Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Actualités OMS

Syndiquer le contenu
Mis à jour : il y a 26 min 17 sec

Il n’y a désormais plus de transmission du virus Ebola au Nigéria

20. octobre 2014 - 3:27
Les rapports de situation, présentés sous forme de tableaux et envoyés au Siège de l’OMS par le bureau du Nigéria, n’indiquent aucun cas depuis 42 jours.

L’OMS déclare officiellement qu’il n’y a désormais plus de transmission du virus Ebola au Nigéria.

Déclaration de l’OMS suite à la fuite d’un document interne publié dans les médias

18. octobre 2014 - 21:21
Certains médias se sont procurés récemment un document interne de l’OMS; il s’agissait de la première ébauche d’une étude rédigée par une petite équipe chargée de retracer la chronologie des événements lors de l’épidémie de maladie à virus Ebola en vue d’un examen ultérieur. Le contenu de ce document n’a pas encore été vérifié ni revu par les membres du personnel de l’OMS engagés au départ dans la riposte à Ebola, et s’inscrit dans une analyse en cours de notre action.

L’OMS n’acceptera aucune interview et ne s’expliquera pas sur le contenu de ce document tant qu’il ne sera pas finalisé. L’Organisation souhaite faire preuve de transparence et de responsabilité et ne publiera cette étude que lorsque les faits auront été vérifiés. Pour l’heure, l’OMS s’emploie avant tout à obtenir les ressources nécessaires pour combattre avec succès cette épidémie.

La convention-cadre de l'OMS enregistre d'importants progrès malgré les fortes pressions de l'industrie du tabac

18. octobre 2014 - 14:07
La sixième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac s’est achevée aujourd’hui à Moscou. Au cours de cette session de six jours, considérée comme l’une des plus fructueuses de l’histoire de la Convention-cadre, plusieurs décisions historiques ont été adoptées.

Dans son discours d’ouverture, le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS, a affirmé: «Alors que la mise en œuvre de la Convention-cadre n’a jamais été aussi avancée, l’industrie du tabac contre-attaque avec force par tous les moyens possibles, sans s’embarrasser de scrupules.»

L’OMS félicite le Sénégal d’avoir mis fin à la transmission du virus Ebola

17. octobre 2014 - 10:00
L’OMS déclare officiellement la fin de la flambée d’Ebola au Sénégal et félicite le pays de sa diligence à mettre un terme à la transmission du virus.

Le cas introduit a été confirmé le 29 août. Il s’agissait d’un jeune homme qui était arrivé à Dakar par la route en provenance de Guinée, où il avait été en contact direct avec un malade d’Ebola.

La flambée de maladie à virus Ebola au Sénégal est terminée

17. octobre 2014 - 3:27
Quarante-deux jours se sont maintenant écoulés, correspondant à deux fois la période obligatoire de 21 jours de surveillance médicale du dernier contact du seul cas d’Ebola confirmé au Sénégal. Ce contact est resté asymptomatique et a donné des tests négatifs à la recherche du virus.

L’OMS déclare officiellement que la flambée d’Ebola au Sénégal est terminée. Il n’y a plus de transmission du virus dans ce pays.

Les flambées d'Ebola au Nigéria et au Sénégal sont-elles terminées?

14. octobre 2014 - 3:27
Pas encore tout à fait.

Si la surveillance active des nouveaux cas actuellement en place se poursuit et si aucun nouveau cas n’est détecté, l’OMS déclarera la fin de la flambée de maladie à virus Ebola au Sénégal le vendredi 17 octobre. De même, le Nigéria aura dépassé les 42 jours requis avec une surveillance des nouveaux cas en place et aucun cas détecté le lundi 20 octobre.

Ce que l’on sait à propos de la transmission interhumaine du virus Ebola

6. octobre 2014 - 3:27
Le virus Ebola se transmet d’une personne à l’autre par contact physique proche et direct avec des liquides corporels infectés, dont les plus infectieux sont le sang, les selles et le vomi.

Le virus Ebola a également été détecté dans le lait maternel, l’urine et le sperme. Chez un homme convalescent, le virus peut rester présent dans le sperme pendant 70 jours au moins et une étude suggère qu’il pourrait persister pendant plus de 90 jours.

Aucun risque que le virus Ebola ne se propage par l’air

3. octobre 2014 - 11:00
ACCRA, GHANA, 3 octobre 2014 – Suite à des reportages récents dans les médias, la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre l’Ebola (MINUAUCE) souhaite préciser que l’infection par le virus Ebola n’est pas une maladie se propageant par l’air.

Pour l’instant nous n’avons aucune preuve de mutation du virus et n’anticipons pas qu’il s’en produise une lui permettant de se transmettre par voie aérienne.

Déclaration de l'OMS sur la 7ème réunion du Comité d’urgence du RSI concernant le MERS-CoV

1. octobre 2014 - 18:18
La septième réunion du Comité d’urgence convoquée par le Directeur général en vertu du Règlement sanitaire international (RSI) [RSI 2005] concernant le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) s’est tenue par courrier électronique avec les membres et conseillers du Comité d’urgence du 26 au 30 septembre 2014.1

Le Secrétariat de l’OMS a fait le point de la situation et présenté une évaluation des développements épidémiologiques et scientifiques, y compris une description des cas notifiés récemment et des modes de transmission. L’Arabie saoudite et l’Iran ont fait un point de la situation du MERS-CoV, et notamment des progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations temporaires du Comité d’urgence.2

Déclaration relative aux résultats provisoires d’une évaluation par l’OMS des causes de décès d’enfants dans le gouvernorat d’Idleb, en Syrie

27. septembre 2014 - 10:18
Il ressort d’une évaluation par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) des causes de décès de 15 enfants dans le Gouvernorat rural d’Idleb, dans le nord de la Syrie, que ces décès sont très probablement dus à l’utilisation, par erreur, d’atracurium comme solvant dans le vaccin antirougeoleux/antirubéoleux.

Aucune donnée n’indique que cette tragédie soit due au vaccin antirougeoleux/antirubéoleux ou au diluent approprié.

Traitements expérimentaux de la maladie à virus Ebola: un intérêt croissant pour l’utilisation de sang total ou de plasma de convalescents

26. septembre 2014 - 3:27
Il n’existe pas à l’heure actuelle de vaccins ou de médicaments contre la maladie à virus Ebola approuvés par les autorités nationales de réglementation pour être utilisés chez l’homme, sauf à des fins de soins compassionnels

À ce jour, le virus a infecté 6242 personnes et en a tué 2909. L’OMS sait par ailleurs que ces chiffres, bien supérieurs à ceux enregistrés lors de toutes les flambées d’Ebola précédentes confondues, sous estiment largement la véritable ampleur de l’épidémie.

Journée mondiale du coeur: réduire les apports en sel permet de sauver des vies

25. septembre 2014 - 11:00
Pour la Journée mondiale du cœur, qui se tiendra le 29 septembre, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle les pays à prendre des mesures contre la consommation excessive de sel en mettant en œuvre les recommandations OMS concernant la diminution des apports en sodium visant à réduire le nombre de personnes souffrant de maladies cardiaques et d’AVC et, en conséquence, de sauver des vies.

Les maladies non transmissibles, y compris les maladies cardiaques et les AVC, représentent les causes principales de décès prématuré au XXIe siècle. L’Organisation mondiale de la Santé appuie les gouvernements dans la mise en œuvre du Plan d’action pour la Stratégie mondiale de lutte contre les maladies non transmissibles, qui fixe neuf cibles à l’échelle de la planète, dont l’une consiste à réduire en termes relatifs les apports en sel de 30% d’ici 2025.

Selon une nouvelle étude, il faut agir rapidement pour freiner la propagation exponentielle de la flambée de maladie à virus Ebola

22. septembre 2014 - 11:00
Selon un nouvel article publié dans le New England Journal of Medicine six mois après la première notification à l’OMS de la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l’ouest, des experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’Imperial College de Londres prédisent que, si les mesures de lutte en Afrique de l’Ouest ne sont pas rapidement renforcées, le nombre de cas continuera à augmenter de façon exponentielle et que plus de 20 000 personnes auront été infectées d’ici début novembre.

Dans cet article, afin de déterminer l’ampleur de l’épidémie, de mieux comprendre la propagation de la maladie et de définir ce qu’il faut faire pour renverser la tendance, des épidémiologistes et des statisticiens spécialistes de la santé publique se penchent sur des données dont les plus anciennes concernent le début de la flambée en décembre 2013.

Déclaration de l’OMS sur la deuxième réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international concernant la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest en 2014

22. septembre 2014 - 10:18
La deuxième réunion du Comité d’urgence convoquée par le Directeur général au titre du Règlement sanitaire international (2005) [RSI 2005] concernant la flambée de maladie à virus Ebola en 2014 en Afrique de l’Ouest s’est tenue par correspondance électronique du 16 au 21 septembre 2014, avec la participation des membres et des conseillers du Comité.1.

Les États Parties suivants du RSI ont fait le point sur la flambée d’Ebola et en ont donné une évaluation, y compris concernant les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations temporaires du Comité d’urgence :2 Guinée, Libéria, Sierra Leone, Nigéria et Sénégal.

De nouvelles données montrent que les taux de mortalité de l’enfant n’ont jamais baissé aussi vite

16. septembre 2014 - 14:30
De nouvelles données publiées aujourd’hui par les Nations Unies indiquent que les taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans ont diminué de 49% entre 1990 et 2013. La réduction annuelle moyenne s’est accélérée - dans certains pays elle a même triplé - mais l’ensemble des progrès ne satisfont toujours pas les objectifs mondiaux qui sont la diminution de deux tiers de la mortalité chez les moins de cinq ans d’ici 2015.

Les nouvelles estimations du rapport 2014 Niveaux et tendances de la mortalité infantile (Levels and Trends in Child Mortality) montrent que, en 2013, 6,3 millions d’enfants de moins de cinq ans sont décédés principalement de causes évitables, soit environ 200 000 de moins qu’en 2012; néanmoins, ce chiffre représente toujours près de 17 000 décès d’enfants par jour.

L’OMS accueille avec satisfaction l’important soutien des États-Unis d’Amérique à la lutte contre Ebola

16. septembre 2014 - 10:00
L’OMS accueille avec satisfaction la contribution du gouvernement des États-Unis d’Amérique, augmentant de façon significative leur précédent apport à la lutte contre Ebola en Afrique de l’Ouest.

Ce nouvel engagement consiste en un soutien à l’Organisation des Nations Unies et à d’autres partenaires internationaux afin d’aider les gouvernements de la Guinée, du Libéria, de la Sierra Leone, du Nigéria et du Sénégal dans leur lutte contre l’épidémie.

L’OMS se félicite de la contribution de la Chine pour lutter contre Ebola en Afrique de l’Ouest

16. septembre 2014 - 10:00
L’OMS se félicite de la décision du Gouvernement de la République populaire de Chine d’envoyer une équipe de laboratoire mobile en Sierra Leone pour renforcer les capacités d’analyse de laboratoire pour la maladie à virus Ebola dans le pays.

La contribution chinoise fait suite à l’appel de l’OMS à élargir l’assistance apportée aux efforts de lutte contre Ebola en Afrique et aux demandes adressées par le gouvernement de la Sierra Leone.

Déclaration en conférence de presse: le gouvernement cubain annonce un soutien substantiel à l’OMS pour son action contre Ebola

12. septembre 2014 - 11:01
Bonjour,

merci aux représentants des médias de leur présence.

L’OMS se félicite de l’envoi de médecins cubains pour la riposte au virus Ebola en Afrique de l’Ouest

12. septembre 2014 - 11:00
L’OMS se félicite de l’engagement pris par le gouvernement cubain de détacher 165 professionnels de santé chargés de prodiguer des soins contre la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Parmi ces renforts récemment annoncés figurent des médecins, des infirmiers, des épidémiologistes, des spécialistes de la lutte anti infectieuse, des experts des soins intensifs et des agents de mobilisation sociale. Ces personnels seront concentrés en Sierra Leone.

«Si l’on veut livrer cette guerre contre Ebola, nous devons disposer des ressources nécessaires pour mener le combat», a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé. «Je suis extrêmement reconnaissante au gouvernement cubain pour sa générosité et à ces professionnels de santé pour l’aide qu’ils nous apportent face à la plus grave flambée d’Ebola jamais connue. Cet appui permettra d’obtenir des résultats significatifs en Sierra Leone.»
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE