prendre rendez-vous (et environ une heure d'attente en ligne soit une vingtaine d'euros)
  • -> Augmentation des contrôles et radiations
  • -> Dossiers qui se perdent
  • -> Précarisation des travailleurs de la CAF

Ces fermetures ont de nombreuses conséquences. Pour les allocataires, c'est des galères financières, des expulsions locatives. Finalement, ça devient tellement compliqué d'avoir accès aux CAF, qu'on abandonne nos allocations. Et pourtant, la moitié de la population a droit à des prestations de la CAF (Aides Pour le Logement, Allocations familiales, Revenu de Solidarité Active, Allocation Adulte Handicapé...).

Au fur et à mesure que la crise s'accentue, les gouvernements au service des patrons s'acharnent sur les chomeurs, les travailleurs et les précaires en les rendants responsables de la crise. Les salariés de la CAF ont déjà été touchés par ces mesures d'austérité (contrats précaires, suppressions de postes). Comme les accueils ne sont pas accessibles, on se retourne vers les salariés des centres sociaux et vers les associations, submergés de travail.

Depuis des mois, nous luttons contre ces fermetures. Des rassemblements ont été organisés, ce qui a forcé la direction à traiter immédiatement un grand nombre de dossiers. Pour nous faire taire, ils ont réouvert les pré-accueils de Gibbes et Malaval. Mais on ne s'arrête pas là.

Nous demandons :

La réouverture des accueils publics des CAF
La gratuité du numéro de téléphone de la CAF
La fin de la répression des allocataires
(indus, suspensions de ressources, radiations)
La fin de la précarisation des travailleurs de la CAF

RassemblementLundi 15 décembre à 10Hà la CAF de MALAVAL

Alternative libertaire, A.P.L 13, Association le Tipi, CGT Chômeurs précaires,
CIP, CNT, CNT SO, Jeunesse Communiste, NPA, PCF 2, 3 et 5ème

TRACT CAF 15 décembre 2014

Prochains rassemblements, manifestations, actions, pour contacter ou rejoindre le collectif :
06 87 71 72 86
collectifantifermeture chez gmail.com

Sivens 26 octobre : un tué

Infos Mille babords - 14. décembre 2014 - 19:56

Notre émission du mardi 9 décembre 2014 à retrouver sur
http://youtu.be/x0gdf2Me3yQ

Dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, sur le site du projet de barrage de Sivens, dans le Tarn, Rémi Fraisse est mort, victime d'un jet de grenade offensive.
Le rapport de l'IGGN, (Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale) paru le 2 décembre 2014, rejette toute faute professionnelle de la part du lanceur de la grenade.

Avec un des membres fondateurs du collectif d'occupation du site, nous revenons sur ces évènements et sur le projet de barrage.

Bonne écoute !


« La Demi Heure Radio-active »,
émission animée par le Collectif Antinucléaire 13 sur Radio Galère
les 2ème et 4ème mardis du mois, à 14h15 en direct et le jeudi en rediffusion de 12h à 12h30 (88.4 fm à Marseille ou sur www.radiogalere.org)

ou en réécoute sur www.radiogalere.org/

et toutes nos émissions depuis juin 2011 à réécouter à partir de notre blog
www.collectifantinucleaire13.wordpress.com
www.collectifantinucleaire13.wordpress.com

Assemblée contre les violences policières

Infos Mille babords - 14. décembre 2014 - 18:00

Comme tous les dimanches à 18h au Kiosque (38 rue Clovis Hugues - Belle de Mai)

Cette assemblée à pour but de réunir toutes nos forces pour s'organiser face aux violences et aux crimes policiers sur Marseille et ne plus restés isolés face à tout cela. Cette assemblée prévoit également d'organiser à Marseille une grande rencontre contre les violences et les crimes policiers. Venez nombreux pour nous aider à mettre en place cet outil !

le Kiosque en toile : http://kiosque13.noblogs.org

Soirée de soutien au Rojava

Infos Mille babords - 14. décembre 2014 - 17:00

Le collectif Marseille-Rojava organise le 14 décembre au Molotov une rencontre festive en solidarité avec les expériences politiques tentées dans cette région kurde de Syrie.

Dès 17h : Info, reportage-vidéo et tchatches. En début de soirée Buffet kurde façon auberge espagnole suivi à 19h d'un grand concert rassemblant Fred Nevché (solo), Samuel KA (power trio), Smaïn (musique kabyle) et QWX (musique kurde).

Entrée et bouffe à prix libre "Maximum de Solidarité"

marseille-rojava chez riseup.net

Grève et Rassemblement mercredi 17 décembre

Infos Mille babords - 14. décembre 2014 - 14:52

Mercredi 17 décembre prochain, le Comité Technique Ministériel doit se réunir pour statuer sur la carte de l'éducation prioritaire au plan national.

Après une première action académique réussie le 9 décembre dernier, les organisations signataires appellent l'ensemble des personnels à renforcer et élargir la mobilisation par la grève et la participation au rassemblement intersyndical qui se tiendra à 11 heures devant la Direction Académique des Bouches du Rhône.

Face à une prétendue refondation, conduite à moyens constants et par redéploiements, qui réduit son périmètre et ses moyens, il est urgent de réaffirmer qu'il n'y a pas d'éducation prioritaire sans moyens supplémentaires !
Avec les personnels grévistes des établissements et écoles réunis en assemblée générale suite au rassemblement du 9 décembre à la Bourse du Travail, nos organisations exigent :

« – Une seule éducation prioritaire construite dans un réseau cohérent de la maternelle au lycée.
– Aucune sortie du dispositif
– Un financement spécifique pérenne et non à moyens constants : des brigades spécifiques dans le 1er degré, des heures de DHG en plus dans le second et des créations de postes pour
répondre à ces besoins
– Des effectifs plafonnés et pour cela des DHG abondées et des ouvertures de classes.
– La constitution de réseaux RASED complets avec des enseignants formés.
La « refondation » en cours loin de satisfaire ces ambitions créée des injustices et des dysfonctionnements. C'est la raison pour laquelle nous exigeons :
– l'élargissement des dispositions REP/REP+ à tous les personnels titulaires et nontitulaires (primes et pondération).
– Une diminution du temps de travail devant élèves : notamment dans le second degré avec un financement de la pondération prioritairement en Heures Postes. »

Tou-te-s en grève mercredi 17 décembre, rassemblement à 11 heures devant la Direction académique des Bouches du Rhône.

Petit journal antinucléaire sur l'actualité de Fukushima et d'ailleurs

Infos Mille babords - 14. décembre 2014 - 13:17

Nouvelles de Fukushima à l'automne 2014
15 novembre 2014

Au moment où Tepco s'apprête à faire de grosses dépenses de communication pour annoncer la fin du transfert du combustible de la piscine de l'unité 4, nous continuons à recevoir des nouvelles du Japon par HORI Yasuo dont les 3 derniers rapports sont riches d'enseignements : Tepco, qui a du mal à dévier l'eau de la nappe phréatique, ne réussit pas plus à geler l'eau des conduits souterrains, le système ALPS sensé décontaminer l'eau pompée tombe régulièrement en panne, on ne sait pas encore comment on va démanteler les 3 réacteurs dont les cœurs ont fondu, on recommence à commercialiser du riz issu de territoires contaminés, la route nationale n°6 a été rouverte malgré sa forte contamination, les Japonais s'opposent toujours à la réouverture des réacteurs nucléaires et les territoires décontaminés par le passé sont à nouveau radioactifs. Tepco, qui ne se reconnaît toujours pas responsable de la catastrophe et qui s'arrange pour diminuer les dédommagements aux victimes, va donc bientôt communiquer sur autre chose…

Rapport de HORI Yasuo du 16 octobre 2014
Traduction : Ginette Martin
Nouvelles à propos de Fukushima et de la situation nucléaire
L'accident de la Centrale nucléaire de Fukushima n° 1 est déjà devenu pour beaucoup de gens une chose du passé, mais à présent les problèmes n'ont pas encore été résolus et ils font planer des menaces sur notre vie. Aujourd'hui, je vais parler de la situation concernant les problèmes nucléaires au Japon.

Comment pourra-t-on diminuer la quantité d'eau contaminée ?
Lorsque le Japon a invité les Jeux Olympiques de 2020, le Premier ministre a déclaré au monde entier que l'eau contaminée était sous contrôle et ne causerait pas de problème aux participants, mais les faits sont tout à fait différents. Il a invité les Jeux Olympiques au Japon avec des mensonges.

La centrale nucléaire n°1 se trouve au-dessus de flux d'eau souterraine, et chaque jour 400 tonnes d'eau pénètrent sous les réacteurs endommagés et se contaminent. Si on ne fait rien de cette eau, elle finira sa course dans la mer, donc elle polluera l'ensemble des mers dans le monde. Pour éviter cela, TEPCO puise cette eau et la met dans d'énormes bassins sur le sol de la centrale. La manière de réduire cette quantité d'eau qui entre est donc cruciale. TEPCO tente de le faire par trois moyens.

1) retirer l'eau avant qu'elle n'arrive à la centrale
TEPCO a commencé à puiser cette eau en mai dernier, avec l'intention d'en réduire la quantité à 100 tonnes, mais le résultat n'est pas encore évident. Depuis août, TEPCO a rendue publique la mise en œuvre d'un autre moyen : retirer l'eau à partir des ponts proches des réacteurs et la rejeter dans la mer après en avoir retiré les substances radioactives, mais les pêcheurs de la préfecture de Fukushima s'y opposent fermement, parce qu'ils ne croient pas TEPCO et ils craignent que cela n'accroisse leur mauvaise réputation ou bien n'augmente le discrédit à propos des poissons qu'ils pêchent.

2) Construire un mur de terre gelée autour des réacteurs détériorés
On prévoit de construire un mur de terre gelée de 1,5 km de long et 30 mètres de profondeur. Pour le construire, on a commencé d'abord par geler les jonctions des bâtiments des réacteurs avec les tunnels souterrains pour retirer l'eau polluée des tunnels, mais pour l'instant on n'a pas réussi. Beaucoup de gens doutent maintenant que l'on réussisse à construire un si grand mur de terre.

3) Retirer les substances radioactives par le procédé ALPS
ALPS est une machine qui peut extraire de l'eau, 62 sortes de substances radioactives, sauf le tritium. On prévoit de mettre pleinement en service trois ALPS, et, d'ici à la fin de mars prochain, de dépolluer 400 000 tonnes d'eau contaminée sur les 470 000 tonnes conservées sur le terrain, mais des dysfonctionnements successifs se produisent sur ces machines et on ne peut toujours pas les faire fonctionner à pleine puissance. En outre, même si on réussit, il restera du tritium dans l'eau "purifiée". On n'a pas encore décidé comment traiter cette eau. TEPCO et le gouvernement, bien sûr, veulent la rejeter à la mer.

Retirer les barres de combustible nucléaire des réacteurs
Pour démanteler définitivement les réacteurs endommagés, on doit d'abord en retirer les barres de combustibles. On a commencé à retirer de leur bassin celles du réacteur No 4 en novembre 2013 et, à ce jour, 80 % d'entre elles ont été enlevées.
Dans les réacteurs n° 1, 2 et 3, les combustibles nucléaires ayant fondu sont tombés vers le bas et on ne sait même pas dans quel état est l'intérieur de ces réacteurs parce que le rayonnement est si fort que les gens ne peuvent pas s'en approcher.

La suite sur : http://www.fukushima-blog.com/

Les effets génétiques des rayonnements ionisants – Genève 2014
Publié le 9 décembre 2014

Forum Scientifique et Citoyen du 29 Novembre 2014 à Genève

Ce forum était organisé par le collectif « IndependentWHO » et « Santé et Nucléaire » qui lutte pour que l'OMS (WHO) remplisse, en toute indépendance, son mandat dans le domaine des rayonnements ionisants.
Depuis plus d'un demi-siècle, les conséquences sanitaires des accidents nucléaires, tels que Tchernobyl et Fukushima, et des activités nucléaires en général ont été cachées au grand public.
L'OMS est complice de cette dissimulation. La raison principale de cette dissimulation est la subordination de l'OMS à l'establishment nucléaire et en particulier à son porte-parole l'Agence Internationale pour l'Énergie Atomique (AIEA) depuis l'accord signé le 28 Mai 1959.
Les demandes de « IndependentWHO » à l'OMS

Les vigies de « IndependentWHO » manifestent silencieusement devant le siège de l'OMS à Genève, tous les jours ouvrables depuis le 26 Avril 2007. Ils manifestent également à Paris, tous les vendredis devant le ministère de la santé, depuis novembre 2012.

Il y avait au Forum 200 à 300 150 (11 décembre:correction par une participante qui a compté) personnes de toutes origines rassemblées dans le calme autour d'auteurs scientifiques internationaux reconnus.

Le représentant de la mairie de Genève est venu confirmer son soutien à la manifestation de Independent WHO devant le siège de l'OMS. Il a précisé que la ville s'engage dans une politique de sobriété énergétique et d'usage des énergies renouvelables.

La suite sur http://www.vivre-apres-fukushima.fr/

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE