Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Agrégateur de flux

Contre la réunion de rentrée de l'Action Française

Infos Mille babords - 14. octobre 2017 - 16:00

Contre la réunion de rentrée de l'Action Française . rendez-vous au cours julien le samedi 14 octobre à 16H

Nous appelons toutes les organisations progressistes et révolutionnaires à appeler également à la manifestation .

Contre le fascisme unissons nous !
No pasaran !

Grande Guinguette de l'Équitable Café

Infos Mille babords - 14. octobre 2017 - 12:30

L'Équitable Café, 14 ans d'existence dont 8 passés sur le cours Julien. Tant d'années faites de débats, concerts, projections, de litres de café, de bières et de produits artisanaux. Tant d'années construites avec vous, et encore l'envie et l'espoir de faire perdurer ce beau projet, jour après jour.

Ainsi le 14 octobre, nous vous convions à notre grande journée guinguette – fête foraine – fête de soutien. Une journée entière où s'entrecroiseront jeux, repas, musiques et fanfare spéciale Marseille, goûter, atelier de réparation de vélos, dégustation de pleurotes, DJ set et autres activités qui viendront se greffer à ce jour déjà bien rempli.

Voici le programme détaillé :

12:30 – 14:00
[Repas]
LES GRANDES TABLÉES DE L'ÉQUITABLE
Un délicieux repas concocté maison, à déguster dedans comme dehors !

13:00 – 17:00
[Atelier Réparation De Vélos]
Dr Youcef déménagera son garage pour un atelier mobile de réparation de vélos à prix libre en faveur de l'Équitable Café, en mélangeant passion et savoir-faire.

14:30 – 19:00
[Tournoi de contrée]
Les inscriptions se font auprès de Laure, contactez là à l'adresse laure chez equitablecafe.org

15:00 – 21:00
[Des jeux en fil rouge]
Plusieurs stands de jeux imaginés par nos soins seront à votre disposition tout au long de la journée, en collaboration avec notre partenaire La Cabane à Jeux.

15:00 – 17:00
[Goûter]
Nous avons même pensé au goûter (c'est pas beau ça ?) : Crêpes, cookies, smoothies et autres petits en-cas sucrés pour combler vos envies.
Miam !

16:00 – 17:00
[Goûter musical]
CRÊPES & KLEZMER
Quoi de mieux pour le goûter que de la musique Klezmer venue tout droit de Bulgarie orientale ! Les Gabians Irascibles sauront ravir vos oreilles et vos estomacs avec leur clarinette acidulée, leur guitare croustillante et leur contrebasse onctueuse !

18:00 – 19:30
[Apéro / Fanfare]
TTGL
La fanfare brass band TTGL, originaire de Marseille, joyeusement éclectique et à la bonne humeur typiquement locale.
Elle réinvestit en s'amusant un petit paquet de standards pour une fanfaronnade de premier choix.

19:00 – 20:30
[Assiettes /casse-croûte]
LES GRANDES TABLÉES DE L'ÉQUITABLE, LE RETOUR
Pour un dîner aux chandelles…Euh non, Les Grandes Tablées de l'Équitable version populaire reviendront vous raviver les papilles avec un dîner à la bonne franquette !

21:30 – 22:30
[concert]
ONCLE ET SES INCARNES
Un groupe Rock N Roll pyjamazz ou Psyckobilly en pyjamazz issu de Cru. C'est à Marseille qu'ils ont fait leurs armes.

La destruction de vaccins à la suite d’une attaque remet en cause les efforts de vaccination dans l’est de la République arabe syrienne

Actualités OMS - 13. octobre 2017 - 22:27
L’Organisation mondiale de la Santé a reçu des informations selon lesquelles une attaque contre des installations médicales dans l’est de la Syrie a entraîné la destruction de la seule chambre froide qui contenait des vaccins dans le district d’al-Mayadeen district, du Gouvernorat de Deir Ezzor.

« Les Herbes Folles »

Infos Mille babords - 13. octobre 2017 - 19:00

« Les Herbes Folles », c'est 2 ans de tournage dans une école alternative de Marseille, des enfants qui jouent, qui pleurent, qui grimpent aux arbres et comptent des cagettes. C'est aussi l'apprentissage d'un vivre-ensemble entre les enfants, entre parents et éducateurs/trices et toute la complexité de la mise en place d'une microsociété. C'est la promesse folle d'un film qui n'apporte pas de vérité pédagogique mais qui ouvre vers d'autres manières de penser l'école et panser notre société.

LES HERBES FOLLES, c'est aussi un film entièrement autoproduit qui a besoin de vous, de nous pour exister !
RDV sur https://www.helloasso.com/associations/artup-13/collectes/les-herbes-folles-1
pour participer à la campagne de financement qui permettra de faire vivre ce film et ses idées.

Présentation du 1er numéro de la revue Panthère Première

Infos Mille babords - 13. octobre 2017 - 19:00

La revue Panthère Première a lancé son premier numéro en septembre 2017 et le présente au Manifesten vendredi 13 octobre.
C'est une revue d'enquêtes, de partage de réflexions, de récits, qui s'intéresse aux différentes manières dont le personnel est politique, en fouillant dans les intersections entre sphères dites privées et sphères systémiques.
Panthère Première taille la part belle à l'image et aux formats courts, joue avec les registres narratifs et vous invite, pour ce premier numéro, à découvrir Quiproclash !, son dossier thématique qui explore la portée subversive des actes de langage.
Rendez-vous vendredi 13 octobre à 19h à Manifesten, pour une présentation du premier numéro par les éditrices et contributrices de la revue !
Bar sur place.

Soirée mongole avec l'association 13 avecToit

Infos Mille babords - 13. octobre 2017 - 18:00

Le mythique groupe CCCP et la divine chorale La Lutte Enchantée assurera l' apéro chanté. Un repas mongol sera également proposé à prix libre, concocté par une famille mongole actuellement hébergée grâce à 13 avec Toit.
L' association 13 avec Toit s'est constituée pour permettre à une famille d'être hébergée durant 3 ans en demandant à des citoyens solidaires de verser une cotisation mensuelle pour payer son loyer.

13 avec Toit . 0661747369
contact : 13avectoit chez gmail.com

Nous sommes la brèche, eux l'effondrement

Infos Mille babords - 12. octobre 2017 - 11:26

« En des temps exceptionnels, des phénomènes normalement considérés comme marginaux deviennent essentiels et dessinent le commun d'une époque. Nous vivons l'un de ces moments. »
Fragments insurrectionnels, Marcello Tari

Le site lundimatin publie un article, « Nous sommes la brèche, eux l'effondrement », du journaliste Rafael Camacho, sur l'auto-organisation du peuple mexicain face aux tremblements de terre récents.

L'article original, en espagnol, a été publié par l'Agence Autonome de Comunications SubVersiones. Vous le trouverez dans ce lien.

Procès-bâillon : Areva déboutée, les antinucléaires relaxés

Infos Mille babords - 11. octobre 2017 - 21:58

Au terme de plus de trois années de harcèlement et d'une procédure sans fin, la justice a tranché : non les antinucléaires de la CAN-SE n'ont pas diffamé Areva par leur propos. Bien au contraire, ils ont permis d'informer en toute honnêteté la population des atteintes sanitaires et à la vie perpétrées par les activités nucléaires ainsi que mis en lumière le noyautage des institutions et la complicité de certains élus avec le lobby nucléaire.

Lire la suite...

http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2017/10/11/Proc%C3%A8s-b%C3%A2illon-%3A-Areva-d%C3%A9bout%C3%A9e%2C-les-antinucl%C3%A9aires-relax%C3%A9s

« Enfermés vivants »

Infos Mille babords - 11. octobre 2017 - 19:30

11 octobre à la Dar Lamifa. Ouverture à 19h30. Début de la projection à 20h - entrée à prix libre

Enfermés vivants est un docu-fiction de Félix Gonzales.

« Il est l'aboutissement d'une réflexion et d'une recherche sur l'univers carcéral. Le film parle de l'enfermement du point de vue des prisonniers. Via le personnage de « l'acteur », il fait s'entrechoquer les univers. Le film décrit la rencontre entre deux mondes et force en quelque sorte le partage d'une expérience de vie (en l'occurrence d'enfermement), pour pousser à la théorisation, à la réflexion, et à l'analyse sociale, psychologique, politique, de la prison. »

Deux anciens prisonniers et un acteur sont invités dans un décor de cellule. Tout les trois vont jouer dans une fiction racontant l'histoire de deux taulards dont le quotidien est chamboulé par la venue de Jean, « l'arrivant ». Ben(GUERRIER) et Franc ont vécu une incarcération différente mais tout aussi difficile. En plus d'interpréter leurs propres rôles dans la fiction, ils se livreront sur leur expérience d'enfermement tantôt avec spontanéité, tantôt avec recul, en allant d'anecdotes en réflexions théoriques. Jean se nourrira de cette rencontre pour renforcer son personnage fictionnel, mais également pour se forger sa propre opinion sur la prison…

"Aux origines de la racialisation de la société française. Les travailleurs coloniaux et étrangers pendant la Grande Guerre"

Infos Mille babords - 11. octobre 2017 - 9:30

La 8ème séance du séminaire permanent "Migration & Travail" 2017 sera consacrée à la présentation des travaux de Laurent Dornel, Maitre de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour et membre du Laboratoire ITEM (Identités, Territoires, Expressions, Mobilités).
Laurent Dornel a soutenu une thèse en 2001 : « La France hostile. Histoire sociale de la xénophobie au XIXe siècle (1815-1914)". Il s'est intéressé depuis à d'autres thèmes comme l'histoire des travailleurs étrangers et coloniaux employés en France pendant la Première Guerre mondiale. Ses recherches s'articulent autour de trois axes : l'histoire du rapport à l'altérité, les figures de l'altérité (l'étranger, le nomade, le vagabond, le tsigane…) ou encore la racialisation de la société française.

Laboratoire d'Economie et de Sociologie du Travail
35, Avenue Jules Ferry
13626 Aix-en-Provence

En 40 ans, les cas d'obésité chez l’enfant et l’adolescent ont été multipliés par dix

Actualités OMS - 11. octobre 2017 - 2:20
D’ici 2022, le nombre des enfants et des adolescents obèses dans le monde sera supérieur à celui des enfants dont le poids est insuffisant

Le mythe de Che Guevara, 50 ans après sa disparition

Infos Mille babords - 10. octobre 2017 - 19:30

Le cinéma le Méliès, la médiathèque Boris Vian et France Amérique Latine proposent une soirée spéciale consacrée à CHE GUEVARA, à l'occasion des cinquante ans de sa disparition, le 9 octobre 1967. Ce sera l'occasion d'analyser cette figure légendaire de la lutte révolutionnaire, et de revenir sur les principaux événements de sa vie et les combats qu'il a menés.
La séance débutera par une conférence de Jean-Marie Paoli de France Amérique Latine, suivie d'un buffet. A 21H débutera la projection du film de Walter Salles, Carnets de voyage, sur la jeunesse du Che, et son périple en moto aux quatre coins de l'Amérique Latine, en compagnie d'Alberto Granado.

12 Rue Denis Papin, 13110 Port-de-Bouc
tel : 04 42 06 29 77

Les paysans en France : résistances, luttes et conscience sociale du Xe au XIXe siècle

Infos Mille babords - 10. octobre 2017 - 19:00

Les paysans ne sont longtemps apparus qu'au moment de leurs révoltes - ce qui pourrait laisser croire que leur quotidien n'est que conflictuel - dans les archives judiciaires, policières, dans les rapports des officiers royaux, avant qu'ils ne prennent eux-mêmes la parole, lors de la rédaction des cahiers de doléances.

Appréhender les paysans par leurs révoltes, c'est s'interroger sur le sens de leur mobilisation et de sa cohérence. Celles-ci s'inscrivent, entre autres, dans la résistance au long processus de remise en cause théorique et pratique des droits collectifs et plus généralement des communs, et à travers eux des communautés paysannes ; processus par lequel s'est finalement imposée une conception exclusive et absolue de la propriété.

Appréhender les paysans par leurs révoltes, c'est aussi s'interroger sur leur politisation, qui ne saurait donc se résumer à une inévitable intégration à l'espace politique national dans le cadre de la démocratie libérale et d'un système représentatif. Cette étude sur les paysans s'arrête au XIXe siècle, dans la France de la troisième République, période où les paysans constituent toujours la majorité de la population française : moment paradoxal, à la fois apogée de la France rurale -"la République en sabots"- et prélude à la "fin des paysans" et à "la fin des terroirs", à la transformation du paysan en agriculteur.

Le cycle se poursuivra les mardis 26 septembre ; 3,10 et 17 octobre ; 7, 14 novembre 2017, de 19 à 21 heures.

Les séances précédentes sont en ligne sur YouTube, en tapant "Université populaire de Marseille".

PUBLIC - PRIVÉ : Journée de grève et manifestation

Infos Mille babords - 10. octobre 2017 - 14:00

Tracts de la CGT
http://cgt13.reference-syndicale.fr/2017/10/tous-mobilises-le-10-octobre/
http://cgt13.reference-syndicale.fr/files/2017/10/tract-10-oct-fp-.pdf

Tract de Solidaires

Tract de la CNT 13

Assemblée Générale unitaire appelée par Solidaires et le Front Social à l'issue de la manifestation : 18 heures au Kiosque, haut Canebière

Contre la casse de la fonction publique

Infos Mille babords - 10. octobre 2017 - 11:00

Manifestation unitaire contre la casse de la fonction publique

Pour la première fois depuis 10 ans, tous les syndicats de la fonction publique appellent à la grève et à manifester ensemble. Des syndicats important du secteur privé (Sanofi, Arkéma, etc.) seront présents du fait de la tension sociale provoquée par les ordonnances du Macron.

La manifestation ira jusqu'à la préfecture.

Toutes et tous en grève le 10 octobre !

Un gouvernement qui tape sur l'école

Conceptions pédagogiques rétrogrades, autonomie accrue des établissements du 2nd degré et de leurs directions, réforme annoncée du baccalauréat ou encore sélection à l'entrée de l'Université : le projet d'école du gouvernement ne manque pas de nous inquiéter. En plus de fragiliser le service public d'éducation, il s'en prend également aux travailleurs et travailleuses de l'éducation par la suppression massive des CUI ou ses attaques contre les fonctionnaires. Un gouvernement qui tape sur la fonction publique Le ministre du Budget a assuré que le gouvernement appliquerait l'objectif de suppression de 120 000 postes dans la fonction publique d'ici à la fin du quinquennat dont 50 000 dans la Fonction Publique d'État. C'est un vrai choix de société que fait le gouvernement : en fragilisant encore les services publics, le gouvernement s'attaque à l'ensemble de la population et veut casser le lien social, les solidarités. Au contraire, SUD éducation 04 revendique la création immédiate de postes à hauteur des besoins. Enfin, le rétablissement du jour de carence c'est‐à‐dire le non-remboursement du premier jour d'un arrêt maladie même si celui‐ci ne dure qu'une journée est une insulte aux salarié-e-s de la Fonction publique en même
temps qu'une attaque contre leur rémunération.

Hausse de la CSG : bonjour l'arnaque !

Macron a annoncé remonter le pouvoir d'achat des salarié‐e‐s du privé en supprimant d'un côté les cotisations salariales maladie et chômage prélevées uniquement sur les paies des salarié‐e‐s du privé et en augmentant d'un autre côté la CSG qui finance la protection sociale et qui est prélevée sur les salaires de toute‐s les salarié‐e‐s, du privé comme du public, sur les pensions de retraites et les allocations de chômage.
Macron joue la division en faisant payer aux retraité‐es, aux chômeur‐euse‐s et aux fonctionnaires les "augmentations" de salaires du privé. Les fonctionnaires devraient payer 3 à 4 milliards d'euros de cotisations sociales supplémentaires chaque année. Les scenarii proposés par le gouvernement pour compenser cette perte ne sont pas suffisants et ont été rejetés par les syndicats : d'abord ils ne concernent que les personnels en poste au 1er janvier 2018. Quid de nos futur-es collègues ? Ensuite ils reposent sur l'instauration d'une indemnité alors même que les indemnités ne sont pas prises en compte dans le calcul de la retraite. Dans le même temps, la réforme de l'ISF va faire perdre 2 milliards d'euros à l'État au profit des plus riches alors que le gouvernement précédent leur avait déjà fait plus de 30 milliards de cadeaux fiscaux !

Des attaques coordonnées contre les salarié-e-s

C'est bien une logique globale que met en place le gouvernement en privilégiant les plus riches au détriment des plus fragiles. Dans le privé comme dans le public, nous sommes visés par des réformes qui s'inscrivent dans la même stratégie. Plutôt que de morceler les ripostes, l'heure est à unifier nos luttes.
L'expérience l'a prouvé : les journées d'actions isolées ne suffiront pas à elles seules à faire plier le gouvernement.

C'est pourquoi SUD éducation 04, avec l'Union syndicale Solidaires 04, appelle à se réunir sur nos lieux de travail et à discuter de l'ancrage d'une
grève reconductible et interprofessionnelle.

https://04.demosphere.eu/files/import-images/87eaf91e5cc9a619cbdd2006591514c3.png

https://04.demosphere.eu/rv/1909

Celle-ci doit se construire dans chaque secteur, y compris l'éducation.

L’OMS va établir une commission de haut-niveau sur les maladies non transmissibles

Actualités OMS - 10. octobre 2017 - 2:52
L’objectif de la Commission est d’identifier des moyens novateurs pour infléchir l’impact des plus importantes causes de décès dans le monde et prolonger l’espérance de vie de millions de personnes.

Rendez-les-nous vivants !

Infos Mille babords - 8. octobre 2017 - 19:30

Le site lundimatin publie, dans son numéro #116, des extraits du livre de John Gibler "Rendez-les-nous vivants !" sur la disparition des 43 étudiants de l'École Normale Rurale d'Ayotzinapa.

Le 26 septembre 2014 plusieurs dizaines d'étudiants de l'école Ayotzinapa se rendent en bus à Iguala pour manifester contre le gouvernement. Arrêtés par la police et livrés à la mafia locale des « Guerreros Unidos », on recensera 27 blessés, 6 morts et 43 disparus. Le maire de la ville ainsi que sa femme sont considérés comme les commanditaires de ces enlèvements, ils fuient la ville avant d'être arrêtés à Mexico. Dans toute sa monstruosité, cette affaire incarne la collusion entre pouvoirs politiques et mafias au Mexique, s'ensuivront des mobilisations sans précédent dans le Guerrero, contre la mafia et contre l'État.

« Rendez-les-nous vivants ! Histoire orale des attaques contres les étudiants d'Ayotzinapa », de John Gibler, est très certainement l'ouvrage traduit en français le plus à même de raconter cette histoire, ses enjeux et ses logiques. Nous en publions deux extraits cette semaine, trois ans plus tard. Dans celui-ci vous pourrez lire la présentation de l'éditeur ainsi que la préface de l'auteur à l'édition française. Le second article compile une sélection de témoignages oraux recueillis sur place.

Projection : "Snowden"

Infos Mille babords - 7. octobre 2017 - 20:30

Un hiver de chien (Paris 1870-1871), une histoire du siège de Paris

Infos Mille babords - 7. octobre 2017 - 17:00

Victor Hugo qualifia la période s'étirant de juillet 1870 à juin 1871 de « Terrible ». Elle commença par la déclaration de guerre de la France à la Prusse et s'acheva par l'écrasement de la Commune de Paris, la Semaine Sanglante, le massacre des ouvriers parisiens par l'armée française. « Le sol de Paris est inondé de sang et jonché de cadavres. Le spectacle est affreux. Il servira de leçon », déclara Adolphe Thiers. Entre temps, Napoléon III fut fait prisonnier par les Prussiens à Sedan, le Second Empire s'écroula, la Troisième République fut déclarée, la Prusse et ses alliés, vainqueurs, s'unifièrent pour créer une grande Allemagne et sacrèrent Guillaume empereur. Et Paris vécut un siège effroyable de 5 mois.
C'est cette époque méconnue de l'Histoire que Fred Morisse nous narre dans
un Hiver de chien.
Le froid terrible, la Seine gelée, les températures descendant jusqu'à -18°.
Les maladies qui emportaient les plus faibles. Le manque de nourriture, les animaux de la ville qui payèrent un effroyable tribut à la guerre. Oiseaux, rats, chiens, chats, chevaux finirent en pâtés, en steaks, en entrecôtes…Les animaux des zoos, eux, régalèrent les fins palais de la population aisée des beaux quartiers. Ce furent aussi les départs en ballons pour communiquer avec l'extérieur, le retour aléatoire des pigeons qui ramenaient sous leurs ailles des nouvelles de la province. Les civils qui s'engagèrent en masse dans la Garde nationale, les batailles autour de Paris pour rompre l'encerclement des armées allemandes, le bombardement de la ville. Le peu d'entrain du gouvernement dit de « la Défense nationale » à lutter contre l'ennemi, redoutant plus encore les ouvriers que les Prussiens. Les clubs politiques où l'on commença à crier à la trahison et à réclamer l'instauration de la Commune pour
remplacer ce gouvernement. Un hiver de chien nous plonge aussi dans un Paris en partie disparu, alors en plein travaux haussmanniens.
Quartier populaire et ouvrier s'il en fut, quartier des tanneurs, des chiffonniers, des blanchisseurs, le 13e arrondissement sert de cadre à la trame du roman. La Butte-aux-Cailles, les Gobelins, la Glacière, et la Bièvre, dont les deux bras coulaient encore à ciel ouvert. À travers le regard d'un bande de gosses et du chien Floréal, ce roman nous fait revivre le quotidien du peuple de Paris, et fera découvrir à celles et ceux qui la connaissent mal cette période de l'Histoire. Membre de la maison d'édition Chant d'orties, peintre et illustrateur, Fred Morisse est aussi l'auteur de nouvelles et romans adulte et jeunesse s'inscrivant dans la lignée de la littérature sociale.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE