Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 
 Archives par animateur[trice]     Créer un contenu     Forum

 

Agrégateur de flux

Cercle de Silence

Infos Mille babords - 21. août 2014 - 17:30

de 17 h 30 à 18 h 30

Cercle de Silence

Infos Mille babords - 9. août 2014 - 11:30

de 11 h 30 à 12 h
afin de protester contre l'enfermement des étrangers, les conditions de cet enfermement et les expulsions quotidiennes que nous constatons au mépris total des droits fondamentaux de la personne.

Rappel : Le Cercle de Silence d'Aix-en-Provence est composé de citoyen (ne)s et de membres engagés individuellement au sein de divers mouvements et associations qui le soutiennent :
ACAT Aix, AIX-SOLIDARITE, AJC Amitié Judéo-Chrétienne Aix, AMNESTY International Aix, ASTI d'Aix-Marseille, ATMF Pays d'Aix, ATTAC Pays d'Aix, CADTM Aix, CCFD-Terre Solidaire Aix, CIMADE Pays d'Aix, EMMAUS Cabriès, ENTRAIDE de l'ERF l'Eglise réformée de France Aix, FPPA Féminin Pluriel en Pays d'Aix, FRATERNITE FRANCISCAINE Aix, JRS France (Accueil Jésuite des Réfugiés) LDH Ligue des droits de l'homme Aix, MAIS International, OMI Missionnaires OBLATS Aix, PASTORALE DES MIGRANTS Aix, RELAIS ST DONAT, REPAIRE DU PAYS D'AIX, RESISTER Aujourd'hui, RESF13, SECOURS CATHOLIQUE Aix, SAF Syndicat des Avocats de France Aix.

Projection : " If a tree falls"

Infos Mille babords - 8. août 2014 - 20:00

Une soirée projection placée sous le signe de l'écologie radicale et de la convergence des luttes !

Vendredi 8 août 2014 nous vous proposons une soirée placée sous le signe de l'écologie radicale et de la convergence des luttes, avec la projection de :

« If A Tree Falls »
L'histoire de l'ELF (Earth Liberation Front)

Un documentaire américano-britannique produit et réalisé par Marshall Curry et Sam Cullman, sorti en juin 2011.
L'ELF (Earth Liberation Front ou Front de Libération de la Terre) est groupe de radicalistes écologistes, selon le FBI, dont le but est de préserver l'environnement en engageant des actions de sabotage contre des 'entreprises de bois' américaines.

Ensuite nous pourrons discuter des relations avec les autres luttes, comme avec le mouvement pour la Libération Animale par exemple ou encore des luttes contre l'exploitation humaine et créer des échanges au cours de cette discussion.

Début de la projection 20H30
En version originale, sous-titrée en français
Ouverture des portes à 20H.

Stand et infokiosque,
Snack vegan et boissons sur place.

Prix libre (prix de soutien conseillé : 4€)

= Evénement facebook associé =

soirée en hommage à Charlie Bauer

Infos Mille babords - 7. août 2014 - 20:00

20 h : Projection de « Marathonien de L'espoir » (Martin Monge-2006-60 min)
21 h : Interventions : Charlie, sa vie, ses luttes avec :
— Jean-Marc Rouillan (Prisonnier politique)
— Yves Peyrat (Prisonnier politique, militant antifasciste)
— Des Amis et proches de Charlie
22 h 30 : Concerts :
— Première ligne (Rap alternatif et militant / 93 indépendant)
— Original Tonio/Spit ( Rap Paris)
— Altè : (Rap /Marseille)

Stands militants sur place. Prix libre

Les luttes des refugié-e-s en Europe

Infos Mille babords - 5. août 2014 - 19:30

Après la marche pour la liberté de Strasbourg à Bruxelles en mai/juin 2014, une personne du groupe „Lampedusa in Hamburg“ et des soutiens aux luttes des refugiées se lancent dans une tournée d'information et d'échange entre ces différentes luttes.

Faisant l'expérience de la marche pour la liberté, nous avons bien réalisé qu'il est important que ces mouvements se connectent toujours plus pour faire passer les informations sur les différentes luttes, de créer une transparence dans différents pays
pour nous unir contre ce système qui tue et qui essaye de s'éterniser malgré toute la résistance.

Comme nous avons fait la connaissance de beaucoup de personnes formidables durant cette marche, nous avons pris cette opportunité pour élargir notre réseau de contacts, en essayant maintenant de nous connecter avec ceux qui n'ont pas eu l'occasion de participer à la marche.

On vous invite à nous retrouver pour des discours en solidarité avec tous et toutes ces refugié-es qui subissent pendant des années et des années de la répression dans les camps des refugiés, dans la rue, qui subissent l'isolement, l'emprisonnement, les expulsions, les déportations et la mort dans la mer méditerranéenne tout comme au long des frontières de la forteresse Europe.

Mardi 5 août 2014 à 19.30h à l'infokiosque 38, rue Clovis Hugues, Marseille

Grand Cabaret Cirque

Infos Mille babords - 2. août 2014 - 21:30

21h30 Acrobates, jongleurs, trapézistes et autres étoiles volantes, sautantes, dansantes vous feront vibrer le long d'un spectacle spécialement créé pour cette soirée et éclairé musicalement par "L'Orchestre du Filament", groupe de musiciens locaux, aussi sympathiques que virtuoses et Créatifs.

23h30 un Concert : Les Bohémian Bétyars

Bohème : personne joviale, désinvolte et insouciante, menant une existence précaire, peu soucieuse des conventions sociales. Betyàr : désigne, au 18ème-19ème siècles, un brigand exclu de la société, puis un personnage populaire héroïque, aujourd'hui c'est un gars qui suit sa destinée.

Le groupe Bohemian Betyars s'est formé à l'aube de l'année 2009, quand le chanteur et le guitarise (électrique) ont eu l'idée, après une soirée passée à boire du vin et de l'eau-de-vie de Pàlhàz qui arrache, de faire de la musqiue ensemble. En fouillant sur les places et dans les bistrots de la ville de Miskolc, ils ont recruté parmi ses filous un violoniste, un saxophoniste, un contrebassiste et un batteur. C'est ainsi qu'a vu le jour le groupe punk speed folk freak de six personnes. Ils ont mélangé l'expérience de musique populaire du violoniste et du contrebassiste avec le son alternatif des autres membres, ils ont versé ça dans un grand chaudron, l'ont allongé avec le dynamisme du punk et du ska et l'ont pimenté avec les mélodies du bassin des Carpates. Au bout de deux heures de cuisson sur feu modéré, la soupe de pierre infalsifiable -dont il est de notoriété commune qu'elle déchire- a été prête. Après quelques mois d'affinage, ils l'ont fait goûter au public de Miskolc. La recette a été approuvée, ainsi, le betyars bohème a pu répandre sa renommée.

Et encore une incroyable Fête pour allumer le matin !!!

avec des DJs surprises de tous les horizons

à l'Amphithéâtre de Grange Neuve à LIMANS (04)
Bar et restauration sur place
Ouverture des portes à 19h00
PAF : 10€ et 8€

Les chiens sont interdits sur le site de la fête Merci !

http://www.zinzine.domainepublic.net/index.php?theurl=evenement.php

Rassemblement Palestine

Infos Mille babords - 1. août 2014 - 18:00

Les partis et les associations engagés dans un mouvement de solidarité, pour la justice et la paix en Palestine et au Moyen Orient et contre la violence criminelle d'Israël, organisent un rassemblement :

vendredi 1er Août à 18h cours Foch, à Aubagne

avec la participation de Pierre Stambul, de l'UJFP,

(Union juive française pour la Paix).

Soyons nombreux.

Rassemblement Palestine

Infos Mille babords - 30. juillet 2014 - 10:00

À l'appel du collectif Palestine 04 "l'urgence de la paix et du droit" (ACAT, ACDPP, ADECR, ADM, AFPS 04, CCFD, CFDT, CGT, Confédération Paysanne, EELV, Femmes Solidaires, Forum Civique Européen, France-Cuba, FSU, INDECOSA, LDH, Les Amis de l'Humanité, MAN, Mouvement pour la Paix, NPA, PCF, PG, Radio Zinzine, Sud-Education, Terre des Hommes).

Avec le soutien de : Attac 04, Assemblée Citoyenne du Bassin Manosquin, OCML - Voie Prolétarienne, Solidarités 04...

Appel du Collectif Palestine 04 "l'urgence de la paix et du droit"

Depuis 15 jours Israël a déclenché une intense offensive militaire contre la Bande de Gaza, faisant déjà plus de 600 morts, avec énormément d'enfants et sept fois plus de blessés, dont 80 % de civils. Le bilan s'alourdit à chaque heure avec le début de l'offensive terrestre qui a commencé jeudi 17 juillet. Même le domicile du Chef de l'antenne consulaire française à Gaza a été bombardé.

Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d'entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste.

Devant cette situation dramatique, les gouvernements occidentaux se cantonnent une nouvelle fois à "dénoncer l'engrenage de la violence" sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie, et à lancer un simple appel au gouvernement israélien à la "retenue". Le président François Hollande est même allé jusqu'à cautionner l'agression d'Israël contre la population de Gaza en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahou le 9 juillet dernier, qu'il "appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces".

L'Union Européenne disposerait d'un moyen simple : la suspension de l'accord d'association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n'est pas le cas avec la colonisation et l'existence du mur qui sont illégaux selon le droit international.

Pour dénoncer cette passivité coupable de nos gouvernants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité de l'ONU, le Collectif Palestine 04 "l'urgence de la paix et du droit" appelle tous les militants à se rassembler mercredi 30 juillet à 11h devant la Préfecture de Digne pour accompagner une délégation qui remettra une lettre et les pétitions adressées au Président de la République.

● Pour l'arrêt immédiat des bombardements sur Gaza

● Pour l'arrêt de l'agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem

● Pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza

● Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu'au respect du droit international

● Pour le soutien au peuple palestinien et au gouvernement d'entente nationale

La cause palestinienne n'a rien à voir avec l'extrême-droite et n'accepte aucun soutien de leur part.

Après trois nuits d'hôtel pour certaines d'entre elles, proposées lors de l'expulsion de Plombières, ce matin mardi 29 juillet 2014 les familles sont de nouveau sur le trottoir

Infos Mille babords - il y a 0 s

mardi 29 juillet 2014

19 h : la police leur demande de partir.
Aucune proposition ou solution en vue.

16 h 30 : Les familles sont sous le pont, au pied des escaliers de la gare.

Après qu'ils se soient réunis sur la pelouse devant la Gare, la police les a fait partir ce matin et a fait venir une benne pour jeter leurs quelques matelas.

et maintenant... ?

Trois militantEs sont à leurs côtés.

plus d'infos à venir


Un an jour pour jour après l'expulsion de la Caserne de Plombières
Les Rroms de nouveau rejetés à la rue

Jeudi 24 juillet 2013 au matin

Compte rendu de l'expulsion du 24 juillet 2014 :
http://www.lamarseillaise.fr/marseille/societe/30354-on-les-heberge-pour-leur-eviter-la-traque

Les camarades (200) qui étaient là le 12 novembre 2012 à 6 h pour la réquisition citoyenne d'un immeuble de l'ancienne gendarmerie bd Plombières, et encore là le 23 juillet lors de la fin de cette "expérience", seront ravis de l'apprendre.
Les Rroms s'étaient réfugiés sur un terrain vague, en face, pdt que la préfète à l'Égalité des chances (!), les abandonnait sur le trottoir devant la caserne, tout en pérorant ; et après un épisode sur un square où la mairie avait gentiment coupé l'eau d'arrosage !
Eh bien, le 23 ou 24 juillet, ces Rroms seront de nouveau expulsés.
1 an jour pour jour après l'évacuation de la caserne.
Signe que durant toute cette année l'administration n'a pas fait grand chose.

Jean


C'était il y a un an, le 23 juillet 2013

Nous étions entre 100 et 150 ce 23 juillet 2013 tôt le matin.
en solidarité avec les résidents de l'ancienne caserne réquisitionnée du 91 bd Plombières à Marseille

Mais cela n'a pas empêché les nombreux policiers, le préfet de police et la sous-préfète à l'égalité des chances d'expulser sans état d'âme des femmes et des enfants vers un nouveau trottoir de Marseille d'où ils ne manqueront pas de les pourchasser sans répit !
Et c'est ce qui se fait depuis l'expulsion sous le soleil brûlant !

+ articles et vidéos médias + Communiqué des Comité de Coordination du 91 bd Plombières et Collectif de Solidarité avec les Rroms - Marseille

Mi-juin, deux bidonvilles de plusieurs centaines de Roms avaient été évacués à quelques jours d'intervalle à Marseille. Le bidonville de la Capelette où logent quelques 400 personnes doit être évacué prochainement.

Vidéos FR3
Les forces de l'ordre ont évacué un campement de 150 roms environ dans un bâtiment appartenant à l'Etat dans le Nord de Marseille.

http://provence-alpes.france3.fr/2013/07/23/150-roms-expulses-marseille-292037.html

Vidéo LCM
200 roms expulsés à Marseille
http://www.dailymotion.com/video/x128988_200-roms-expulses-a-marseille_news#.Ue93MteyqHc

Article et vidéos Marsactu
À la caserne Cardot, 180 Roms expulsés retrouvent l'errance
http://www.marsactu.fr/societe/a-la-caserne-cardot-180-roms-expulses-retrouvent-lerrance-31747.html

Méli-mélo de photos prises ce matin-là (plusieurs sources).

Notre résistance symbolique à la centaine de flics
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1135.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1136.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1133.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1132.resized-r90.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/sam_7613.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1129.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/2013-07-23_07.35.40.resized.jpg

http://millebabords.org/IMG/jpg/2013-07-23_07.05.46.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1129.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1139.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/2013-07-23_08.10.26.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1165.resized.jpg

la police venue expulser de dangereux malfaiteurs !!!
http://millebabords.org/IMG/jpg/2013-07-23_07.49.28.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/sam_7658.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1139.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/img_0195.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/img_0311.jpg

pour expulser des familles et des militants pacifiques, il faut être bien armés !!!

http://millebabords.org/IMG/jpg/2013-07-23_07.05.46.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1129.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/sam_7618.jpg

Le préfet de police venu surveiller qu'il ne resterait pas un enfant ou un bébé dans un vrai petit lit !
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1164.resized-r90.jpg

et la sous-préfète à l'égalité des chances venue raconter avec de grands sourires et en affirmant son "humanité" des mensonges aux journalistes sur les conditions de l'occupation
http://millebabords.org/IMG/jpg/2013-07-23_08.44.21.resized.jpg
ce que dément Anne Isser, d'Emmaüs Saint-Marcel
http://millebabords.org/IMG/jpg/img_0305.jpg

Pendant que des policiers photographient et filment les dangereux militants des droits de l'homme
http://millebabords.org/IMG/jpg/cimg1153.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/91_fin_de_requise_005.resized.jpg
http://millebabords.org/IMG/jpg/sam_7690.jpg

La vie dans le bâtiment réquisitionné avant l'expulsion !

http://millebabords.org/IMG/jpg/sam_7572.resized.jpg


Autres photos et article d'un autre présent à l'expulsion

Mille Bâbords 24115


La Marseillaise

Mercredi 24 juillet 2013

Expulsion de roms à Plombières

Elisa Philippot

http://www.lamarseillaise.fr/marseille/marseille-societe/item/22371-expulsion-de-roms-a-plombieres

« On nous dit de dégager à l'église, dans la rue, ici, « dégagez, dégagez », c'est pas bon comme ça... » Au milieu de la foule venue protester contre l'expulsion des Roms installés depuis novembre 2012 au 91 boulevard de Plombières, Helena est abattue. Face à Marie Lajus, préfet délégué pour l'Egalité des chances, la jeune femme demande des explications et des solutions. « On vient ici parce que en Roumanie, pas de travail, pas de maison. Comment on fait ? On doit retourner là-bas et laisser les enfants mourir ? », poursuit la mère de famille. « La France n'a pas non plus les moyens de vous offrir des maisons... », répond Marie Lajus. A peine sa phrase terminée, des « mensonges ! » criés par les personnes rassemblées autour des deux femmes fusent.

Pour Jean-Marc Coppola, vice président (FDG) de la Région Paca, présent sur place, l'action menée relève de la « non assistance à personne en danger ».

Tôt hier matin, la sécurité publique s'est rendue sur place pour évacuer la trentaine de personnes restantes du bâtiment appartenant à l'Etat.

« Nous avons essayé d'aider une partie des familles à partir hier soir, pour les installer sur d'autres terrains...sans rien », déplore Jean-Marc Bremond, du Collectif de Solidarité avec les Rroms de Marseille. Avant de poursuivre : « La ministre Cécile Duflot encourage le recours aux réquisitions citoyennes. Mais à côté de ça on déloge les Roms installés grâce à ce moyen pour reconstruire par dessus. On se retrouve constamment face à un double discours. Si nous sommes présents c'est aussi pour pousser un cri d'alerte face à ce problème social et sociétal. On chasse les gens dans l'indifférence la plus totale et on les humilie... »

Des propos que soutient Jean-Marc Coppola : « Les droits des personnes expulsées ce matin sont piétinés. En principe on ne peut pas expulser des gens si aucune solution alternative n'est proposée, or il n'y en a aucune aujourd'hui ! Je n'encourage pas les bidonvilles, il faut trouver des solutions comme à Gardanne par exemple ».

(...)

Elisa Philippot

Emmaüs devrait être remboursé

« Nous nous sommes engagés à rembourser l'argent avancé par Emmaüs, nous attendons les factures », assure Marie Lajus, préfet délégué pour l'Egalité des chances.
« La sécurisation des lieux était la condition posée à la Préfecture pour que les familles puissent s'installer. C'est pourquoi nous avons fait l'avance des frais. France Domaine a laissé entendre qu'il l'avait financé, alors que nous n'avions pas été remboursés », confie Anne Issler, responsable d'Emmaüs Saint-Marcel. Un montant avoisinant les 10 000 euros au total.
« Nous devions à l'époque signer une convention entretien travaux. Il va maintenant falloir trouver une solution rapidement. Mais la vraie problématique reste les expulsions de Roms. La prochaine à la Capelette devrait encore envoyer dans la rue près de 400 personnes... » E.P


La Provence

http://www.laprovence.com/article/a...


Marseille : expulsion de familles Roms, les associations protestent
Denis Trossero

Publié le mercredi 24 juillet 2013

Hier, une opération expulsion a menée une centaine de policiers à évacuer le campement illicite de Plombières (3e)

Photo Patrick Nosetto
Les policiers de la sécurité publique ont investi les lieux hier matin, boulevard de Plombières (3e), chassant une trentaine de Roms, essentiellement des femmes et des enfants.

Au petit matin, ils sont passés à l'acte hier. Opération expulsion. Une centaine de policiers de la sécurité publique et face à eux, une trentaine de Roms, femmes et enfants pour l'essentiel, sur les quelque 150 personnes implantées depuis novembre 2012 sur ce campement illicite du 91, boulevard de Plombières (3e), dit de la "caserne Cardot".

Depuis le 29 mars, la justice avait ordonné l'évacuation, en laissant toutefois aux occupants un délai de deux mois. Un ultime recours a été rejeté il y a peu. Le concours de la force publique était accordé à compter du 20 juillet. Du coup, le préfet de police a mobilisé ses hommes. "On ne se cache pas. On agit dans le cadre de l'exécution d'une décision de justice. L'évacuation s'est passée dans le calme", assure Jean-Paul Bonnetain. Pas de heurts, mais des mouvements d'indignation.

"Une situation dramatique"

Caroline Godard, porte-parole de l'association "Rencontres tsiganes", déplore qu'"aucune collectivité ne veuille mettre des terrains à disposition. Certains sont là depuis des années. À un moment, il faudra bien trouver des solutions". Jean-Marc Brémond, pour le Collectif Solidarité avec les Roms, évoque "une situation dramatique" et dénonce "le double jeu" de l'administration. Les associations soutiennent que les autorités "n'ont rien anticipé" et que, pour les enfants, "cette expulsion, c'est un peu comme si c'était la guerre qui survenait, comme une bombe" qui explosait.

(...)

À la Capelette, aussi...

Demain, le tribunal de grande instance doit rendre sa décision sur un autre campement illicite, celui de La Capelette (10e) et des 400 personnes qui y vivent dans des conditions particulièrement dégradées. Un site déjà évacué à trois reprises.

Il y a de fortes chances, si la justice n'accorde pas de délai, que les forces de l'ordre procèdent à l'expulsion rapidement.

Denis Trossero


Communiqué des Comité de Coordination du 91 bd Plombières et
Collectif de Solidarité avec les Rroms - Marseille

Face à l'acharnement impitoyable de l'État
dans la guerre qu'il mène contre les pauvres
Rassemblons-nous contre l'expulsiondes résidentEs du 91 bd de Plombières

La décision du juge d'exécution, rendue publique le jour même de l'assignation, jeudi 18 juillet, n'a accordé aucun délai aux résidentEs du 91 bd Plombières, réquisition citoyenne d'un bâtiment de l'État, et les 38 habitantEs qui ont assigné France Domaine se voient, en outre, condamnéEs chacunE à verser 1000 euros !

Mauvais spectacle de justice où la juge a, dès le départ, eu une attitude de mépris pour déstabiliser l'avocat et où l'avocate de France Domaine a avancé des mensonges, affirmant que la Préfecture avait, en application de la circulaire du 26 août 2012, SÉCURISÉ LE SITE PAR DES MOYENS FINANCIERS ET TECHNIQUES, ce qui est totalement faux et a d'ailleurs été démenti par Emmaüs, qui a engagé l'essentiel des frais pour rendre le lieu sécurisé et viable, alors que la Préfecture s'était engagée à rembourser ces frais. Il n'en est rien à ce jour.

Une fois de plus, dans la hiérarchie des droits, la juge a considéré que le DROIT À LA PROPRIÉTÉ était supérieur au DROIT AU LOGEMENT DÉCENT et au principe de sauvegarde de la dignité de la personne. Nous voyons à nouveau l'Etat s'appuyer sur SA justice dans la guerre qu'il mène contre les Rroms et contre les pauvres en général, les rendant responsables des conditions de vie indignes qu'il leur fait subir.

L'expulsion est prévue mardi 23 juillet 2013, avec le concours de la
force publique.

Nous étions 200 personnes présentes le matin du 12 novembre 2012,
pour la réquisition citoyenne et politique du 91 bd Plombières.
Nous serons présentEs le 23 juillet dès 7 heures du matin pour confirmer notre solidarité avec les habitantEs.

Nous continuons à exiger que, partout en France, soient ouverts, où cela est nécessaire, des bâtiments propriétés de l'Etat et des collectivités locales, pour que vivent enfin à l'abri durablement TOUS LES SANS ABRIS, qu'ils soient rroms ou non, aujourd'hui à la rue !

Comité de Coordination du 91 bd Plombières
Collectif de Solidarité avec les Rroms - Marseille



Le lundi 12 novembre 2012 à Marseille 91 bd Plombières

Mille Bâbords 21989
Ce matin 12 novembre, réquisition citoyenne d'un immeuble vacant pour abriter des familles Rroms à la rue.
Voir les photos et les vidéos.


Voir aussi avec photos et vidéos 24009
le rassemblement du dimanche 7 Juillet 2013 au Pavillon M place Bargemon à Marseille
à l'appel commun des associations, collectifs et syndicats : Amis de la Terre 13, CCFD-TS 13, CNT-STICS 13, Collectif de Solidarité avec les Rroms Marseille, Comité de Coordination 91 Plombières, La Cimade, LDH 13, Les Amoureux au Ban Public, Mille Bâbords, MRAP 13, Pastorale des migrants, Rencontres Tsiganes, RESF 13, Solidaires 13 et Organisations politiques : EELV, Les Alternatifs 13, NPA 13, PCF 13, PG 13
STOP aux expulsions sans relogement ! Aux discriminations !
Des solutions maintenant !


Depuis 3 ans à Marseille, la chasse aux Rroms

Nombreux articles sur Mille Bâbords (Voir moteur de recherche)

21679 Une nouvelle fois et dans l'urgence du froid glacial, l'accueil vient du père Paul ! 6 novembre 2012
L'État et les politiques abandonnent leur responsabilité

21370 Sous la pluie, sous le soleil, sous les menaces, sous Manuel Valls
Dominique Idir
Article mis en ligne le dimanche 2 septembre 2012

21226Des solutions pour les sans abris ?
Communiqué du Collectif Solidarité Rroms Marseille du 30 juillet 2012.
Rassemblement de protestation et de solidarité du mercredi 1er aout à l'Unité d'Hébergement d'Urgence

20665 8 mai 2012
Chasse aux Rroms : TROP, C'EST TROP !!

19554 20 janvier 2012 Les CRS sont à la Capelette et expulsent une fois de plus un campement de Rroms !
Il serait plus humain de les pousser directement dans le Vieux-Port !!!

18517 27 septembre 2011
Le printemps et l'été 2011des Rroms à Marseille !
Voir articles et vidéos.

Article mis en ligne le vendredi 30 septembre 2011
18173
30 Juillet 2010 : Discours de Grenoble :Marseille, la situation des Rroms 1 an après
Roms, la descente aux enfers... Revue de presse.
Nos "intouchables "...
Aujourd'hui 7 août, ils sont toujours Porte d'Aix ou ailleurs au bord d'une route, à la merci de la répression policière et des calomnies, sans aucune intimité, sans un minimum d'hygiène, sous la pluie.
Honte à Marseille et sa région !

18072 ALERTE : Toujours les expulsions sans relogement !
Expulsion du campement Chanterelle le mardi 12 juillet 2011

Le fichage et la répression policière

Infos Mille babords - 28. juillet 2014 - 18:30

Fichage, peur, division, ingrédients d'une politique de répression

Le comité Idées Fixes, comité de soutien aux occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (NDDL), vous invite à une réunion publique d'information et de questionnement sur le thème du fichage et de la répression policière.

Le lundi 28 juillet 2014 à Reillanne (04), rendez-vous à 18H30

http://04.demosphere.eu/files/docs/f-fbbc4e6ebf-empty-fname.pdf

Ceci est ma réponse au dernier discours de M. Valls.

Infos Mille babords - 28. juillet 2014 - 17:47

Pour commencer et afin d'éviter toute confusion, j'aimerai me situer rapidement :
je suis l'un des organisateurs des manifestations de solidarité envers Gaza dans ma ville, et suis également un militant antifasciste actif.

J'ai écouté avec attention votre discours de commémoration de la raffle du Vel d'Hiv, et ai été choqué par les amalgames qui le ponctuent et les graves confusions qu'il crée.

Non Monsieur Valls, le conflit israélo-palestinien n'est pas une guerre entre deux communautés religieuses, mais bel et bien la lutte d'un peuple qui ne demande que la reconnaissance de ses droits face a un état colonialiste.

Dans nos manifestations se côtoient musulmans, juifs, chrétiens et athées. Et c'est ensemble que nous crions notre indignation face à l'oppression d'un peuple qui fait les frais de la politique d'apartheid d'israël.

Non et encore non : la politique sioniste fascisante d'Israël ne représente pas la totalité de la communauté juive. L'affirmer est une grossièreté. C'est comme si vous vous réclamiez le représentant de toute la gauche en France.

Non l'anti-sionisme, la haine de la politique de l'état israélien, n'est pas de l'antisémitisme.
C'est grâce à ce genre d'affirmation, dont votre discours fourmille, que l'amalgame se crée, que le fanatisme se renforce et que vous écartez la majorité progressiste des manifestants. Que ça soit vous ou les fanatiques, vous vous nourrissez les uns les autres.

J' ai passé ma soirée à réfléchir à une réponse possible à votre discours.
Finalement, il m'a apparu suffisant d'en reprendre les « termes » :

Si nous manifestons aujourd'hui en solidarité avec le peuple de gaza, c'est parce que le silence face à une telle injustice serait un déshonneur, et l'indifférence une complicité.
Nous ne pouvons pas faire semblant de ni voir ou ni savoir.
Les larmes des enfants, la terreur de tout un peuple nous indigne.
Nous manifestons pour montrer la réalité de ce que vivent les palestiniens.
Le compromis n'est pas possible.
Le silence c'est la trahison, le silence c'est la collaboration.
J'aimerai vous parler du sens de ce que nous faisons aujourd'hui. Nous ne faisons que notre devoir et notre devoir c'est d'être à la hauteur, c'est de veiller à ce que la vérité apparaisse et qu'elle éclate aux milieux des mensonges des médias, qui se transforment en outils de propagande.
Être à la hauteur, c'est transmettre, éveiller les consciences et informer.
La vérité doit être dite et martelée.
Il faut lutter sans relâche.

Et c'est bien là le sens de ce que nous faisons : être solidaires avec les résistants, même avec nos petits gestes anonymes, afin que nos valeurs et nos principes, ceux du respect, de la tolérance et du refus de tout fanatisme soient éternelle et l'emportent sur la barbarie de l'état israelien.
Banaliser la souffrance d'un peuple, c'est insulté tout humain.

Dans votre discours vous ne comprenez pas le débordement au nom d'un conflit ayant lieu à des milliers de kilomètres. Et pourtant, vous soutenez de manière virulente la politique d'Israel. Vous avez choisi votre camps et vous interdisez aux autres d'exprimer leur avis. Vous prônez la tolérance alors même que certaines de vos paroles vous ont vallu d'être cité à comparaître pour incitation à la haine raciale, suite à vos propos sur les Rroms.
Vous dites que la jeunesse des quartiers populaires est sans repère ni conscience de l'histoire. Cette phrase montre au grand jour votre mépris des pauvres, de ceux d'en bas, du peuple. Si vous trouvez les classes populaires si ignorantes, si inconsciente de son histoire, puis-je vous suggérer de mettre plus de moyens dans l'éducation et les centres sociaux, d'arrêter les coupes dans les effectifs des enseignants, de donner une vraie priorité aux zep ? Si vous avez un si grand problème avec les classes populaires, puis-je vous suggérer également une meilleur répartition des richesses ?
Vous parlez de protéger tout les citoyens de la république mais vous oubliez que les quartiers font eux aussi partie de la société – y aurait-il une France et l'en-dehors : les quartiers ? Sans eux, le pays ne serait plus le même et nous replongerions dans un remake des pires périodes de l'histoire.
Vous parlez de troubles à l'ordre publique et de la violence des manifestants, mais c'est belle et bien votre interdiction qui sème le trouble et votre répression qu'est violente. Concernant les débordements, vous n'attendiez que ça, ils vous sont utiles.
Au final, vous défendez votre camps, et vous suivez d'une manière provocatrice la stratégie du pire établie par la milice d'extrême droite, la LDJ, organisation interdite au sein même d'Israël. Vous, ancien ministre de l'intérieur, comment pouvez-vous trancher sur un événement aussi grave avant même qu'il y ait eu une enquête, avant même que la justice ait pu trancher ? Le peuple attend avec hâte une investigation concernant les origines des incidents de la rue de la roquette. Nous sommes curieux des résultats, et de l'identité des fouteurs de troubles.
Je me sens solidaire des interpellés, et pointe votre responsabilité concernant ces violences.
On ne peux museler le peuple. Rappelons que même à Tel Aviv, les manifestations de soutien à la résistance palestinienne sont autorisées.
L'interdiction de cette manif me rappelle tristement une autre manifestation de soutien à un autre peuple colonisé : celle du 19 octobre 61 où, dans ce même quartier, les CRS ont obéi aux ordres et ont fait la chasse à l'homme, bloquant, traquant, frappant, gazant, tuant les manifestants.

Que les juifs de France se rassurent, si nous manifestons aujourd'hui c'est pour être solidaires des opprimés face à l'oppresseur. Contrairement à ce que M. Valls dit, nous sommes conscient du poids de l'histoire et c'est bien pour cela que nous luttons. Nous ne faisons pas l'amalgame de M. Valls, nous ne généralisons pas, nous ne considérons pas une communauté religieuse comme une entité, d'ailleurs beaucoup d'entre vous ont manifesté avec nous, et ils sont des nôtres. Que ça soit dit et redit : si la présence des fanatiques progresse dans nos manifs, c'est belle bien la responsabilité de M. Valls et, à travers lui, de son gouvernement.
Rassurez vous, nous ne vous portons pas responsable de la politique israélienne.
Nous ne vous enfermons pas dans une identité fixe : uniquement celle de votre religion.

Si nous manifestons aujourd'hui, c'est parce que nous appelons à la responsabilité collective, à un sursaut de la société. Nous voulons que les palestiniens puissent eux aussi lever la tête et construire.
De ne pas veiller sur cela est un déshonneur.
Oui la Palestine est ma cause.
Oui la Palestine est une cause juste et internationale.
Que vive la lutte de son peuple.

Hazem

http://www.youtube.com/watch?v=f_HrNCvOJBk

En direct de Gaza

Infos Mille babords - 27. juillet 2014 - 23:00

plus d'infos sur le site de l'UJFP-Union Juive Française pour la Paix

Dimanche 27 juillet 2014. Il est 24 h à Gaza

Vingtième jour de l'offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza

· Vive la solidarité internationale avec Gaza
· Massacres et crimes israéliens contre les civils de Gaza
· Résistance palestinienne acharnée
· Notre population est confiante malgré les massacres, les crimes, et les attaques sanglantes de cette armée barbare, elle affronte cette réalité cruelle avec une volonté remarquable et une patience extraordinaire.

La journée la plus calme depuis le début de l'offensive militaire israélienne

20 morts - parmi eux 3 enfants et 2 femmes- et 50 blessés depuis ce matin

L'armée israélienne refuse la trêve proposée et continue de bombarder

L'armée de l'occupation a détruit la zone industrielle à Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza

60 usines ont été détruites

Quelle barbarie !
C'est horrible !

Et ça continue !

9 morts en Cisjordanie suite à des affrontements avec les soldats israéliens : la Cisjordanie se révolte pour Gaza
Le siège de l'ONU à Gaza a été visé.
Un bureau d'une chaîne de Télévision à Gaza a été bombardé
Toujours deux heures d'électricité par jour pour chaque foyer

Les chars israéliens sont toujours dans les zones frontalières au nord, au sud et à l'est de la bande de Gaza.

Ils bombardent d'une façon intensive.

165.000 habitants ont quitté leurs maisons

Les centres d'accueil sont débordés.

Situation humanitaire catastrophique

Destruction massive dans la bande de Gaza : habitations, infrastructures civiles , usines et terres agricoles

Et ça continue !

Le bilan s'alourdit au vingtième jour de l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza et sa population civile :

1040 morts palestiniens jusqu'à cette heure-ci, dont 215 enfants, 103 femmes et 76 personnes âgées suite à des bombardements israéliens en vingt jours.
5570 blessés lors de ces bombardements aveugles de l'armée de l'occupation israélienne, dont 750 femmes, 300 personnes âgées et 1200 enfants
Plus de 5140 raids israéliens en vingt jours partout dans la bande de Gaza

Quelle horreur !

1420 maisons ont été détruites suite à ces bombardements aveugles
1870 maisons endommagées par les bombardements
Plus de 11000 personnes sont sans-abri après la destruction de leurs maisons.
97 mosquées ont été détruites

C'est terrible !

Nous nous lâchons rien !
Nous ne désespérons pas !
La lutte continue

Nous nous défendrons jusqu'à la dernière goutte de notre sang
Jusqu'à notre dernier souffle

Gaza sera toujours debout !
Gaza résiste, Gaza existe et Gaza persiste !

Palestine vivra, Palestine vaincra !

Amitiés de Gaza sous les bombes

Ziad


Samedi 26 juillet 2014. Il est 19 h à Gaza

1000 morts à Gaza, et ça continue !

Dix-neuvième jour de l'offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza

L'armée israélienne a tué 20 Palestiniens partout dans la bande de Gaza ce matin avant le début de la trêve humanitaire

L'armée israélienne viole cette trêve et continue à bombarder, notamment au nord de la bande de Gaza

L'hôpital de Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza a été bombardé.
Les secouristes ont sorti plus de 100 cadavres sous les décombres
C'est terrible !

Les Palestiniens de Gaza sont en train de constater l'ampleur de la destruction massive
C'est horrible !

Toujours deux heures d'électricité par jour pour chaque foyer

Le bilan s'alourdit au dix-neuvième jour de l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza et sa population civile :

1020 morts palestiniens jusqu'à cette heure-ci, dont 200 enfants, 110 femmes et 83 personnes âgées suite à des bombardements israéliens en dix-neuf jours.
5250 blessés lors de ces bombardements aveugles de l'armée de l'occupation israélienne, dont 690 femmes et 1100 enfants
Plus de 4750 raids israéliens en dix neuf jours partout dans la bande de Gaza
Quelle horreur !

1340 maisons ont été détruites suite à ces bombardements aveugles
99 mosquées ont été détruites
C'est terrible !

Gaza sera toujours debout !
Gaza résiste, Gaza existe et Gaza persiste !

Palestine vivra, Palestine vaincra !

Amitiés de Gaza sous les bombes

Ziad


En direct de Gaza. Jeudi 24 juillet 2014. Il est 6 h à Gaza

Dix-septième jour de l'offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza

· Vive la solidarité internationale avec Gaza

· Merci beaucoup pour vos messages de soutien et pour vos appels téléphoniques

· Massacres et crimes israéliens contre les civils de Gaza

· Résistance palestinienne acharnée

· Notre population est confiante malgré les massacres, les crimes, et les attaques sanglantes de cette armée barbare, elle affronte cette réalité cruelle avec une volonté remarquable et une patience extraordinaire.

Une nouvelle journée meurtrière dans la bande de Gaza

150 morts – parmi eux 25 enfants et 22 femmes – et 500 blessés en deux jours

Un carnage
Un vrai génocide
Un vrai massacre
Quelle barbarie !
C'est horrible !
Et ça continue !

Devant le silence complice d'une communauté internationale officielle complice
Et devant des médias qui occultent cette réalité meurtrière.

La centrale électrique de Gaza a été bombardée.
Sept nouvelles mosquées détruites dans la bande de Gaza.
Deux cimetières dans la ville de Gaza bombardés
Trois centres médicaux bombardés
Un centre d'accueil a été touché au centre de la bande de Gaza
Le bureau de la chaîne de télévision Al-Jazeera à Gaza a été visé.
Un stade et deux clubs sportifs bombardés au nord de la bande de Gaza
Les églises de Gaza ouvrent leurs portes pour accueillir les personnes qui ont quitté leurs maisons de l'est de Gaza.

Les chars israéliens sont toujours dans les zones frontalières au nord et à l'est de la bande de Gaza.

Ils bombardent d'une façon intensive.

160.000 habitants ont quitté leurs maisons

Les centres d'accueil sont débordés.

Situation humanitaire catastrophique

Destruction massive dans la bande de Gaza : habitations, infrastructures civiles et terres agricoles

Et ça continue !

Le bilan s'alourdit au dix-septième jour de l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza et sa population civile :

730 morts palestiniens jusqu'à cette heure-ci, dont 172 enfants, 96 femmes et 74 personnes âgées suite à des bombardements israéliens en dix-sept jours.
4150 blessés lors de ces bombardements aveugles de l'armée de l'occupation israélienne, dont 640 femmes et 920 enfants
Plus de 3450 raids israéliens en dix sept jours partout dans la bande de Gaza

Quelle horreur !

1290 maisons ont été détruites suite à ces bombardements aveugles
1720 maisons touchées par les bombardements
Plus de 10000 personnes sont sans-abri après la destruction de leurs maisons.
89 mosquées ont été détruites

C'est terrible !

Nous nous lâchons rien !
Nous ne désespérons pas !
La lutte continue
Nous nous défendrons jusqu'à la dernière goutte de notre sang
Jusqu'à notre dernier souffle

Gaza sera toujours debout !

Gaza résiste, Gaza existe et Gaza persiste !

Palestine vivra, Palestine vaincra !

Amitiés de Gaza sous les bombes

Ziad


Dimanche 20 juillet 2014. Il est 2 h à Gaza

Treizième jour de l'offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza

· Ne vous inquiétez pas si ne donne pas de nouvelles - on a seulement 3 heures d'électricité par jour-
· Vive la solidarité internationale avec Gaza
· Notre population est confiante malgré les attaques sanglantes de cette armée barbare.

Le génocide israélien continue en toute impunité
Un vrai nettoyage ethnique

60 morts – parmi eux 15 enfants et 5 femmes – et 100 blessés en un jour.
Un carnage

C'est horrible !

Un vrai massacre israélien

Les chars israéliens sont toujours dans les zones frontalières au nord de la bande de Gaza.
Ils bombardent d'une façon intensive l'Est de la ville de Gaza.
Ils n'osent pas avancer face à une résistance acharnée

60.000 habitants ont quitté leurs maisons

Situation humanitaire catastrophique
Pénurie d'eau
Pénurie d'électricité
Hôpitaux débordés
Manque de médicaments et de matériel médical

Destruction massive dans la bande de Gaza : habitations, infrastructures civiles et terres agricoles
Cinq centres médicaux ont été bombardés
sept écoles ont été touchées.
Réseaux de communication paralysés suite aux bombardements israéliens

Et ça continue !

Le bilan s'alourdit au treizième jour de l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza et sa population civile :

350 morts palestiniens jusqu'à cette heure-ci, dont 94 enfants, 40 femmes et 47 personnes âgées suite à des bombardements israéliennes en treize jours.
2500 blessés lors de ces bombardements aveugles de l'armée de l'occupation israélienne, dont 390 femmes et 670 enfants
Plus de 2850 raids israéliens en treize jours partout dans la bande de Gaza

Quelle horreur !

630 maisons ont été détruites suite à ces bombardements aveugles
1100 maisons touchées par les bombardements
Plus de 7500 personnes sont sans-abri après la destruction de leurs maisons.
52 mosquées ont été détruites
10 écoles et instituts ont été détruits

C'est terrible !

Nous nous lâchons rien !
Nous ne désespérons pas !
La lutte continue
Nous nous défendrons jusqu'à la dernière goutte de notre sang
Jusqu'à notre dernier souffle

Gaza sera toujours debout !
Gaza résiste, Gaza existe et Gaza persiste !

Palestine vivra, Palestine vaincra !

Amitiés de Gaza sous les bombes

Ziad


Jeudi 17 juillet 2014. Il est 21 h à Gaza

Dixième jour de l'offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza

Vive la solidarité internationale avec Gaza

Après une trêve « humanitaire » de 5 heures, l'armée de l'occupation poursuit ses bombardements partout dans la bande de Gaza.
Destruction massive dans la bande de Gaza : habitations, infrastructures civiles et terres agricoles.

Un nouveau massacre israélien à Gaza : l'armée israélienne a tué cinq enfants qui avaient entre 4 et 9 ans, ce soir dans la ville de Gaza devant leur maison.
Quelle barbarie !
Après le massacre d'hier.
Silence, on tue les enfants à Gaza.

Ce nouveau massacre prouve que l'occupant se venge sur les enfants de son échec militaire après dix jours des attaques sanglantes sur la bande de Gaza.

Un hôpital a été bombardé dans la ville de Gaza
Un centre d'accueil pour personnes âgées a été détruit
20 morts depuis ce matin dans la bande de Gaza

L'armée de l'occupation israélienne détruit tout dans la bande de Gaza, c'est horrible !

Gaza l'oubliée et Gaza laissée à son sort supporte l'insupportable !

L'aviation, la marine et les chars israéliens bombardent partout dans la bande de Gaza.

Et ça continue !

Le bilan s'alourdit au dixième jour de l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza et sa population civile :

240 morts palestiniens jusqu'à cette heure-ci, dont 54 enfants, 28 femmes et 36 personnes âgées suite à des bombardements israéliennes en dix jours.
1720 blessés lors de ces bombardements aveugles de l'armée de l'occupation israélienne, dont 290 femmes et 420 enfants
Plus de 2470 raids israéliens en dix jours partout dans la bande de Gaza

Quelle horreur !

500 maisons ont été détruites suite à ces bombardements aveugles
1000 maisons touchées par les bombardements
Plus de 2400 personnes sont sans-abri après la destruction de leurs maisons.
45 mosquées ont été détruites
45 écoles touchées.
3 instituts d'enseignement supérieur touchés
7 stades détruits
3 stations électriques ont été touchées
7 puits d'eau touchés
30 bâtiments publics détruits
9 centres médicaux touchés
34 associations bombardées.

C'est terrible !

Nous nous lâchons rien !
Nous ne désespérons pas !
La lutte continue
Nous nous défendrons jusqu'à la dernière goutte de notre sang
Jusqu'à notre dernier souffle

Gaza sera toujours debout !
Gaza résiste, Gaza existe et Gaza persiste !
Palestine vivra, Palestine vaincra !

Amitiés de Gaza sous les bombes

Ziad


Mardi 15 juillet 2014. Il est 16 h à Gaza

Huitième jour de l'offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza

La poursuite de l'agression criminelle sur la bande de Gaza

Les Israéliens parlent d'une trêve alors qu'ils poursuivent leurs attaques sur la bande de Gaza.
7 morts à Gaza depuis ce matin
L'hôpital du Croissance rouge à Jabalya a été touché

L'armée de l'occupation israélienne détruit tout dans la bande de Gaza, quelle barbarie !

Gaza l'oubliée et Gaza laissée à son sort supporte l'insupportable !

L'aviation, la marine et les chars israéliens bombardent partout dans la bande de Gaza.

Le bilan s'alourdit au huitième jour de l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza et sa population civile :

192 morts palestiniens jusqu'à cette heure-ci, dont 49 enfants, 28 femmes et 32 personnes âgées suite à des bombardements israéliennes en sept jours.
1400 blessés lors de ces bombardements aveugles de l'armée de l'occupation israélienne, dont 250 femmes et 370 enfants
Plus de 2400 raids israéliens en huit jours partout dans la bande de Gaza
Quelle horreur !

390 maisons ont été détruites suite à ces bombardements aveugles
950 maisons touchées par les bombardements
Plus de 2200 personnes sont sans-abri après la destruction de leurs maisons.
37 mosquées ont été détruites
39 écoles touchées.
3 instituts d'enseignement supérieur touchés
3 stations électriques ont été touchées
7 puits d'eau touchés
25 bâtiments publics détruits
7 centres médicaux touchés
25 associations bombardées.
C'est terrible !

Nous nous lâchons rien !

Nous ne désespérons pas !

La lutte continue
Nous nous défendrons jusqu'à la dernière goutte de notre sang
Gaza sera toujours debout !
Gaza résiste, Gaza existe et Gaza persiste !


Samedi 12 juillet 2014, Il est 24 h à Gaza

Bilan :
La journée la plus meurtrière depuis le début de l'offensive militaire sur la bande de Gaza - 45 morts -
Silence, on massacre les Palestiniens à Gaza.
Silence, on tue les enfants et les femmes à Gaza
L'aviation, la marine et les chars israéliens bombardent partout dans la bande de Gaza.
Et ça continue !

Le bilan s'alourdit au cinquième jour de l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza et sa population civile :
152 morts palestiniens jusqu'à cette heure-ci, dont 40 enfants, 23 femmes et 19 personnes âgées suite à des bombardements israéliennes en cinq jours.
970 blessés lors de ces bombardements aveugles de l'armée de l'occupation israélienne, dont 190 femmes et 250 enfants
3 handicapés ont été tués-quelle honte !
3 agents municipaux ont été tués à Rafah
2 ambulanciers ont été tués.
Plus de 2100 raids israéliens en cinq jours partout dans la bande de Gaza
Quelle horreur !
290 maisons ont été détruites suite à ces bombardements aveugles
800 maisons touchées par les bombardements
Plus de 1900 personnes sont sans-abri après la destruction de leurs maisons.
25 mosquées ont été détruites
Un hôpital a été touché
3 centres médicaux ont été touchés
La municipalité de Rafah a été touchée
une association des handicapés à été détruite- quelle honte !
C'est terrible !

Nous nous lâchons rien !
Nous ne désespérons pas !
La lutte continue
Gaza sera toujours debout !
Gaza résiste, Gaza existe et Gaza persiste !


10 juillet

Honte à l'humanité !
L'armée la plus morale du monde BOMBARDE des civil.e.s

L'armée israélienne a bombardé une café à Khan-Younis au sud de la bande de Gaza, tuant 9 jeunes palestiniens qui avaient entre 19 et 23 ans, ces jeunes regardaient un match de foot.

Silence, on tue les jeunes à Gaza !

Honte à l'humanité !

L'aviation israélienne bombarde et détruit les maisons dans la bande de Gaza sans avertir leurs habitants

Silence, on massacre les Palestiniens à Gaza !

Honte à l'humanité !

L'armée la plus morale du monde a tué 10 femmes et 20 enfants en deux jours
Silence, on tue les enfants et les femmes à Gaza !
Honte à l'humanité !

L'armée israélienne a tué un journaliste de Gaza qui circulait dans sa voiture de presse
Silence, on cache la réalité de Gaza !
Honte à l'humanité !


retransmis par Pierre Stambul
UJFP/Union Juive Française pour la Paix

Du communautarisme à l'apologie des crimes de guerre

Infos Mille babords - 27. juillet 2014 - 19:05

Plusieurs associations communautaires appellent dimanche 27 juillet à manifester pour soutenir l'armée israélienne à travers le mot d'ordre « Israël a le droit de se défendre ».

Pourtant cette armée a tué 1.000 personnes en quelques jours, dont près de 80% sont des civils avec une majorité de femmes, d'enfants, de personnes âgées. Elle a tiré sur des écoles et des hôpitaux et utilisé des armes interdites.

Pourquoi cette insensibilité totale à la souffrance et à la mort de l'autre lorsque celui-ci est Palestinien ?

Pour ces institutions communautaires, la Palestine était une "terre sans peuple pour un peuple sans terre". Les Palestiniens n'existent pas ou sont des "terroristes" alors que l'armée israélienne, c'est bien connu, est la plus morale du monde. Pour ces institutions, les victimes ont été, sont et seront toujours les Juifs.

La guerre à Gaza est une guerre coloniale. C'est un massacre commis par une armée d'occupation contre un peuple. Cette guerre n'est ni raciale, ni religieuse, ni communautaire. Soutenir les Palestiniens de Gaza, c'est défendre le droit !

Pour se justifier, le CRIF brandit l'antisémitisme. C'est une infamie. L'antisémitisme et le génocide nazi sont des crimes européens. Les Palestiniens n'ont rien à voir avec ces crimes tragiques. Pire, la politique israélienne actuelle est une insulte à l'histoire, à la mémoire et aux identités juives, qu'elles soient religieuses ou laïques. Il n'y a aucun rapport entre le Juif paria de l'Europe d'hier et le tankiste israélien d'aujourd'hui, auteur de crimes de guerre.

Le Réseau Palestine Marseille ne répondra pas à la provocation que constitue cette apologie des crimes de guerre. Il fait de la journée du 27 juillet, une journée de MÉPRIS envers ceux qui ont choisi ce soutien aveugle et indécent. Il se tourne vers la saisine de la Cour Pénale Internationale comme la meilleure réponse aux massacres commis par l'armée israélienne à Gaza et poursuit la mobilisation aux côtés des milliers de Marseillais et Marseillaises qui disent leur indignation !

Nous Réseau Palestine Marseille, aux côtés des MARSEILLAIS-ES, de toutes origines, couleurs, confessions et opinions affirmons :

1. Nous continuerons à manifester notre soutien au peuple palestinien.

2. Nous répéterons inlassablement que l'état colonial israélien commet des crimes de guerre et est un Etat d'apartheid. Sa politique n'est pas seulement criminelle contre les Palestiniens, elle est suicidaire pour les Israéliens et les Juifs et elle les met en danger.

3. Nous apporterons une réponse pacifique à ces crimes odieux ! Elle s'appelle :
BOYCOTT DESINVESTISSEMENT SANCTIONS ! BDS !

Réseau Palestine Marseille
dimanche 27 juillet 2014

Rencontre nationale antinucléaire

Infos Mille babords - 27. juillet 2014 - 16:09

Tous ceux et toutes celles qui, sur le terrain, agissent ou ont envie d'agir pour l'arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du crime nucléaire sont invités à une Rencontre Nationale fin août à Avignon (Vaucluse). Ce sera l'occasion de mettre en commun les expériences de terrain, leurs impacts et leurs limites, les partager et s'en enrichir mutuellement pour aller plus loin dans la lutte pour libérer le pays de l'occupation atomique.

Le Collectif Antinucléaire de Vaucluse (CAN84), "cofondateur" de la Coordination antinucléaire du sud-est, propose une Rencontre Nationale le 23 août 2014 à qui veut et se retrouve dans ce qui est proposé comme raison et motivation à tous ceux et toutes celles (individus et groupe/collectifs/regroupements/etc...) qui, sur le terrain, agissent ou ont envie d'agir pour l'arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du crime nucléaire.

L'objectif est double : Mettre en commun les expériences de terrain, leurs impacts et leurs limites, les partager et s'en enrichir mutuellement pour aller plus loin ; Envisager une forme de coopération/creuset visant à mieux faire circuler/connaître les actions de terrain des uns et des autres, créer un "pot commun" des écrits, textes, expressions pouvant inspirer/enrichir les uns- les autres, favoriser la démultiplication d'actions de terrain plus efficaces contre le lobby nucléaire et ses relais politiques, favoriser la mise en relation des personnes isolées et souhaitant agir, créer les conditions de possibles actions coordonnées sur l'hexagone, et au-delà ; et d'autres thèmes que les participant(e)s souhaiteraient mettre dans le "pot commun".

Lire la suite

Le lieu retenu est le Parc des Libertés de l'Ile de la Barthelasse à Avignon (Vaucluse) et la date est fixée au 23 août 2014 de 9h à 18h (possibilité de prolongement sur le dimanche 24 août si cela correspond aux souhaits des uns et des autres).

Pour ceux et celles qui veulent venir et alimenter cette Rencontre (seule-e ou à plusieurs) et afin qu'une organisation minima du lieu puisse être mise en place : indiquer sa venue sur
collectifantinucleaire84 chez hotmail.fr
ou par téléphone au 06 03 03 63 75.

Chaîne humaine

Infos Mille babords - 27. juillet 2014 - 14:00

Une chaîne humaine préparatoire en amont de la Grande Chaîne Humaine Tricastin-Marcoule-Cadarache du 14 mars 2015.

OUI pour une transition énergétique sans nucléaire ! Nous comptons sur vous ! Rejoignez nous !

Ensemble main dans la main pour une vraie transition énergétique et pour l'avenir de nos enfants.

Plus d'infos sur : http://chainehumaine.fr

http://chainehumaine.fr/les-chaines-preparatoires-2014-et-2015/

Mail : contact-Rech chez chainehumaine.fr

Téléphone : 07 77 20 27 71

http://www.sortirdunucleaire.org/Chaine-humaine,33708?date=2014-07

http://www.sortirdunucleaire.org/

La guerre contre les Palestiniens se passe aussi en Israël

Infos Mille babords - 27. juillet 2014 - 13:07

Il y a un peu plus d'un mois, nous avions rendu compte des violences exercées par l'Etat d'Israël contre une minorité palestinienne. Le 12 juin 2014, la police franchissait une "ligne rouge" en pénétrant dans le cimetière d'al-Araqib pour y détruire systématiquement les constructions précaires où vivaient désormais les habitants de ce village, détruit –et reconstruit- près de 70 fois depuis 4 ans.

N'étant plus à une profanation près la police y a aussi détruit la mosquée et les citernes (nous sommes dans le désert). Depuis, les habitants dormaient sans abri entre les tombes, derniers vestiges encore inviolés, sous la pression de la surveillance permanente de la police.

Le 17 juillet derniers des officiers de police sont venus délivrer des mandats d'expulsion aux résidents du cimetière. Il s'agit d'un ordre d'éviction totale et définitive, les frais de cette opération devant être payés par les Bédouins d'al-Araqib eux-mêmes ! (Le document est visible sur la page Facebook de Tarabut-Hithabrut [1] ). L'action des différentes ONG qui soutiennent les Bédouins a permis de retarder cette expulsion à ce dimanche 27 juillet. Un appel a été fait auprès du tribunal : s'il échoue ce sera la fin définitive du village d'al-Araqib et de son cimetière centenaire !

Les villageois résistent toujours : ils se sont regroupés sous l'unique arbre encore sur pied. 10 familles dorment ainsi, toujours surveillées par la police qui les menace périodiquement de leur confisquer les quelques affaires qu'ils possèdent encore. Les citernes ayant été détruites, c'est une bombonne, remplie périodiquement à la ville voisine, qui fournit l'eau nécessaire aux familles.

L'Etat, soucieux de son image, cherche à tout prix à faire signer un document par lequel les Bédouins abandonneraient leur terre contre un petit pécule. Une proposition invraisemblable et indécente pour ces villageois qui ne peuvent imaginer la destruction des lieux où reposent leurs ancêtres !

Al-Araqib est devenu un symbole et tous les Bédouins du Néguev savent que sa destruction entrainera celle des autres villages "non reconnus" par l'Etat d'Israël.

On ne peut que constater que, bien que citoyens israéliens, les Bédouins ne jouissent pas des mêmes droits que leurs voisins juifs. Une autre "illustration" vient d'en être fournie ces derniers jours à l'occasion du bombardement de la bande de Gaza (l' "opération Bordure protectrice"). Le 16 juillet dernier l'Association pour les droits civiques en Israël et plusieurs ONG dont le Dukium [2] ont adressé une requête auprès de la Cour suprême d'Israël pour que les villages bédouins soient équipés d'abri ou au moins de sirènes. Cette requête a été rejetée ; 3 jours plus tard, la première victime civile israélienne des tirs de roquettes était Ouda Al-Wajda, un Bédouin de Qasr al-Ser (4 membres de sa famille ont été blessés). Dans un autre village, al-Makimem, ce sont 2 sœurs qui ont été blessées.

La guerre d'Israël contre Gaza se passe aussi à l'intérieur de ses frontières, contre ses propres citoyens palestiniens.

Le Bureau National de l'UJFP,
le 26 juillet 2014

Communiqué avec photos


[1] Mouvement social et politique arabe-juif qui s'occupe des problèmes les plus brûlants en Israël liés à la division des politiques israéliennes d'oppositions entre, d'une part, les luttes contre l'occupation et, d'autre part, les luttes contre les inégalités et pour la justice sociale à l'intérieur du pays (voir : http://www.tarabut.info)

[2] Forum de la coexistence pour l'égalité dans le Néguev, http://www.dukium.org,

Le gouvernement socialiste réinvente la gestion raciale des manifestations publiques

Infos Mille babords - 27. juillet 2014 - 12:20

J'évoquais dans un précédent message la classification ethnique inavouable et implicite des autorisations à manifester en fonction du degré de mélanome des organisateurs et surtout des encadreurs. La dernière interdiction émise par la préfecture de Paris n'a fait que confirmer malheureusement mon hypothèse d'une gestion néo-raciale du droit à manifester aux tonalités néocoloniales.

Racisme ? Je ne sais pas. Mais paternalisme d'Etat sans aucun doute : les organisateurs bougnoules, négros et islamos sont donc jugés incapables de tenir leurs troupes face aux risques de débordements de leurs « sauvageons » incontrôlés, incontrôlables et, bien sûr, génétiquement antisémites.

En tout cas, cela relève bien d'une représentation mentale car les organisateurs sont souvent de toutes origines. Mais cette représentation finit par produire un effet de réalité catastrophique.

Par cette gestion discriminatoire des mobilisations publiques, ce pouvoir socialiste n'aura pas seulement prouvé au monde entier qu'il était pro-israélien (ça, on le savait déjà depuis longtemps !) mais il exprime aussi un profond mépris pour une partie des citoyens français et notre communauté nationale.

Voilà une présidence dite « normale » qui contribue de manière totalement anormale à communautariser le « corps national » en établissant une hiérarchie implicite du degré de « responsabilité citoyenne » en fonction du mélanome et en réhabilitant des méthodes d'encadrement que l'on croyait appartenir à une époque révolue !

DISCRIMINER POUR MIEUX RÉGNER, telle est la politique de « Monsieur 18 % » qui compte bien se racheter une popularité électorale au risque d'enflammer les passions communautaires de part et d'autre.

Marine Le Pen se frotte déjà les mains…..l'Elysée n'est plus très loin.

Vincent Geisser

sur http://www.med-in-marseille.info/spip.php?breve4276

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE