Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Actualités OMS

Syndiquer le contenu
Mis à jour : il y a 1 heure 39 min

Une importante épidémie de méningite menace l'Afrique

28. juillet 2015 - 11:30
La grave pénurie de vaccin contre la méningite C, alors que l’Afrique est menacée par une importante épidémie de méningite, risque de limiter sérieusement la capacité mondiale à réduire au maximum le nombre des personnes touchées, ont averti aujourd’hui quatre organisations de santé publique internationales.

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), Médecins sans frontières (MSF), Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (les 4 organisations, qui constituent ensemble le Groupe international pour l'approvisionnement en vaccin anti-méningococcique (ICG) demandent aujourd’hui aux fabricants de vaccins d’augmenter de 5 millions de doses la production du vaccin contre la méningite C avant le début de la saison de la méningite en janvier 2016.

L’OMS recommande l’adoption de mesures d’urgence contre l’hépatite

23. juillet 2015 - 12:40
À l’occasion de la Journée mondiale contre l’hépatite, célébrée le 28 juillet, l’Organisation mondiale de la Santé lance un appel pour que les pays renforcent d’urgence leur action destinée à prévenir l’hépatite virale et à assurer que les personnes qui ont été infectées sont diagnostiquées et qu’elles bénéficient d’un traitement. L’Organisation, cette année, prête plus particulièrement attention aux hépatites B et C, conjointement responsables d’environ 80% de tous les décès par cancer du foie et cause de près de 1,4 million de décès chaque année.

L’OMS met les populations en garde contre le risque de contracter une hépatite par du sang non sécurisé, des injections à risque et l’échange de matériel d’injection de drogues. Onze millions de personnes qui consomment des drogues par injection présentent une hépatite B ou C. Les enfants nés d’une mère atteinte d’hépatite B ou C et les partenaires sexuels de personnes atteintes d’hépatite sont également exposés au risque d’infection.

À l’échelle mondiale, toujours peu de personnels soignants et de moyens financiers pour la santé mentale

14. juillet 2015 - 2:52
Dans le monde, près d’une personne sur 10 souffre d’un trouble mental, mais seulement 1% des agents de santé travaillent dans le domaine. Près de la moitié de la population mondiale vit dans des pays où l’on compte moins d’un psychiatre pour 100 000 personnes.

Il existe d’énormes inégalités en termes d’accès aux services de santé mentale selon l’endroit où l’on vit. En moyenne dans le monde, il y a moins d’un agent de santé spécialisé pour 10 000 habitants selon l’édition 2014 de l’Atlas de la santé mentale (Mental Health Atlas 2014) de l’Organisation mondiale de la Santé, publié aujourd’hui. Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, ce taux tombe en dessous de 1 pour 100 000 habitants, alors qu’il est de 1 pour 2000 dans les pays à revenu élevé.

L’OMS présente des plans pour financer un nouvel objectif sanitaire mondial et permettre à tous de vivre en bonne santé

10. juillet 2015 - 10:40
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle les pays à tendre vers la couverture sanitaire universelle et à élargir les investissements internationaux pour financer le développement et obtenir ainsi un effet démultiplicateur. Cet appel intervient alors que les dirigeants mondiaux vont bientôt participer à la Troisième Conférence internationale sur le financement du développement, qui se tiendra à Addis-Abeba, pour examiner les moyens de financer les nouveaux objectifs de développement durable (ODD), qui doivent être présentés à New York en septembre 2015.

«La meilleure manière pour les pays de progresser vraiment vers la réalisation du nouvel objectif sanitaire mondial est de tendre vers la couverture sanitaire universelle», dit le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS.

Premières conclusions après le séquençage génétique du nouveau cas d'Ebola au Libéria

10. juillet 2015 - 3:27
29 июня 2015 г. новый случай заболевания, вызванного вирусом Эбола, был обнаружен в Либерии – через 50 дней после того, как 9 мая было зафиксировано прекращение активной передачи этого вируса. С тех пор был выявлен целый кластер случаев заболевания, причем все они – в населенном пункте Недовейн графства Маргиби. В настоящее время болезнь, вызванная вирусом Эбола, в результате лабораторного тестирования подтверждена у пяти человек.

В качестве части расследования источника этого нового кластера инфекций, образцы, взятые у первого человека, у которого была обнаружена Эбола, были направлены в Национальную референс-лабораторию Либерии для генетического секвенирования. Тесты, проведенные на этих образцах, показали, что этот вирус является сходным с вирусами, которые инфицировали многих людей в графстве Маргиби более шести месяцев тому назад, в конце 2014 года.

Il est nécessaire de renforcer les mesures fiscales publiques pour endiguer l’épidémie de tabagisme

7. juillet 2015 - 7:30
Trop peu de gouvernements prélèvent des taxes à un niveau suffisamment élevé sur les cigarettes et les produits du tabac. Ils omettent ainsi d’utiliser une mesure peu onéreuse qui a fait ses preuves pour réduire la demande de tabac, sauver des vies et lever des fonds pour renforcer les systèmes de santé, selon le Rapport de l’Organisation mondiale de la Santé sur l’épidémie mondiale de tabagisme 2015.

Le rapport s’intéresse à la hausse des taxes sur le tabac. Bien que 33 pays prélèvent des taxes représentant plus de 75% du prix de vente au détail d’un paquet de cigarettes, de nombreux autres ont des taux de taxation extrêmement bas. Certains n’ont même instauré aucune taxe spéciale sur les produits du tabac.

Déclaration de l’OMS suite au rapport du Groupe d’experts chargé de l’évaluation intérimaire de la riposte à Ebola

7. juillet 2015 - 2:01
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) salue le rapport du Groupe d’experts chargé de l’évaluation intérimaire de la riposte à Ebola et tient à remercier ses membres pour leur travail énergique, leur examen rapide, leur analyse et leurs recommandations.

Les membres du Groupe d’experts ont passé en revue trois domaines : le Règlement sanitaire international, les capacités de l’OMS pour répondre aux urgences sanitaires, ainsi que le rôle et la coopération de l’OMS avec les systèmes sanitaire et humanitaire au sens large.

Récurrence de la transmission d’Ebola au Libéria

3. juillet 2015 - 3:27
Le 9 mai 2015 a marqué un tournant important dans la gestion de la flambée d’Ebola au Libéria. Ce jour-là, le pays a été déclaré exempt de transmission du virus car aucun nouveau cas n’avait été identifié durant les 42 jours qui ont suivi l’inhumation sans risque de la dernière personne ayant eu une infection confirmée par le virus Ebola.

Bien que la transmission du virus ait cessé, le Libéria restait exposé à un risque élevé de récurrence du fait de la poursuite de la transmission en Guinée et en Sierra Leone, deux pays limitrophes. Pour cette raison, le Libéria est entré alors dans une période de vigilance de 90 jours, consistant à faire des tests à toute personne présentant des caractéristiques de la maladie à virus Ebola et à prélever des écouvillons postmortem pour la recherche du virus.

Le manque d’assainissement pour 2,4 milliards de personnes compromet les améliorations dans le domaine de la santé

30. juin 2015 - 20:30
L’absence de progrès en matière d’assainissement menace de compromettre les gains qu’un meilleur accès à l’eau potable a permis d’obtenir pour la survie et la santé de l’enfant, avertissent l’OMS et l’UNICEF dans un rapport analysant l’accès à l’eau potable et à l’assainissement comparé aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Le rapport du Programme commun OMS/UNICEF de suivi intitulé Progrès en matière d’assainissement et d’eau potable: mise à jour et évaluation des OMD, rapport 2015, affirme qu’un individu sur trois dans le monde, soit 2,4 milliards de personnes, vit toujours sans installations sanitaires. Sur ce total, 946 millions pratiquent la défécation en plein air.

L’OMS valide l’élimination de la transmission mère-enfant du VIH et de la syphilis à Cuba

30. juin 2015 - 2:42
Cuba est devenu aujourd’hui le premier pays au monde à recevoir de l’Organisation mondiale de la Santé la validation qu’elle a éliminé la transmission mère-enfant (TME) du VIH et de la syphilis.

«L’élimination de la transmission d’un virus est l’un des plus grands succès possibles pour la santé publiques,» a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. «C’est une victoire majeure dans notre longue lutte contre le VIH et les infections sexuellement transmissibles, et une étape importante pour l’avènement d’une génération sans VIH,» a-t-elle poursuivi.

Déclaration de l’OMS à l’issue de la neuvième réunion du Comité d’urgence du RSI concernant le MERS-CoV

17. juin 2015 - 11:00
La neuvième réunion du Comité d’urgence convoquée par le Directeur général de l’OMS au titre du Règlement sanitaire international (RSI 2005) concernant le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen Orient (MERS CoV) s’est tenue par téléconférence le 16 juin 2015, de 12h00 à 15h00 (heure d’Europe centrale, UTC+2), avec les membres et les conseillers du Comité. L’OMS a convoqué cette réunion pour traiter de la flambée apparue en République de Corée.

Le Secrétariat de l’OMS a informé le Comité des dernières évolutions épidémiologiques et scientifiques, avec une description des cas récents et des modes de transmission observés en République de Corée et en Chine, une évaluation des risques associés et une présentation des mesures de lutte et de prévention mises en œuvre. Les pays touchés ont fait le point de la situation relative au MERS-CoV et de son évolution sur leurs territoires.

Un nouveau rapport montre que 400 millions de personnes n’ont pas accès aux services de santé essentiels

12. juin 2015 - 2:42
Un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé et du Groupe de la Banque mondiale publié aujourd’hui montre que 400 millions de personnes n’ont pas accès aux services de santé essentiels et que 6% des habitants des pays à revenu faible ou intermédiaire basculent ou sombrent davantage dans l’extrême pauvreté du fait des dépenses de santé.

«Ce rapport est un signal d’alarme: il montre que nous sommes loin d’avoir atteint la couverture sanitaire universelle. Nous devons élargir l’accès à la santé et protéger les plus pauvres des dépenses de santé qui les plongent dans de graves difficultés financières», déclare le Dr Tim Evans, Directeur principal du Département Santé, nutrition et population du Groupe de la Banque mondiale.

L’OMS lance un appel pour que les dons de sang volontaires soient plus nombreux afin de sauver des millions de vies

11. juin 2015 - 11:30
À l’occasion de la Journée mondiale du donneur de sang 2015, le 14 juin, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) lance un appel pour que les dons de sang volontaires non rémunérés soient plus nombreux dans tous les pays du monde afin de sauver des millions de vies chaque année.

Cette année, la campagne est organisée sur le thème suivant: «Merci de me sauver la vie». Elle vise à encourager davantage de personnes dans le monde à donner leur sang volontairement et régulièrement avec le slogan: «Donnez librement, donnez souvent. Le don de sang, ça compte.».

L’USAID, la Banque mondiale, l’OMS, les pays et les partenaires s’entendent sur une nouvelle initiative pour évaluer l’impact des programmes de santé des pays

9. juin 2015 - 2:42
L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le Groupe de la Banque mondiale, l’Organisation mondiale de la Santé, les pays et les partenaires se réunissent aujourd’hui au siège du Groupe de la Banque mondiale pour un sommet de haut niveau, Measurement and Accountability for Results in Health (MA4Health). L’objectif est d’examiner et de promouvoir un programme commun pour l’évaluation de la situation sanitaire, au moment où le secteur du développement entre dans l’après-2015.

«Des données sanitaires précises et diffusées en temps opportun sont un pilier indispensable pour améliorer la santé publique. S’ils ne disposent pas d’informations fiables pour fixer les priorités et évaluer les résultats, les pays et leurs partenaires de développement sont contraints de travailler à l’aveuglette», a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. « Investir dans l’évaluation, c’est investir dans la santé. Les pays qui se dotent de capacités locales et les renforcent sont mieux placés pour obtenir des succès à long terme et améliorer les résultats sanitaires».

L’OMS et la République de Corée vont mener une mission conjointe sur la flambée de MERS-CoV

5. juin 2015 - 10:52
Compte tenu de la récente flambée de coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), l’OMS et le Ministère de la santé et de la protection sociale de la République de Corée vont mener une mission conjointe en République de Corée. Cette mission fait suite à des consultations étroites entre l’OMS et le Gouvernement.

L’équipe de l’OMS sera dirigée par le Sous-Directeur général pour la sécurité sanitaire, le Dr Keiji Fukuda. Elle sera composée d’experts de l’épidémiologie, de la virologie, de la prise en charge clinique, de la prévention et de la lutte contre les infections et de responsables de la santé publique qui ont déjà géré d’autres flambées de MERS-CoV au Moyen-Orient.

Journée mondiale sans tabac: l’OMS appelle à lutter contre le commerce illicite du tabac

28. mai 2015 - 2:42
L’élimination du commerce illicite du tabac rapporterait une manne fiscale de 31 milliards de dollars (US $) par an aux gouvernements, améliorerait la santé publique, contribuerait à résorber la criminalité et supprimerait une importante source de revenu pour l’industrie du tabac.

Voilà les principaux thèmes de la Journée mondiale sans tabac, qui aura lieu le 31 mai et lors de laquelle l’Organisation mondiale de la Santé exhortera les États Membres à signer le Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac.

Déclaration du Directeur général de l’OMS sur la situation au Yémen

27. mai 2015 - 13:24
Le conflit au Yémen entre dans sa dixième semaine et le nombre de morts et de blessés continue d’augmenter. Comme toujours dans les conflits, ce sont les civils innocents qui paient le plus lourd tribut. Près de 2000 personnes sont mortes et 8000 ont été blessées jusqu’à présent, dont des centaines de femmes et d’enfants.

Dans les abris accueillant les personnes déplacées, on ne compte plus les histoires de disparus et de survie. La petite Malak, âgée de 6 ans, a perdu sa mère et a vu d’autres personnes mourir autour d’elle lorsque sa famille a fui les combats. Fathiya, 65 ans, a perdu 13 membres de sa famille et reste la seule pour s’occuper de trois petits-enfants qui ont survécu.

L’Assemblée mondiale de la Santé prend fin après l’adoption de résolutions sur la pollution de l’air et l’épilepsie

26. mai 2015 - 19:42
L’Assemblée mondiale de la Santé a pris fin aujourd’hui, le Directeur général, le Dr Margaret Chan, notant à cette occasion que plusieurs «résolutions et décisions historiques» y ont été adoptées. Trois nouvelles résolutions ont été approuvées ce jour sur la pollution de l’air, l’épilepsie et les prochaines étapes à suivre pour établir la version finale du cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques.

Les délégués de l’Assemblée mondiale de la Santé ont adopté une résolution pour agir face aux conséquences sanitaires de la pollution de l’air qui constituent, au plan mondial, le risque le plus grave en matière de salubrité de l’environnement. Chaque année, 4,3 millions de décès sont imputables à l’exposition à la pollution de l’air à l’intérieur des habitations et 3,7 millions à la pollution de l’air extérieur. C’était la première fois que l’Assemblée de la Santé débattait de cette question.

L’Assemblée mondiale de la Santé donne son feu vert à l’OMS pour réformer le programme de préparation aux situations d’urgence et d’organisation des secours

23. mai 2015 - 11:00
Les délégués à l’Assemblée mondiale de la Santé ont pris une série de décisions consécutives à l’épidémie de maladie à virus Ebola. Ils ont donné à l’OMS toute latitude pour procéder à des réformes structurelles lui permettant de se préparer et de riposter avec vitesse, souplesse et efficacité aux situations d’urgence et aux flambées de maladie.

Les délégués à la Soixante-Huitième Assemblée mondiale de la Santé ont salué l’engagement qu’a pris l’OMS de réformer en profondeur son action en situation d’urgence, en particulier en présentant des chaînes de commandement et des mécanismes de contrôle clairs et efficaces aux trois niveaux de l’Organisation – Siège, Régions et bureaux de pays.

L’Assemblée mondiale de la Santé parvient à un accord sur la poliomyélite, le Règlement sanitaire international et le développement des soins chirurgicaux

22. mai 2015 - 11:00
L’Assemblée mondiale de la Santé a poursuivi ses travaux vendredi et elle est parvenue à un accord sur l’éradication de la poliomyélite, sur la poursuite de l’application du Règlement sanitaire international (2005), ainsi que sur les soins chirurgicaux et les produits médicaux.

Les délégués à l’Assemblée mondiale de la Santé ont abouti à un accord sur une résolution en vertu de laquelle les États Membres s’engagent une nouvelle fois à enrayer la poliomyélite et à se préparer au retrait progressif des vaccins antipoliomyélitiques oraux.
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE