Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Actualités OMS

Syndiquer le contenu
Mis à jour : il y a 1 heure 21 min

De nouvelles données montrent que les taux de mortalité de l’enfant n’ont jamais baissé aussi vite

16. septembre 2014 - 14:30
De nouvelles données publiées aujourd’hui par les Nations Unies indiquent que les taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans ont diminué de 49% entre 1990 et 2013. La réduction annuelle moyenne s’est accélérée - dans certains pays elle a même triplé - mais l’ensemble des progrès ne satisfont toujours pas les objectifs mondiaux qui sont la diminution de deux tiers de la mortalité chez les moins de cinq ans d’ici 2015.

Les nouvelles estimations du rapport 2014 Niveaux et tendances de la mortalité infantile (Levels and Trends in Child Mortality) montrent que, en 2013, 6,3 millions d’enfants de moins de cinq ans sont décédés principalement de causes évitables, soit environ 200 000 de moins qu’en 2012; néanmoins, ce chiffre représente toujours près de 17 000 décès d’enfants par jour.

L’OMS accueille avec satisfaction l’important soutien des États-Unis d’Amérique à la lutte contre Ebola

16. septembre 2014 - 10:00
L’OMS accueille avec satisfaction la contribution du gouvernement des États-Unis d’Amérique, augmentant de façon significative leur précédent apport à la lutte contre Ebola en Afrique de l’Ouest.

Ce nouvel engagement consiste en un soutien à l’Organisation des Nations Unies et à d’autres partenaires internationaux afin d’aider les gouvernements de la Guinée, du Libéria, de la Sierra Leone, du Nigéria et du Sénégal dans leur lutte contre l’épidémie.

L’OMS se félicite de la contribution de la Chine pour lutter contre Ebola en Afrique de l’Ouest

16. septembre 2014 - 10:00
L’OMS se félicite de la décision du Gouvernement de la République populaire de Chine d’envoyer une équipe de laboratoire mobile en Sierra Leone pour renforcer les capacités d’analyse de laboratoire pour la maladie à virus Ebola dans le pays.

La contribution chinoise fait suite à l’appel de l’OMS à élargir l’assistance apportée aux efforts de lutte contre Ebola en Afrique et aux demandes adressées par le gouvernement de la Sierra Leone.

Déclaration en conférence de presse: le gouvernement cubain annonce un soutien substantiel à l’OMS pour son action contre Ebola

12. septembre 2014 - 11:01
Bonjour,

merci aux représentants des médias de leur présence.

L’OMS se félicite de l’envoi de médecins cubains pour la riposte au virus Ebola en Afrique de l’Ouest

12. septembre 2014 - 11:00
L’OMS se félicite de l’engagement pris par le gouvernement cubain de détacher 165 professionnels de santé chargés de prodiguer des soins contre la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Parmi ces renforts récemment annoncés figurent des médecins, des infirmiers, des épidémiologistes, des spécialistes de la lutte anti infectieuse, des experts des soins intensifs et des agents de mobilisation sociale. Ces personnels seront concentrés en Sierra Leone.

«Si l’on veut livrer cette guerre contre Ebola, nous devons disposer des ressources nécessaires pour mener le combat», a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé. «Je suis extrêmement reconnaissante au gouvernement cubain pour sa générosité et à ces professionnels de santé pour l’aide qu’ils nous apportent face à la plus grave flambée d’Ebola jamais connue. Cet appui permettra d’obtenir des résultats significatifs en Sierra Leone.»

La situation d’Ebola reste stable au Sénégal

12. septembre 2014 - 3:27
La situation au Sénégal, qui a confirmé son premier cas de maladie à virus Ebola le 29 août, reste stable. Jusqu’à présent, 67 contacts proches du cas initial ont été identifiés et suivis deux fois par jour

Deux d’entre eux ont manifesté des symptômes et ont eu des tests, dont les résultats ont été négatifs pour le virus Ebola. Trois autres cas suspects ont également été testés dans l’ensemble du pays, avec des résultats négatifs.

La situation de la maladie à virus Ebola au Libéria nécessite le recours à des interventions non conventionnelles

8. septembre 2014 - 3:27
Au cours des dernières semaines, une équipe OMS d’experts des situations d’urgence a travaillé avec le Président Ellen Johnson Sirleaf et des membres de son gouvernement afin d’évaluer la situation de la maladie à virus Ebola au Libéria.

La transmission du virus Ebola au Libéria est déjà intense et le nombre de nouveaux cas augmente de manière exponentielle.

Premier rapport de l’OMS sur la prévention du suicide

4. septembre 2014 - 12:14
Plus de 800 000 personnes meurent chaque année de suicide, soit une toutes les 40 secondes, révèle le premier Rapport mondial de l’Organisation mondiale de la Santé sur la prévention du suicide, publié aujourd’hui. Environ 75% des suicides sont commis dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

L’intoxication par pesticides, la pendaison et les armes à feu sont les méthodes les plus fréquentes au niveau mondial. Les données de l’Australie, du Canada, des États-Unis, du Japon, de la Nouvelle-Zélande et de plusieurs pays européens montrent que le fait de limiter l’accès à ces moyens peut aider à prévenir les décès par suicide. Une autre manière d’y parvenir serait l’engagement des gouvernements nationaux à élaborer et à mettre en œuvre un plan d’action coordonné. Aujourd’hui, seuls 28 pays possèdent des stratégies nationales de prévention du suicide.

Ebola: situation à Port Harcourt au Nigéria

3. septembre 2014 - 3:27
Le ministère de la Santé à Port Harcourt (Nigéria) a désormais notifié 3 cas confirmés de maladie à virus Ebola à Port Harcourt, le centre d’exploitation pétrolière du pays. D’autres cas suspects sont en cours d’investigation.

Le virus Ebola a été importé au Nigéria par un passager aérien infecté, qui est arrivé à Lagos le 20 juillet et qui est décédé 5 jours plus tard. L’un des proches contacts à Lagos s’est enfui de la ville, où il était en quarantaine, pour se faire soigner à Port Harcourt.

Analyse virologique: aucun lien entre la flambée d’Ebola en Afrique de l’Ouest et celle en République démocratique du Congo

2. septembre 2014 - 3:27
Les résultats du séquençage viral des échantillons provenant de la flambée d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) ont été reçus la nuit dernière. Le virus est de l'espèce Zaïre et appartient à une lignée ayant le lien le plus étroit avec le virus de la flambée d’Ebola de 1995 à Kikwit (RDC).

La souche Zaïre du virus est autochtone dans le pays. Le premier virus Ebola est apparu en 1976 lors de flambées pratiquement simultanées en République démocratique du Congo (alors Zaïre) et le Soudan du Sud (alors partie du Soudan).

L’OMS présente sa «feuille de route» pour intensifier l’action internationale contre la flambée d’Ebola en Afrique de l’Ouest

28. août 2014 - 11:00
L’Organisation mondiale de la Santé publie aujourd’hui une «feuille de route» pour orienter et coordonner l’action internationale contre la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

Le but est de mettre fin à la transmission partout dans le monde dans les 6 à 9 mois, tout en gérant rapidement les conséquences de toute nouvelle propagation internationale éventuelle. Le document reconnaît également la nécessité de s’occuper, en parallèle, du large impact socio-économique de la flambée.

L'OMS appelle à prendre des mesures plus fortes contre les risques pour la santé liés au climat

27. août 2014 - 11:00
Une action rapide pour lutter contre le changement climatique et ses conséquences pourrait apporter des bénéfices pour la santé dont on était auparavant peu conscient. Par exemple des changements dans les politiques énergétiques et des transports pourraient éviter chaque année des millions de décès dus aux maladies provoquées par les niveaux élevés de pollution de l’air.

De bonnes politiques énergétiques et des transports pourraient également permettre de réduire la charge de morbidité associée à la sédentarité et aux accidents de la circulation.

Un nombre sans précédent de médecins et d’autres agents de santé infectés par le virus Ebola

25. août 2014 - 3:27
À bien des égards, la flambée de maladie à virus Ebola qui touche actuellement l’Afrique de l’Ouest est sans précédent, en particulier parce qu’une forte proportion de médecins, d’infirmiers, d’infirmières et d’autres agents de santé ont été infectés.

À ce jour, plus de 240 agents de santé sont tombés malades en Guinée, au Libéria, au Nigéria et en Sierra Leone, et plus de 120 sont décédés.

Un agent de santé dépêché sur le terrain par l’OMS reçoit des soins après un dépistage positif du virus Ebola

24. août 2014 - 14:01
L’OMS met tout en œuvre afin qu’un agent de santé international qu’elle a dépêché en Sierra Leone et qui a contracté le virus Ebola bénéficie des meilleurs soins possibles et puisse notamment être évacué vers un autre établissement de soins, si nécessaire.

Les agents de santé internationaux jouent un rôle important dans la riposte à la flambée de maladie à virus Ebola. Même avant l’éclatement de la flambée, la région d’Afrique de l’Ouest la plus touchée par la maladie était confrontée, après plusieurs années de conflit, à l’affaiblissement et à la fragilité du système de santé et à une pénurie d’agents de santé. Les moyens supplémentaires apportés par les experts internationaux du domaine de la santé sont essentiels pour épauler les agents locaux qui interviennent en première ligne.

Ebola: raisons pour lesquelles l’ampleur de la flambée a été sous-estimée

22. août 2014 - 3:27
L’ampleur de la flambée d’Ebola, notamment au Libéria et en Sierra Leone, a été sous-estimée pour un certain nombre de raisons.

De nombreuses familles cachent chez elles les malades. Comme il n’y a pas de traitement, certains pensent que les êtres chers qui sont infectés seront mieux entourés à domicile pour mourir.

Données empiriques sur les traitements expérimentaux contre le virus Ebola

21. août 2014 - 3:27
Des cliniciens travaillant au Libéria ont informé l’OMS que deux médecins et une infirmière ont désormais reçu le traitement expérimental contre le virus Ebola, le ZMapp.

L’infirmière et l’un des médecins ont vu une amélioration marquée de leur état. L’état du deuxième médecin reste grave, mais avec une légère amélioration.and one of the doctors show a marked improvement. The condition of the second doctor is serious but has improved somewhat.

Situation de la maladie à virus Ebola au Nigéria et en Guinée: des signes encourageants

19. août 2014 - 3:27
La flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest continue à évoluer, des cas ayant été confirmés en Guinée, au Libéria, au Nigéria et en Sierra Leone. À l’heure actuelle, aucun cas n’a été confirmé nulle part ailleurs dans le monde.

La situation à Lagos, au Nigéria, où le premier cas importé a été détecté en juillet, paraît rassurante. À l’heure actuelle, les 12 cas confirmés dans cette ville font tous partie d’une seule chaîne de transmission. Les personnes infectées à partir du cas initial sont des membres du personnel médical ayant participé au traitement, un patient du même hôpital et un agent du protocole ayant été en contact très étroit avec le patient.

Déclaration sur les voyages et les transports en rapport avec la flambée de maladie à virus Ebola

18. août 2014 - 12:01
La flambée actuelle de maladie à virus Ebola aurait débuté en Guinée en décembre 2013. Cette flambée donne désormais lieu à une transmission dans la communauté en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, et récemment un voyageur malade en provenance du Libéria a contaminé un petit nombre de personnes au Nigéria avec qui il avait été en contact direct.

Le 8 août 2014, l’OMS a déclaré la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest urgence de santé publique de portée internationale en vertu du Règlement sanitaire international (2005).

Journée mondiale de l’aide humanitaire: l’OMS appelle à protéger les personnels de santé lors des conflits et catastrophes

18. août 2014 - 11:00
L’ampleur, la complexité et la fréquence des situations d’urgence majeures étant en augmentation dans le monde, l’Organisation mondiale de la Santé appelle à ce que l’on cesse de viser les personnels de santé dans les conflits et autres crises humanitaires, en violation du droit fondamental à la santé.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire célébrée comme chaque année le 19 août, l’OMS attire l’attention sur la poursuite des attaques contre des personnels de santé, des hôpitaux, des dispensaires et des ambulances en Syrie, à Gaza, en République centrafricaine, en Iraq, au Soudan du Sud et dans d’autres régions.
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE