Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 1 jour 52 min

14h : Conférence "Qui sont les poules ?" par Sébastien Moro

18. novembre 2018 - 15:00

De 14H à 16H

CONFÉRENCE : "Qui sont les poules ?"

Sébastien MORO est vulgarisateur scientifique, créateur de la chaîne Youtube « Cervelle d'Oiseau », co-auteur du blog de vulgarisation sur les poissons « Les paupières des poissons », chroniqueur sur la cognition animale au sein du podcast « Les Carencés », et rédacteur scientifique au sein du magazine « Véganes ».

En mars 2018, Sébastien MORO nous avait déjà témoigné sa confiance en donnant à Marseille une conférence sur le thème « Qui sont les Poissons ? ». Salle comble, grand public présent, le rendez-vous avec la connaissance fut un réel succès.

Et c'est donc de nouveau avec son inégalable talent à rendre audible au plus grand nombre ce que la science – et l'éthologie en particulier – a à nous apprendre, avec un rythme ponctué d'humour qui ne laisse aucune place à l'ennui ou au désintérêt que Sébastien MORO nous parlera des poules, nous expliquera qui elles sont… Car, il faut bien l'avouer, ces oiseaux un peu dinosaures sont bien méconnus… Le moment est venu d'y remédier !!!

De 17H à 19H30

TABLE RONDE PARTICIPATIVE sur le thème de la CONVERGENCE DES LUTTES

Des intervenant-e-s attendu-e-s qui ne mâchent pas leurs avis et le souhait d'une INTERACTION avec l'assemblée pour une TABLE RONDE PARTICIPATIVE dont la discussion centrale sera LA CONVERGENCE DES LUTTES.

De l'ambiance et de l'humeur en perspective pour avancer communément,

pour réfléchir ensemble au pourquoi de la nécessité de lier les luttes !


Le spécisme est une construction mentale véhiculée par nos sociétés modernes. Il repose sur des croyances arbitraires et implique un classement entre individu.e.s.

L'antispécisme s'y oppose en revendiquant l'abolition de la domination humaine sur les autres animaux, par l'arrêt de leur exploitation. Il ne sert qu'un but, permettre à chacun.e de voir ses intérêts fondamentaux respectés : vivre, libre et sans souffrance.

À ce titre et en vertu de ce principe crucial d'équité, il paraît indispensable de tenir compte des luttes sociales humaines. L'oppression ne connaît pas de frontière, les besoins fondamentaux non plus.

Tout comme le spécisme, nous devons condamner le sexisme, le racisme, l'homophobie, la transphobie, le classisme, le capacitisme, l'âgisme, la grossophobie , la putophobie ; en somme, l'oppression au sens large et la marchandisation qui découle d'un système sociétal capitaliste qui dicte le devenir des individu.e.s en les désignant telles des machines à produire ou tels des objets à consommer. Il s'agit de rigueur, d'honnêteté intellectuelle et de cohérence.

Nous invitons donc toute personne et/ou tout mouvement anti-discriminatoire, ou aspirant à l'être, à échanger avec nous lors du déroulement de cette table ronde. -------

Avec la déjà participation de :

— –> GÉRALDINE FRANCK, de « woman tax » (tumblr), du collectif Droits Humains pour Tou-te-s, membre du Collectif anti crasse qui lutte contre toutes les formes de domination.

Géraldine Franck, que nous sommes très heureux-ses de retrouver engagée dans cette discussion particulièrement importante !

— –> RÉPLIQUE ÉTHIQUE

Dont la page Facebook (que nous vous invitons à visiter) a pour but de servir de base de données afin de fournir du matériel militant. L'idée étant de centraliser des connaissances, autant sur les luttes elles-mêmes que sur l'esprit critique, afin de penser au plus juste et de mieux communiquer.

— –> FLORENCE DELLERIE

Qui outre ses multiples travaux mis au service des droits des animaux et des luttes pour la justice sociale, ses outils visuels et explicatifs mis à disposition des militant-e-s et du grand public, nous a fait découvrir cette année ses talents de conférencière, avec une clarté de communication admirable qui ne saurait exclure qui que se soit des réflexions très larges ou inséparables des stratégies militantes.

LIEU : La Dar Lamifa / 127, rue d'Aubagne – 13006 Marseille

ENTRÉE À PRIX LIBRE

RESTAURATION VEGAN À PRIX LIBRE

POUR TOUTE LA DURÉE DU FESTIV'ALARM : EXPOSITION DES PHOTOGRAPHIES DE LUDOVIC SUEUR


Ludovic Sueur n'est pas « simplement » un grand photographe, qui avec immensément de poésie et de sensibilité nous offre son regard afin que nous nous posions sur la beauté des animaux.

Ludovic Sueur nous amène aussi à une vision antispéciste, en considérant chaque animal comme un individu à part entière et non pas simplement comme un représentant de son espèce.

Une vision qui invite également à la réflexion sur l'exploitation animale, plaçant l'éthique derrière chacun de ses clichés.

Consulter l'événement Facebook du Festiv'ALARM

Suivre toute la programmation du Festiv'ALARM

Conférence + Dédicace + Stands artistiques et militants / Dédicaces + concerts

17. novembre 2018 - 14:00

APRÈS-MIDI :

CONFÉRENCE EXCEPTIONNELLE DE JEAN-LUC DAUB : « DES ANIMAUX ET DES ABATTOIRS » – TÉMOIGNAGE D'UN ANCIEN ENQUÊTEUR DANS LES ABATTOIRS FRANÇAIS

Jean-Luc DAUB est l'auteur de"Ces bêtes qu'on abat." Journal d'un enquêteur dans les abattoirs français 1993-2008 » (Éditions de l'Harmattan, 2009). De formation d'éducateur technique spécialisé, Jean-Luc Daub a travaillé dans le secteur médico-social en milieu hospitalier fermé auprès de personnes lourdement touchées par un handicap mental ou psychique. Il a travaillé plus particulièrement auprès de nombreux-ses adultes autistes ou ayant des troubles autistiques.

Et Jean-Luc Daub a également été enquêteur dans les abattoirs français durant 15 années. Depuis l'arrêt de cette dernière profession, en plus de son engagement auprès de personnes handicapées, devenu vegan, il a continué de mener en parallèle une activité dévouée à la défense des droits des animaux, notamment aujourd'hui avec la création de son propre REFUGE : LA FERME D'HENNI LE COCHON (dont nous soutiendrons en cette journée la démarche du mieux et du plus que nous pourrons).

Mais l'engagement de Jean-Luc DAUB emprunte aussi d'autres routes, comme pour cette conférence qui l'amènera depuis l'Alsace jusqu'à Marseille, afin de nous livrer son TÉMOIGNAGE UNIQUE, bouleversant… Factuel pourtant… Objectif assurément… Un témoignage qui a la capacité de se faire entendre par un large public, qui donne la possibilité de répondre à des questionnements étendus… Ou précis.

C'est un GRAND MOMENT que nous attendons avec beaucoup d'impatience et d'espoir.

La conférence sera suivie d'une discussion-débat avec le public, et cette dernière sera co-animée par une alliée de poids, Michèle PETTINELLI.

LIEU : La Dar Lamifa / 127, rue d'Aubagne – 13006 Marseille

ENTRÉE À PRIX LIBRE

Page Facebook de la FERME D'HENNI LE COCHON

ATTERRISSAGE SUR MARS D'INSOLENTE VEGGIE POUR UNE SÉANCE DE DÉDICACE, AVEC SON TOUT PROCHAIN OUVRAGE, sa 4ème BD qui sortira en octobre 2018 : « ILS SONT PARMI NOUS »

INSOLENTE VEGGIE BANNIERE SITE
IV EN DEDICACE
INSOLENTE VEGGIE ILS SONTPARMI NOUS

ATTENTION !
Insolente Veggie est de retour, elle est toujours très très méchante et elle est plus en forme que jamais ! Salon de l'agriculture, vitamine B12, abattoirs et éthique : rien ne résiste à son humour décapant ! Toujours là pour mettre les points sur les i, sans jamais verser dans la caricature… Avec elle, tout remettre en question est un plaisir assumé !

Instant rare, présence rare : à louper si l'on a vraiment envie de se manger les doigts jusqu'au trognon et de ne pas profiter de repartir avec ces « ILS SONT PARMI NOUS » dédicacés sous le bras !

STANDS ARTISTIQUES et MILITANTS / DÉDICACES

AVEC :

STÉPHANIE VALENTIN, violoniste, compositrice et interprète de chansons engagées. Illustratrice et animatrice 2D/3D, créatrice de logiciels ludo-éducatifs (Prix multimédia jeunesse des Adelouzes), conceptrice des sites Veganimo et Frimie pour sensibiliser les enfants à la cause animale et créatrice également d'une ligne de vêtements bio sur le thème de la condition animale dont une partie des bénéfices est reversée à des associations.
Stéphanie Valentin se fera un plaisir de dédicacer son livre jeunesse “Pouiki le petit cochon”, paru en auto-édition en 2017.Nous espérons que vous serez nombreux-ses à venir la rencontrer !

FLORENCE DELLERIE, illustratrice indépendante, spécialisée dans les illustrations de nature (zoologie, botanique, mycologie, environnement…) ; et autrice. Elle est également entomologiste et photographe amatrice ; et passionnée par les sciences naturelles. Florence Dellerie est végane depuis 2014 et met, autant que possible, son travail au service des droits des animaux et des luttes pour la justice sociale.
Elle met de nombreux visuels et fiches explicatives à disposition des militant-e-s.
Ainsi, l'ALARM ne passe plus un salon sans afficher ses travaux, permettant au public de s'informer rapidement et efficacement sur plusieurs thèmes liés à la lutte antispéciste.

Venez rencontrer cette artiste militante au grand cœur !

LAYLA BENABID, illustratrice free-lance et autrice jeunesse.
Passionnée par le dessin depuis toute petite, elle a d'abord travaillé dans différents domaines avant de décider de faire de sa passion un métier.
Elle se lance en free-lance en 2010, travaillant l'illustration pour différents publics ainsi que le graphisme.
Fin 2011, elle décide de se lancer dans l'aventure de l'édition jeunesse et se fait rapidement remarquer !
Layla Benabid, aussi, est engagée activement dans la lutte contre le spécisme et contre toutes les autres formes de dominations et discriminations envers les humain-e-s et les non humains.

C'est autour de son stand rempli de petits animaux adorables dessinés tout en douceur, en humour, mais aussi portant des messages militants, que nous vous invitons à venir la rencontrer et à profiter d'une séance de dédicace concernant les plusieurs ouvrages qu'elle a créés.

CAROTIDE (carotis) : Les carotides sont des vaisseaux très importants puisqu'ils sont les seuls à faire passer le sang et donc l'oxygène du cœur vers le cerveau. Naturaliste hallucinée, ésotérique et passionnée, Carotide tente à travers son univers artistique de transmettre une réflexion militante autour de la condition Animale, Humaine et Environnementale.

SOIRÉE : DEUX CONCERTS ! STÉPHANIE VALENTIN + RES TURNER

Deux artistes qui ne ménagent ni leur temps, ni leurs convictions ni leurs engagements en faveur des animaux non humains et des humain-e-s et un immense plaisir de les accueillir pour cette 6ème édition du Festiv'ALARM !

L'art, la musique, les instruments, le chant, le style, peuvent prendre bien des formes et pourtant s'unir sur les mêmes fonds et dans une même lutte… C'est une explosion de talent et d'émotions fortes qui nous attend pour cette soirée du 17 novembre ! Rien de moins. Absolument rien de moins.

Et d'ailleurs ces deux là se sont déjà croisé-e-s… Elle et il nous réservent un fantastique moment d'union artistique…

===> 1ère partie de la soirée, CONCERT de STÉPHANIE VALENTIN !

===> 2ème partie de la soirée, CONCERT de RES TURNER !

LIEU : La Dar Lamifa / 127, rue d'Aubagne – 13006 Marseille

ENTRÉE À PRIX LIBRE

RESTAURATION VEGAN À PRIX LIBRE

POUR TOUTE LA DURÉE DU FESTIV'ALARM : EXPOSITION DES PHOTOGRAPHIES DE LUDOVIC SUEUR


Ludovic Sueur n'est pas « simplement » un grand photographe, qui avec immensément de poésie et de sensibilité nous offre son regard afin que nous nous posions sur la beauté des animaux.

Ludovic Sueur nous amène aussi à une vision antispéciste, en considérant chaque animal comme un individu à part entière et non pas simplement comme un représentant de son espèce.

Une vision qui invite également à la réflexion sur l'exploitation animale, plaçant l'éthique derrière chacun de ses clichés.

Consulter l'événement Facebook du Festiv'ALARM

Suivre toute la programmation du Festiv'ALARM

« LA TARTINE D'OR » Grande soirée de soutien à New Hope Animal Rescue + Concert de Velvtetine

16. novembre 2018 - 20:00

« LA TARTINE D'OR » est une Grande soirée de Soutien organisée POUR le Refuge NEW HOPE ANIMAL RESCUE (NHAR) et à la création prochaine de son SANCTUAIRE, sous la forme d'un CONCOURS très LUDIQUE et GOURMAND pour toustes, qui élira la MEILLEURE TARTINE DU MONDE (parce que nous sommes toujours à Marseille !).

LE PRINCIPE : les candidat-e-s proposeront à un jury d'expert-e-s (certifié-e-s par l'ALARM) en « tout ce qui peut se déguster sur une tartine » une dégustation de leur préparation (exclusivement SALÉE et houmous exclu). Chaque tartine concourante devra bien sûr être VEGAN et devra être proposée en quantité suffisante (pour 10-15 personnes) pour que la dégustation puisse se poursuivre par le public qui aura aussi son goût, son vote à dire, et surtout son soutien à apporter.

Les trois finalistes seront récompens-é-e-s par des supers supers supers lots, dont LE trophée « Tartine d'Or 2018 » !

Un appel à candidature sera bientôt lancé.

Tout du long, la soirée sera animée avec humour, convivialité et solidarité.

Un membre de l'équipe de New Hope Animal Rescue (également co-fondateur de l'ALARM qui a quitté Marseille (mais pas l'ALARM !) pour rejoindre l'Angleterre en tout début d'année) sera présent pour nous raconter l'histoire de NHAR, son travail acharné à sauver des vies, son GRAND PROJET DE CRÉATION PROCHAINE D'UN SANCTUAIRE, ses espoirs, mais malheureusement aussi ses difficultés.

QU'EST-CE QUE NEW HOPE ANIMAL RESCUE ?

NHAR est un refuge et un centre de réhabilitation pour de nombreux et très différents animaux, en passant par des chiens et chats, aux petits oiseaux domestiques, jusqu'aux chevaux, cochons et animaux dits de ferme. Leur spécialité se concentre sur les pires cas de négligences.

Une expansion vers un site plus grand permettra d'agrandir de façon phénoménale le nombre d'animaux que l'association pourrait sauver et aiderait à implanter un sanctuaire qui pourrait continuer à fonctionner sur du long terme. En arrivant à déménager vers un endroit plus grand, NHAR pourra recevoir et s'occuper de plus d'animaux de ferme tels que des agneaux, des veaux, comme d'autres animaux dits domestiques qui sont abandonnés.

TOUS LES FONDS RÉCOLTÉS LORS DE CETTE SOIRÉE

SERONT INTÉGRALEMENT REVERSÉS A NEW HOPE ANIMAL RESCUE

LIEU : La Dar Lamifa / 127, rue d'Aubagne – 13006 Marseille

ENTRÉE & DÉGUSTATION À PRIX LIBRE

Page Facebook de NEW HOPE ANIMAL RESCUE



*

CONCERT DE VELVETINE

Pour clore en musique cette Grande Soirée de Soutien, le groupe VELVETINE nous fait le grand honneur de se produire en CONCERT !

Pour celles et ceux qui connaissent bien l'ALARM, vous savez combien les membres de ce groupe vegan marseillais nous sont chers, combien ils méritent les plus grandes scènes, combien ils ont engagé leur travail d'artistes au service de la libération animale et de l'antispécisme, combien depuis de nombreuses années ils soutiennent marches, manifestations, et événements des plus importants concernant les animaux non humains.

Si vous ne les connaissez pas encore… Dépêchez-vous ! Venez les voir, les entendre, les écouter !

C'est avec des guitares, des voix et des machines que Velvetine distille un rock teinté d'électro à la poésie sauvage. En trouvant ses racines tant dans la musique ethnique que dans le rock noisy, Velvetine colore son univers puissant et tourmenté d'harmonies et de sonorités subtiles.

Au fil du temps, l'univers de Velvetine s'est enrichi de constructions et de structures sonores qui renforcent toute l'originalité de cette formation atypique et créative. Elle propose sur scène un mélange unique de parties écrites et improvisées qui emmènent les spectateurs-trices dans un univers parfois sombre et mélancolique mais aussi plein d'espoir. La grande complicité du trio des musiciens de Velvetine guide le public dans des ambiances calmes puis tendues et puissantes…

Page Facebook de VELVETINE

Site officiel de VELVETINE

POUR TOUTE LA DURÉE DU FESTIV'ALARM : EXPOSITION DES PHOTOGRAPHIES DE LUDOVIC SUEUR


Ludovic Sueur n'est pas « simplement » un grand photographe, qui avec immensément de poésie et de sensibilité nous offre son regard afin que nous nous posions sur la beauté des animaux.

Ludovic Sueur nous amène aussi à une vision antispéciste, en considérant chaque animal comme un individu à part entière et non pas simplement comme un représentant de son espèce.

Une vision qui invite également à la réflexion sur l'exploitation animale, plaçant l'éthique derrière chacun de ses clichés.

Consulter l'événement Facebook du Festiv'ALARM

Suivre toute la programmation du Festiv'ALARM

Festiv'Alarm VIème Édition

15. novembre 2018 - 19:30

LE FESTIV'ALARM VIème ÉDITION SE DÉROULERA À MARSEILLE
DU 15 AU 18 NOVEMBRE 2018 !

!!! RÉSERVEZ VOS DATES !!! SOYEZ LÀ !

Pour la 6ème année, des personnes extraordinaires, absolument engagées dans la lutte pour la libération animale, répondent présentes pour cet événement annuel… Elles deviennent les piliers de soutènement de ces 4 JOURNÉES-SOIRÉES de novembre.

Et diverses briques vont finir de construire ce Festival pour la Libération Animale et l'Antispécisme à Marseille : Projection d'un grand FILM documentaire, TÉMOIGNAGE exceptionnel, CONFÉRENCES-discussions-débats, EXPOSITION, grande SOIRÉE DE SOUTIEN pour la création future d'un SANCTUAIRE, DÉDICACES, CONCERTS, TABLE RONDE PARTICIPATIVE, restauration vegan, stands militants, associatifs et artistiques, infokiosque…

ET VOUS ! Toutes et tous, que nous attendons de plus en plus nombreuxses chaque année.


+ d'infos sur https://alarm-asso.fr

Projection du film : "Empathy"

15. novembre 2018 - 19:30

EMPATHY

Un film documentaire espagnol de Ed Antoja, qui a remporté le « Prix du Public du Greenpeace Film Festival » en 2017

/ Durée 1h15
/ En version sous-titrée en FRANÇAIS
/ TOUT PUBLIC

SYNOPSIS : Ed est chargé de réaliser un documentaire pour tenter de changer les mœurs de la société qui portent préjudice aux animaux. Mais, étant lui-même très loin du monde de la défense des droits des animaux, il se rendra compte que pour être porteur d'un tel projet, il doit se convaincre lui-même. Le simple processus de documentation, la réalisation du documentaire ainsi que les échanges avec Jenny, une collaboratrice de la fondation qui lui demande ce film, lui serviront pour contraster ses doutes et chercher des réponses sur une manière de vivre responsable envers les animaux. Une série de nouveaux projets qui affecteront ses habitudes alimentaires, vestimentaires, les produits qu'il consomme, mais aussi ses loisirs, et qui entreront en confrontation avec son entourage proche : famille, amis et collègues de travail. Un projet qui transformera son mode de vie pour toujours… Ou pas !

De façon décalée et bienveillante, tous les abus et les aberrations de l'utilisation des animaux dans notre société, chiffres et faits à l'appui, se révèlent.

LIEU : La Dar Lamifa / 127, rue d'Aubagne – 13006 Marseille

ENTRÉE À PRIX LIBRE

RESTAURATION VEGAN À PRIX LIBRE

Site officiel du film EMPATHY

POUR TOUTE LA DURÉE DU FESTIV'ALARM : EXPOSITION DES PHOTOGRAPHIES DE LUDOVIC SUEUR


Ludovic Sueur n'est pas « simplement » un grand photographe, qui avec immensément de poésie et de sensibilité nous offre son regard afin que nous nous posions sur la beauté des animaux.

Ludovic Sueur nous amène aussi à une vision antispéciste, en considérant chaque animal comme un individu à part entière et non pas simplement comme un représentant de son espèce.

Une vision qui invite également à la réflexion sur l'exploitation animale, plaçant l'éthique derrière chacun de ses clichés.

Consulter l'événement Facebook du Festiv'ALARM

Suivre toute la programmation du Festiv'ALARM

Liberté pour les 3+4 de Briançon

8. novembre 2018 - 10:00

Jeudi 8 novembre 2018 aura lieu à Gap le procès de 7 militant.e.s dont 4 Français.e.s, 2 Suisses et une Italienne.
Celleux-ci risquent 10 ans de prison et 750.000 euros d'amende.
Il leur est reproché « l'aide à l'entrée sur le territoire français d'étrangers en situation irrégulière, le tout en bande organisée » à l'occasion de la marche de solidarité du 22 avril dernier.
Cette manifestation au caractère spontané était une réaction aux provocations racistes et dangereuses du groupuscule Génération Identitaire qui depuis la veille bloquait en toute impunité le col de l'Échelle.

Suite à cette marche, 3 militant.e.s ont été mis en détention provisoire durant 11 jours, puis assignés à résidence durant plus de 25 jours. Illes ont finalement été remis.e.s en liberté dans l'attente de la décision du Conseil Constitutionnel sur le délit de solidarité.
Cette décision, tombée le 6 juillet, n'a en rien affecté leur situation, toujours pénalement répréhensible. En effet, le Conseil Constitutionnel a décidé que la solidarité devait se réduire à apporter une aide humanitaire ponctuelle côté français à celles et ceux qui, au péril de leur vie, parviennent à franchir la frontière. Ne seraient donc pas répréhensibles ceux qui aideraient par hasard, sans remettre en cause les politiques migratoires ; et condamnables celles et ceux qui s'organiseraient en solidarité !

Suite à cette décision, quatre nouvelles personnes ont été placées en garde à vue et se retrouvent également poursuivies, pour les mêmes motifs.

Leur procès à tous les 7 se déroulera le 8 novembre prochain au Tribunal de Gap.

Cette convocation groupée en justice fait suite aux nombreuses pressions et tentatives d'intimidations que subissent depuis des mois les personnes solidaires.
Elle s'inscrit aussi dans un contexte de renforcement de la violence des politiques migratoires depuis de nombreuses années. Ce durcissement touche plus particulièrement les personnes en exil qui en sont les principales victimes (enfermement, renvoi, délit de faciès, vol, passage à tabac, menace à l'arme à feu, intimidation, ... ).

Pourtant, dans le même temps, la solidarité qui refuse cette mise en danger des personnes est passible d'une accusation de trafic d'êtres humains alors qu'elle cherche à prévenir les risques mortels en montagne et à faire respecter les droits et les libertés fondamentales de plus en plus sacrifiés au profit d'exigences sécuritaires et identitaires.
Cette situation désastreuse et injuste qui prévaut à la frontière nous pousse aussi à adopter un regard critique sur les dysfonctionnements de cette société capitaliste (histoire esclavagiste et coloniale, pillage des ressources, changement climatique, corruption, guerres impérialistes,...) dont des milliers d'exilé.es subissent les conséquences. Au-delà du soutien aux 7 personnes convoquées en justice, nous tenons à ce que la solidarité qui se manifestera lors de ces mobilisations soit une occasion de témoigner de notre solidarité aux personnes en exil perpétuellement criminalisées et déshumanisées, de dénoncer les violences et mécanismes sociétaux dont elles sont victimes et de faire des propositions pour un monde plus accueillant pour toutes et tous.

A cet égard, nous appelons à un rassemblement de soutien le plus large possible le 8 novembre devant le tribunal à Gap ainsi qu'à des actions de soutien décentralisées partout, en amont et jusqu'à la date du procès !

Les frontières sont humaines et non naturelles, à nous de les défaire !

Résistance et Solidarité sans frontières !

Les comités de soutien Français, Suisse et Italien aux 3+4 de Briançon

Le tract :

Appel à mobilisation internationale


Rassemblement Nous voulons des coquelicots

2. novembre 2018 - 19:30

Deuxième rassemblement des coquelicots à Marseille.
Vendredi 2 novembre au quai du port, en face de la mairie, 18h 30.

https://www.facebook.com/events/288687768402085/

Si vous souhaitez participer au mouvement il y a quelques petites choses à faire déjà, vous pouvez fabriquer ou acheter des coquelicots (en pins, en impression sur des tee-shirts :
https://nousvoulonsdescoquelicots.org/les-outils/ etc..)
faire signer l' appel :
https://nousvoulonsdescoquelicots.org/l-appel/

L'évènement Facebook pour la France (vendredi 2 novembre) :
https://www.facebook.com/events/572463793172038/
c' est dans l' idéal mensuel.

Prochain arrêt : Utopia, de Apostolos Karakasis

25. octobre 2018 - 20:30

La projection sera suivie d'un débat avec Marco Gastine, producteur du film et avec Claude Paraponaris, directeur de Recherche au LEST - CNRS.

Lors de la fermeture de l'usine grecque de matériaux de construction Vio.Me à Thessalonique, 70 employés courent le risque de ne plus jamais trouver de travail. Ils décident d'occuper l'usine et de la faire fonctionner eux¬-mêmes. Sur les ruines de l'économie la plus ravagée d'Europe, une utopie égalitaire est en train de naître. Mais un an après l'occupation, des conflits internes surgissent. La coopérative des travailleurs de Vio.Me décide d'orienter la production en fabriquant des savons, des détergents naturels, respectueux de l'environnement pour porter le message « d'un mode de vie radicalement différent ». La chaine de solidarité s'étend à toute l'Europe où les produits Vio.Me sont diffusés par des collectifs, des syndicats, des coopératives.
Depuis 5 ans, l'aventure continue !

Renseignements au 06 42 37 78 55
http://deconnomistes.org/v2/

« Salarié.e.s contre MacFia », film de Alain Barlatier

23. octobre 2018 - 18:30

Les 77 salariés du restaurant McDo de Saint-Barthélémy à Marseille ménent depuis de nombreux mois une lutte implacable pour la sauvegarde de leur emploi et leur dignité de travailleurs ? Au printemps dernier, les responsables syndicaux apprennent que leur restaurant va être vendu à une société sans bilan ni perspective, prétendant implanter un restaurant asiatique hallal Un cabinet d'audit démontre le côté fallacieux de ce montage. Plainte est déposée pour escroquerie et les salariés obtiennent gain de cause le 7 septembre devant le TGI de Marseille

Nos 77 irréductibles ont su mobiliser un quartier entier et les élus de tout bord. L'alchimie de leur victoire repose aussi sur cette démarche. Et le combat continue … Salarié.e.s contre MacFia est le récit inachevé d'une lutte exemplaire.

Notre association dénonce sans reläche les agissements des multinationales comme Mac Do, champion de l'évasion fiscale . Voici que prés de chez nous, à Marseille, des salariés font reculer ce systéme bien huilé . Venez débattre avec nous en présence du réalisateur et de représentants des salariés.

Razan, une trace du papillon, documentaire de Iyad Alasttal

22. octobre 2018 - 19:00

Razan qui portait sa blouse d'infirmière quand elle a été visée, a été tuée d'une balle dans la nuque par un sniper israélien.
Les morts ont un visage, ce ne sont pas que des nombres, et aujourd'hui c'est celui de la jeune infirmière bénévole Razan Achraf Al-Najjar, assassinée hier à Gaza par l'armée israélienne, qui interpelle notre regard. Un visage qui s'ajoute à la longue liste des 120 morts et des millliers de blessés victimes ces dernières semaines des snipers de l'armée israélienne.
Lire la suite :
http://www.assopalestine13.org/spip.php?article1774&id_evenement=434

« Famille roms, le choix de l'accueil »

22. octobre 2018 - 19:00

En septembre 2012, un important groupe de familles roms « atterrissait » à Gardanne, chassées en dernier lieu de Marseille. Le maire de la ville donnait son accord pour les accueillir au Puits Z, ancien carreau de mine en friche...

« Wild Plants » / « Les mauvaises herbes »

20. octobre 2018 - 18:30

18h30 & 20h30

Chiendent, collectif militant de jardiniers du dimanche, vous invite au dernier cinéma en plein air de l'année ! Et fera honneur à son nom en vous proposant deux films en exclusivité qui interrogent notre rapport au sauvage en nous et autour de nous : « Les Mauvaises Herbes » de Mathilde Mistral et Leïla Porcher (en présence des réalisatrices) suivi de « Wild Plants » de Nicolas Humbert.
Entre les deux, soupe de courges, salade de betteraves et autres petites surprises culinaires à partir de nos récoltes automnales.

* en cas de mauvais temps, la soirée aura lieu au Polygone étoilé, 2 rue Massabo, 13002 Marseille !
En cas de doute, pour avoir confirmation du lieu,
écrivez à cynodon chez riseup.net !
À vite !

Tous à Lannemezan pour la libération de Georges Abdallah

20. octobre 2018 - 14:00

Georges Abdallah, militant communiste libanais, combattant pour la lutte de libération nationale de la Palestine, est incarcéré dans les geôles de l'État français depuis plus de 34 ans. Condamné à perpétuité pour complicité dans des actes de résistance revendiqués par les Fractions armées révolutionnaires libanaises, alors que son pays le Liban, était envahi par les troupes sionistes, il est libérable depuis 1999. Malgré deux libérations prononcées par le tribunal d'application des peines, Georges Abdallah est maintenu en prison : la justice française, aux ordres d'un gouvernement soucieux de préserver les intérêts impérialistes français au Moyen-Orient, maintient Georges Ibrahim Abdallah en prison depuis 34 ans. Aujourd'hui, il est le plus ancien prisonnier politique en Europe. Il entrera, le 24 octobre prochain dans une 35e année de détention.

Georges Ibrahim Abdallah est un prisonnier politique qui n'a ni regrets ni remords pour le combat qu'il a toujours mené et qu'il poursuit aujourd'hui pour la justice, la liberté et l'émancipation des peuples opprimés. Ce combat s'inscrit pleinement sur le terreau des luttes actuelles. C'est le combat des révoltes justes et légitimes de celles et ceux qui s'opposent à l'offensive capitaliste et à ses guerres impérialistes, à la politique de dépeçage du Moyen-Orient menée depuis plus d'un siècle pour empêcher la constitution d'une nation arabe unifiée. C'est le combat de toutes celles et ceux qui font face à la violence répressive d'État, qui s'abat sur eux pour tenter de les bâillonner, que ce soit dans la rue, dans les quartiers populaires ou pour les militants politiques et syndicaux. Ce combat de toute une vie est aussi le nôtre !

Il est de nos luttes, nous sommes de son combat ! C'est pourquoi nous appelons toutes celles et ceux qui comme nous, sont aux côtés des peuples en lutte, au côté de la résistance Palestinienne, qui combattent le capitalisme, l'impérialisme, le sionisme, le colonialisme avec la complicité des États arabes, à se joindre à nous pour exiger la libération de Georges Abdallah lors de la manifestation devant la prison de Lannemezan (65), le samedi 20 octobre 2018.

Un minibus au départ de Marseille RDV : 6h le samedi 20 octobre devant la Faculté Saint Charles
Inscription : http://liberonsgeorges.samizdat.net/non-classe/tous-a-lannemezan-pour-georges-abdallah/

Pour aider au financement : https://www.lepotcommun.fr/pot/99sds8ij

Contact et information sur la page Facebook :
https://m.facebook.com/FreeGeorgesAbdallah
sur le site : http://liberonsgeorges.samizdat.net/ Georges Ibrahim Abdallah PACA

Aube Dorée : Une Affaire Personnelle, documentaire d'Angélique Kourounis

19. octobre 2018 - 19:30

Synopsis
Une journaliste enquête depuis des années sur l'organisation du parti néo nazi grec Aube Dorée
L'effondrement économique, l'instabilité politique, et les relations familiales sont au premier plan de ce documentaire qui essaie de comprendre ce qui se passe dans la tête des Aubedoriens qui se posent en victimes du système.
Une Aube Dorée qui ne s'est jamais cachée quant à son idéologie. Ses scores aux élections dans le passé étaient peut être négligeables, mais cette idéologie défendue par une partie du clergé, cultivée par la plupart des média, et transmise par le système politique est devenue le terreau sur lequel l'organisation a pu se développer.
La réalisatrice approche la question d'Aube Dorée via ses propres obsessions, ses inquiétudes et ses peurs. Elle a dédié plusieurs années de travail à ses recherches autour du parti néo nazi grec qui occupe toujours la troisième place sur l'échiquier politique grec après des décennies d'actions meurtrières. C'est son troisième film sur la question, et le premier documentaire d'auteure.

« Mon homme est juif, un de mes fils gay, un autre anar et moi féministe de gauche, fille d'immigré. Si Aube Dorée vient aux affaires notre seul problème sera dans quel wagon nous monterons. »

Présentation du livre Essentialité

19. octobre 2018 - 19:00

Essentialité éd La Courte Echelle/Éditions Transit

Extrait du prologue de l'ESSENTIALITÉ du Singulier à l'Universel, de l'Universel au Singulier de Luc Enoka Camoui et Georges Waixen Wayewol, auteurs, écrivains et poètes Kanak

Sommes-nous ce cerf-volant qui aime surfer dans les courants libres des airs, à la recherche de sensation grisante dans l'espace infini. Mais que l'idée de liberté totale fait craindre la perte d'un confort sécuritaire imaginaire, au point d'oublier notre beauté et notre dignité. Habitué au régime de semi-liberté, le colonisé dans sa liberté apprivoisée a du mal à rompre le très colonial cordon ombilical, avec son maître, sur son droit que seul ce dernier peut aliéner unilatéralement. Qui rompra le lien à la place du colonisé, certainement pas le colonisateur ?
Nidoish Naisseline faisait part de son expérience coloniale en ces termes : « […] j'ai pris conscience de quelque chose d'essentiel : le colonisé n'est pas seulement quelqu'un qu'on exploite, c'est aussi quelqu'un que l'on prive de beauté. »
La beauté est réservée à l'homme civilisé européen. Par une énième mascarade des pouvoirs, les possibilités de penser, de jouir du beau, de produire des théories et de devenir souverain restent presque inaccessibles. Et si par bonheur nous parvenions à y accéder, c'est dans un format pré-établi que notre Graal se trouve. La résistance demeure et les pratiques intellectuelles avec.
Dans un texte encore non publié pressenti pour la préface de l'essentialité, Hamid Mokaddem, auteur de Nouvelle-Calédonie, écrivait : « Dans ces contradictions, les intellectuels et créateurs, impliqués par le pli inégalitaire du monde, produisent des lieux-dits, des lieux-communs, proches, voisins, juxtaposés. À leur tour, les créateurs recomposent leurs pratiques intellectuelles avec les nouvelles formes d'impérialismes. Dans ces superpositions entre l'ici et l'ailleurs, les artistes font tous l'épreuve des assujettissements ... ».
L'essai est restitué avec le style kanak. Il est provocateur parce qu'éthique. Il révèle le message en donnant du sens aussi à l'esthétique. C‘est un ordre anti colonial, dans la manière d'amener librement la pensée intellectuelle. Ainsi se décline le concept de l'essentialité, qui pour se désaliéner, veut que le postulat subversif ne soit assujetti à aucune contrainte normative du moment, et ne doit répondre à aucun diktat du monde hermétique de l'écriture.


Lectures-contes
20 octobre à 16h à la librairie Transit
Rentrée littéraire du Congo(s)
Avec Doyen Hopiel Ebsiata, Maha Lee Cassy, Kayro et Jorus Mabiala

Les pieds sur terre - Documentaire de Baptiste Combret et Bertrand Hagenmüller - 2017

19. octobre 2018 - 19:00

CYCLE AUTOMNE 2018 : "Occuper l'espace public ! "

Projection - débat- Apéro dînatoire -

"Ici, on ne fait pas de politique, on la vit !"

Batiste Combret et Bertrand Hagenmüller, sociologue et réalisateur de films documentaire sont allés entre décembre 2012 et mai 2015 interviewer des habitants du Liminbout, un « hameau » situé sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Ce « lieu de passage » est l'un des rares endroits où les différents types d'habitants se croisaient.
Agriculteur historique, paysans syndicalistes, locataires surendettés venus chercher une autre vie, squatteurs y apprennent à vivre et à lutter ensemble au quotidien.
« Ici, disent-ils, on ne fait pas de la politique : on la vit. »
Loin des représentations habituelles de la ZAD, le film est une immersion dans le huis-clos de ce village devenu au fil des années symbole de la lutte contre l'aéroport et son
monde. À travers un documentaire, les deux auteurs ont su montrer que malgré les différences, les habitants de ce petit hameau contribuaient ensemble à
construire un autre monde.

Cercle de Silence

18. octobre 2018 - 17:30

de 17h30 à 18h30

Après le cercle : Rencontre bavarde, à 18h45 dans les locaux de la Cimade (8 rue Jean-Marc Cathala 13002), pour faire un bilan de ces rassemblements.

Appel à manifester contre la réforme du système des retraites

18. octobre 2018 - 10:30

Les neuf organisations de retraitées appellent ensemble leurs adhérent-e-s à manifester ce jeudi 18 octobre dans toute la France pour s'opposer au projet de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS 2019) qui métamorphose notre retraite actuelle en une allocation sociale pouvant être adaptée au gré du gouvernement et des marchés financiers.
Cette transformation préfigure le système à points dont la valeur du point, sans aucune garantie, sera fixée au dernier moment là aussi en fonction du marché.
L'UNIRS/Solidaires13 et les 9 organisations retraité/es appelle à un grand rassemblement à 10H30 devant le Medef13, place du Général de Gaulle, pour rejoindre ensuite la Préfecture où la motion unitaire reprenant le texte du groupe des 9 (" Notre pension en danger... un avant goût de la réforme") sera déposée.
Six autres associations de retraité-e‐s (dont Police, Gendarmerie, PTT, agriculteurs, etc.) viendront manifester derrière les cortèges des 9 organisations syndicales. La colère des personnes retraitées finira par devoir être entendue par ce gouvernement.

Rassemblement de soutien aux salarié.e.s des McDonald's devant le Tribunal

18. octobre 2018 - 10:00

Le franchisé de plusieurs Mac Do de Marseille a les mêmes méthodes que son enseigne : terreur, licenciements abusifs et vigiles pour casser la grève... Ketchup avarié sur le burger : du fric mis sur la table pour faire dégager les militants syndicaux !

Mac Do, c'est une longue histoire d'exploitation.

En 2017, une grève à Villefranche de Rouergue a duré six mois suite au licenciement d'un salarié. Là aussi un franchisé est à la manœuvre. Mais la patte managériale Mac Do est dans l'ombre.

Aujourd'hui aux États-Unis, de nombreux cadres de Mac Do sont accusés de pratiquer le harcèlement sexuel comme méthode de management.

À Marseille, le conflit a démarré avec la vente de six enseignes de la région à un repreneur, Mohammed Abassi, qui en possède déjà huit. Ses méthodes : intimidation et vigiles avec pour objectif la liquidation du Mac Do de St Barthélémy, considéré comme un véritable bastion.

Un patron ça licencie énormément ! Ça cogne aussi !

Grèves, occupations et manifestations sont le quotidien des salarié.e.s de Mac Do depuis cinq mois. Leur combat tenace a permis de gagner aussi au tribunal. La cession du Mac Do de St Barthélémy a été annulée en septembre.

Cependant, jamais à Marseille chez Mac Do le niveau de violence n'a été aussi haut. Au Mac Do Chave une représentante syndicale est harcelée par sa hiérarchie qui enchaine les mesures vexatoires à son encontre, elle a même été victime d'une agression ayant entrainée une ITT de 3 jours ! Et ce n'est pas un cas isolé ! du Mac Do de Félix Barret à celui de Grand Littoral, les représentants syndicaux sont harcelés, intimidés et poussés vers la porte. Placardisation, agressions verbales, agressions physiques, arme braquée sur la tête sont les méthodes utilisées contre les salarié.e.s.

Face à l'escroquerie patronale et à sa violence, l'action solidaire s'est exprimée le 9 octobre, lors de la manif intersyndicale, par l'intervention devant (et dans) 3 Mac Do, salarié.e.s Mac Do et manifestant.e.s solidaires de leur lutte côte à côte. Cette action solidaire doit se poursuivre, s'amplifier et devenir notre arme.

Rendez vous 16 octobre au Mac Do Chave à 18 heures 30

Prochain rendez-vous jeudi 18 octobre devant le TGI de Marseille à 10 heuresrassemblement de soutienpour gagner l'annulation de la vente des 5 autres restaurants

Pour suivre la lutte des Mac Do, une page Facebook : « Christian Buisson ».
Caisse de grève en ligne : https://www.leetchi.com/c/tous-ensemble-du-13014

Premiers signataires : ATTAC Marseille, CNT-SO, CNT-STICS, LDH Marseille, NPA, Mouvement de la paix, PG, UNEF Aix-Marseille, UNL, Union syndicale Solidaires 13

Tract + Lutte des MacDo Marseille : un peu d'historique :

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Powered by Drupal, an open source content management system